Mon compte Devenir membre Newsletters

2xMoinsCher veut démultiplier sa notoriété

Publié le par

Cette année, 2xMoinsCher va se recentrer sur son activité de tiers de confiance. La plateforme espère aussi que le statut d'auto-entrepreneur fera des adeptes.

2xMoinscher a profité de Noël pour proposer une page d'accueil plus dynamique. Un axe qui va être renforcé en 2009.

2xMoinscher a profité de Noël pour proposer une page d'accueil plus dynamique. Un axe qui va être renforcé en 2009.

Ne plus jouer les outsiders. La plateforme de C to C semble bien décidée à conquérir la même notoriété qu'eBay ou que PriceMinister. Pour cela, elle compte se servir de la puissance de 3 Suisses International, qui l'a rachetée en juillet 2006. Un rapprochement acté par l'arrivée d'Arnaud Vanpoperinghe, ancien directeur du développement web du groupe, et désormais directeur exécutif de la plateforme depuis juin 2008, à la place de son fondateur, Aymeric Chotard. «Nous allons accélérer nos synergies avec le groupe, affirme Arnaud Vanpoperinghe. Nous réfléchissons actuellement aux modalités de cette collaboration.»

Nouvelle ligne de conduite

Pour être à la hauteur de ses ambitions, le portail a déjà revu son graphisme en début d'année. Un premier pas avant un changement plus radical, qui irait jusqu'à celui des couleurs (pour l'heure blanc et vert). «Cette année, nous allons aussi optimiser les fonctionnalités techniques afin de rendre les transactions les plus fluides et les plus sûres possibles», assure Arnaud Vanpoperinghe. Car le portail s'est donné une ligne de conduite précise pour se développer. «Nous allons nous concentrer sur notre coeur de métier: être un tiers de confiance pour les échanges entre particuliers», précise-t-il.

Certaines expériences, comme les ventes privées menées en partenariat avec Brandalley, initiées fin 2006, ne devraient donc pas être reconduites dans l'immédiat, même si Arnaud Vanpoperinghe affirme «ne pas tirer un trait définitif dessus».

En revanche, le site de déstockage Degrif'sport, créé pour Sport 2000 l'année dernière, a de fortes chances d'être étendu à d'autres enseignes. «Le bilan est positif, assure-t-il. Nous sommes actuellement en discussion avec plusieurs marques de secteurs différents. C'est une opportunité pour nous de développer une activité en marque blanche.»

Au-delà de ces réajustements internes, 2xMoinsCher s'est également investi dans un dossier commun avec PriceMinister, eBay et Alapage: la mise en place du statut d'auto- entrepreneur, l'une des mesures de la loi de modernisation sur l'économie d'août 2008. Entré en vigueur le 1er janvier 2009, ce statut a pour but de créer des sources de revenus complémentaires. «L'un de ses grands avantages est l'extrême simplicité pour se déclarer puisqu'on peut le faire en ligne, affirme Arnaud Vanpoperinghe. Et si jamais son activité ne marche pas, on peut se désinscrire aussi facilement.»

@ GUILLAUME ROUJAS

Arnaud Vanpoperinghe (2xMoinsCher):

«Nous allons optimiser les fonctionnalités techniques afin de rendre les transactions les plus fluides et les plus sûres possibles.»

Promouvoir le statut d'auto-entrepreneur

Des dispositions supplémentaires ont été prises afin d'inciter des particuliers à se lancer. «Ce statut permet, en outre, d'opter pour l'acquittement des prélèvements sociaux et fiscaux à la source, explique David Faye, directeur juridique de 2xMoinsCher. Ce prélèvement s'élève à 13% du chiffre d'affaires pour une activité comme la vente sur Internet. L'auto-entrepreneur bénéficie d'une franchise de TVA et est également exonéré de la taxe professionnelle pendant trois ans.» Du côté de ses obligations, l'auto-entrepreneur doit simplement tenir un cahier où il note ses dépenses et ses recettes et est limité, pour une activité de vente, à 80 000 euros de chiffre d'affaires par an.

Et comment réagissent les utilisateurs de 2xMoinsCher? «Nous avons mené un sondage en décembre dernier, raconte Arnaud Vanpoperinghe. Sur les 12000 réponses que nous avons reçues, il ressort que 25% des particuliers ont déjà pensé à créer une activité complémentaire sur Internet. Et la moitié d'entre eux considèrent que la complexité administrative est un frein à la création d'entreprise. D'où l'importance pour nous qu'un texte de loi les simplifie.» Bien sûr, ce projet a uni les quatre plateformes concurrentes. «Nous ne sommes pas une association philanthropique, reconnaît Arnaud Vanpoperinghe. Ces auto-entrepreneurs, grâce à leur offre, vont contribuer à développer notre trafic ainsi que notre volume de transactions.»

Mot clés :

Gaëlle Renouvel