Recherche
Se connecter
En ce moment En ce moment

Agrifirst.com cultive l'approvisionnement en ligne

Publié par le

Avec à terme 30 000 références, EuropAgri entend s'imposer comme le numéro un européen des sites agricoles.

  • Imprimer


Avec agrifirst.com, Philippe Vinot et Jean-Edouard Crétois, deux professionnels du monde agricole et du marketing, entendent apporter aux agriculteurs une alternative au réseau de distribution classique. « Nous leur proposons un magasin ouvert 7j/7 et 24h/24h, dans lequel ils trouveront des produits couvrant 80 % de leurs besoins en approvisionnements, mais aussi des informations techniques et des prix attractifs », explique Jean-Edouard Crétois. Pour l'heure, le site donne accès à plus de 2 000 références en engrais, semences, lubrifiants, pièces détachées, outillage, produits phytosanitaires dédiés à l'élevage, la viticulture et les grandes cultures. Chaque produit est accompagné d'une fiche technique et d'un prix. Mais ce dernier n'est pas ferme et définitif. Si l'"agrinaute" commande un produit en grande quantité, il bénéficie d'une remise. Pour en connaître le montant, il lui suffit de changer la quantité avec les boutons + et - et le prix remisé du produit s'affiche instantanément. L'internaute peut également bénéficier d'une remise "fin de campagne" ou encore d'un "bonus commande web", cette dernière étant fonction du montant global de la commande passée sur le site.

5 à 20 % de commissions sur les ventes


Le site semble répondre aux attentes des agriculteurs, puisque d'après Jean-Edouard Crétois, « au bout d'un mois d'existence, et à raison de 1 000 visites par jour, notre chiffre d'affaires s'élève à 1 million de francs répartis sur 100 clients. Soit un panier moyen légèrement supérieur à 10 000 francs ». L'essentiel des revenus d'agrifirst.com provient de commissions sur les ventes. Entre 5 et 20 % selon les produits. Bien sûr, l'équipe d'EuropAgri, qui édite le site, n'entend pas en rester là. Une seconde levée de fonds d'environ 10 millions d'euros, prévue avant la fin du premier semestre 2000, doit permettre d'implanter l'entreprise d'abord en Grande-Bretagne puis en Allemagne. Tout en sachant que le marché européen est estimé à 15 milliards d'euros par an, d'ici à 2003, EuropAgri entend toucher 100 000 clients, et porter son catalogue à 30 000 références, pour un chiffre d'affaires européen de 200 millions d'euros. A terme, l'idée est évidemment de créer un portail marchand pour la communauté agricole.

Pauline Parson

Sur le même sujet

L'application Vivino lève 20 millions de dollars
Top 100 Ecommerce
L'application Vivino lève 20 millions de dollars

L'application Vivino lève 20 millions de dollars

Par Stéphanie Marius

L'application Vivino, créée en 2010 et consacrée à la vente de vin en ligne, boucle une nouvelle levée de fonds destinée à assurer son déploiement [...]

Top 10 des marques qui ont fait le buzz en 2017
Top 100 Ecommerce
Top 10 des marques qui ont fait le buzz en 2017

Top 10 des marques qui ont fait le buzz en 2017

Par Stéphane Guillard

YouGov a publié son classement des marques qui ont le plus fait parler d'elles en 2017. Decathlon s'empare de la première place, tous secteurs [...]

Redressement fiscal : Amazon trouve un accord avec le fisc français
Top 100 Ecommerce
Redressement fiscal : Amazon trouve un accord avec le fisc français

Redressement fiscal : Amazon trouve un accord avec le fisc français

Par Dalila Bouaziz

Le géant américain annonce ce lundi 5 février avoir trouvé un "accord de règlement d'ensemble" avec le fisc français sur son redressement fiscal. [...]