Mon compte Devenir membre Newsletters

AGF : Internet en ligne de mire

Publié le par

L'assureur va investir 200 millions d'euros d'ici 3 à 5 ans dans des projets de distribution de contrats sur le Web et la mise en place d'une banque en ligne.


Les AGF mettent le cap sur Internet et se donnent les moyens de parvenir à leurs fins. En octobre 2000, le groupe lancera une banque sur Internet, provisoirement baptisée i-Banque, qui prendra la forme d'un site grand public de banque directe. 100 millions d'euros seront investis dans ce projet sur une période de trois ans. Les internautes pourront sur ce site réaliser diverses opérations et formuler des demandes de crédit. I-Banque sera ouvert à tous, y compris aux non-clients des AGF, et accueillera différents partenaires actuels du groupe comme Cortal, Oddo, Cetelem et Finalion pour le crédit à la consommation. La banque sera accessible par téléphone, Minitel, Internet et via la télévision interactive, ainsi que par WAP. Philippe Toussaint, le responsable du projet, compte attirer 250 000 clients en 18 mois, et faire passer ce portefeuille à 600 000 unités d'ici fin 2003 ; le point mort devant être atteint à partir de 150 000 utilisateurs. L'objectif du groupe est de prendre une part de marché de 5 à 10 % de l'ensemble des internautes qui possèderont un compte de banque directe d'ici trois ans. Mais les initiatives des AGF ne s'arrêtent pas à i-Banque. Dès le mois prochain, le site actuel agf.net sera transformé pour proposer aux internautes des services interactifs. Dédié aux produits d'assurance, il offrira à ses utilisateurs la possibilité d'établir des devis et de souscrire des contrats en ligne. Pour ce faire, le site sera connecté aux sites des différents réseaux AGF (agents généraux, vendeurs, salariés). Le lancement de deux autres sites destinés à capter de nouveaux clients, est également prévu pour juin 2000. Le premier mettra en vente des assurances-vie, et le second se consacrera à la commercialisation d'assurances automobiles et multirisque. Hors de France, le groupe lancera de nouvelles offres B to C et B to B, notamment en Belgique où il est présent sur le Web depuis fin 1999, et au Brésil où 3 000 courtiers peuvent déjà proposer en ligne certains produits de l'assureur français.