e-commerce: quels sont les pays les plus performants ?

Publié le par

En matière d'e-commerce, l'Europe tire relativement bien son épingle du jeu. Malgré tout, la situation reste précaire tant le développement d'Internet dans les pays émergents pourrait bouleverser la donne.

e-commerce: quels sont les pays les plus performants ?

Selon la dernière étude de Cushman & Wakefield, Global Perspective on Retail : Online Retailing, le Royaume-Uni est le marché le plus avancé au monde pour le commerce électronique. Suivent respectivement les Etats-Unis, l'Allemagne et la France. Le Royaume-Uni arrive en 1ère position juste devant les Etats-Unis en raison non seulement de son volume élevé de ventes en ligne par habitant, de la part de marché significative du e-commerce, du total des ventes de commerce de détail, mais aussi de son ouverture à de nouveaux commerces électroniques et aux réseaux sociaux.

Pour autant l'étude révèle que si les marchés établis d'Europe, d'Asie et d'Amérique du Nord sont assez bien positionnés dans les différents critères, l'essor du commerce mobile (m-commerce) pourrait changer de façon significative la géographie du commerce de demain en faveur des marchés émergents, et plus particulièrement en faveur des pays asiatiques où le taux de pénétration du téléphone mobile est le plus élevé.

Ainsi certains pays révèlent leur potentiel à devenir des acteurs majeurs du e-commerce. A la 18ème place du classement, la Chine est de loin le plus grand marché de demain. La Malaisie, par la qualité de ses équipements et son fort potentiel de consommation, pourrait également devenir prochainement un marché majeur pour le e-commerce. En Europe, la Russie est le pays qui a le plus fort potentiel à devenir un acteur clé, mais la croissance rapide des grandes métropoles risque d'être limitée car les délais de livraisons sont directement liés aux infrastructures ferroviaires, et les consommateurs préfèrent privilégier le paiement comptant plutôt que le crédit à la consommation.

Notons également que les marchés particulièrement bien desservis à l'exemple des Emirats Arabes Unis, véritable passerelle vers les pays du Golfe, pourraient prochainement jouer un rôle majeur dans ce nouveau paysage du commerce en raison de la très bonne qualité de leurs équipements, des nouvelles technologies et de leur zone de chalandise.

Selon l'étude, l'e-commerce a la capacité de faire évoluer la façon dont fonctionne le commerce mondial. Les enseignes qui veulent pénétrer le marché asiatique ont maintenant la possibilité grâce au e-commerce, d'assurer leur présence avant même la création de points de vente physiques.

Au cours des trois dernières années, l'e-commerce a augmenté en moyenne de 18% par an au niveau mondial, alors que les autres canaux de distribution ont augmenté de 1,3%.