Mon compte Devenir membre Newsletters

Accès à Internet en Europe : la locomotive scandinave

Publié le par

Le service de mesure Nielsen//NetRatings a réalisé une étude consacrée exclusivement à l'accès et l'usage d'Internet en Europe, Asie Pacifique et Amérique du Nord. Conclusion : les Européens ne sont pas les plus mal lotis.


L'étude menée par Nielsen//NetRatings au second semestre 2000 recense 295 millions de personnes équipées, dans le monde, d'un accès à Internet depuis leur domicile. Les Etats-Unis comptent à eux seuls 47 % de l'équipement mondial avec 136,9 millions de foyers disposant d'un accès à Internet contre 82 millions en Europe. Sur les 14 pays européens pris en compte, l'étude illustre la forte hétérogénéité de la pénétration de l'Internet à domicile, nettement plus marquée en Grande-Bretagne (19,4 millions d'abonnés), en Allemagne (14,9 millions) et en Italie (11,1 millions), qu'en France (6,5 millions) ou l'on note une évidente marginalité du Web. De manière générale, l'accès Internet est davantage développé sur les lieux d'habitation, plutôt qu'au travail.

Maturité du e-commerce


Concernant le e-commerce, il semblerait, d'après les résultats de l'enquête, que le niveau de maturité de l'achat en ligne soit directement proportionnel à celui de l'accès à Internet. Dans les pays d'Europe du Nord, (Danemark, Suède, Finlande et Norvège), la moitié des foyers accède à Internet depuis environ deux ans. Parallèlement, le taux d'internautes scandinaves, utilisant le Web à des fins commerciales, est nettement supérieur à celui relevé auprès des autres pays européens, caractérisés par un essor tardif de l'accès à la Toile. 25 % des internautes scandinaves naviguent fréquemment sur Internet à la recherche du maximum d'informations sur les prix et les produits, contre seulement 12 % pour le reste de l'Europe. Cette maturité des pays du Nord en matière de e-commerce est confirmée par le nombre élevé de personnes pratiquant l'achat en ligne. L'étude révèle également une affinité au commerce électronique beaucoup plus prononcée dans les pays scandinaves (11,7 %) par rapport au reste de l'Europe qui ne compte que 5,6 % de cyber-consommateurs. A noter toutefois l'exception du Royaume-Uni où 64 % de la population des internautes sont des habitués de l'achat en ligne. Globalement, le e-commerce européen reste encore assez secondaire comparativement aux régions d'Asie du Pacifique. En effet, la familiarité de l'achat en ligne en Australie (11 %) et en Nouvelle-Zélande (8 %) est plus proche du niveau des pays scandinaves que du reste de l'Europe. L'accès à l'Internet en France est toujours limité, tant au bureau qu'à domicile. L'une des raisons de ce départ au ralenti serait attribuable à l'excellent niveau de pénétration du Minitel, disponible depuis 20 ans. Le directeur des analyses chez ACNielsen eRatings.com, David Day souligne, « la croissance de l'accès à Internet en France ne parviendra pas à s'aligner sur le reste de l'Europe tant qu'une autre source répondra aux besoins potentiels des utilisateurs en ligne. »

Mot clés : Internet |

Nathalie Carmeni