Mon compte Devenir membre Newsletters

Arithmedia développe le cercle vertueux des données comportementales

Publié le par

Partie du constat que les acteurs de l'Internet ne disposaient pas suffisamment de données comportementales sur le marché du e-commerce, la société Arithmedia a mis au point un dispositif permettant de recueillir ces données, en temps réel, à partir des sites web.


Une base de données comportementales alimentée en temps réel et en permanence via un réseau de moteurs de comparaison d'offres marchandes installés en marque blanche sur les sites internet : tel est le schéma du concept d'Arithmedia. Au coeur de ce dispositif, encore et toujours le même souci : optimiser la rentabilité des sites et générer plus de bénéfices. Plus concrètement, la société place ses moteurs sur les portails et les sites marchands dans le but d'attirer les internautes et recueillir des informations sur leurs comportements et leurs motivations d'achats. Les renseignements qualitatifs et quantitatifs ainsi collectés constituent une mégabase de données comportementales permettant à Arithmedia d'établir des recommandations en termes de vente, et des statistiques exploitables sous plusieurs formes. Le reporting, qui présente les chiffres clés sur les volumes de ventes, est distribué gratuitement à tous les affiliés du moteur de comparaison ; le benchmarking, proposé à l'abonnement, offre une mise en perspective des résultats du site avec les chiffres du marché et permet de mesurer son évolution et de le situer sur son secteur. Enfin, les analyses opérationnelles réalisées par les statisticiens d'Arithmedia apportent des visions précises sur les chiffres et facilitent la prise de décision. Outre ces trois offres, Arithmedia réalise également des études ad hoc pour apporter des réponses à des problématiques spécifiques, telles que la satisfaction client, la notoriété des marques exposées, l'impact des campagnes de publicité sur les ventes, etc. Fondée par des professionnels du marketing, Arithmedia a été lancée en février 2000 sur la base d'un capital d'amorçage de 3 MF. Actuellement, la société prépare un second tour de table de 30 MF qui devrait soutenir son développement international sur cinq pays européens (Allemagne, Italie, Angleterre, Espagne, Suède).