Mon compte Devenir membre Newsletters

Autoreduc.com carbure aux achats

Publié le par

Autoreduc.com est un site mêlant le concept des achats groupés aux ventes événementielles. Lancé en avril 2011, il propose des automobiles à des prix inférieurs de 30% à 40% aux prix catalogues des constructeurs.

Un Showroom virtuel en trois dimensions

Proposer une expérience d'achat de véhicules sur Internet est un pari pour le moins osé. Ce type d'achat n'étant pas un achat d'impulsion, il nécessite bien souvent, pour l'acheteur de voir, toucher, et parfois même sentir le véhicule, le parfum d'intérieur des automobiles est d'ailleurs très étudié par les constructeurs. Pour tenter de combler partiellement les carences intrinsèques aux ventes on line, le fondateur, José Senent a opté pour la mise en place d'un showroom virtuel en trois dimensions. Cette interface immersive permet à l'internaute d'examiner la voiture sous tous ses angles, en quelques clics. A l'extérieur comme à l'intérieur, il peut zoomer sur les différents éléments clés de l'automobile: tableau de bord, volant, détails des sièges, jantes, calendre, poignées de portes, rétroviseurs... avec, même, la possibilité d'agir dessus en rabattant les sièges par exemple, ou en ouvrant le capot. Enfin, l'utilisateur peut, à souhait, changer la couleur de la peinture.

Un concept hybride

A mi-chemin entre Groupon et Vente-privée, Autoreduc.com combine les modèles d'achats groupés avec celui des ventes événementielles. La mécanique d'achat est plutôt simple: à l'ouverture d'une vente automobile sur le site - dont la durée peut-être de plusieurs jours -, l'internaute achète un coupon qui a pour effet de réserver le véhicule. Cela permet à Autoreduc de connaître le nombre exact d'acheteurs intéressés par le deal et de négocier une remise supplémentaire si leur nombre est plus important que prévu. Exemple: une Renault Laguna vendue 28 110 euros (prix catalogue) sera vendue approximativement 17999 euros sur autoreduc.com. Le portail ne prend pas de commission, ni sur le client, ni sur le vendeur, il n'encaisse que le prix du coupon.

Du côté des constructeurs automobiles, la frilosité des débuts a laissé place à un engouement certain pour autoreduc.com: «ils adorent notre concept car l'achat groupé est un bon moyen pour eux de faire des promotions, sans pour autant dégrader l'image de la marque», estime José Senent, fondateur du site. Renault, Nissan, Fiat, BMW, Citroën, Peugeot... plus un constructeur, ou presque, ne résiste à Autoreduc.

Un marketing maîtrisé

En tant que start-up, Autoreduc.com porte une attention toute particulière à ses dépenses en marketing: «l'utilisation de Google AdWords est un puits sans fonds», note José Senent. Pour se faire connaître, le fondateur d'Autoreduc scrute l'actualité et y puise son inspiration: «Nous avons lancé une opération spéciale avec un coupon à 19,90 euros, clin d'oeil au tarif de lancement de l'offre Free Mobile». Les mails ciblés sont un autre élément important de l'arsenal de communication du portail. Ils présentent déjà des résultats plus que probants: «le taux d'ouverture de nos mails est incroyable, il atteint 46 %!» Enfin, dernier ingrédient de la recette gagnante d'Autoreduc, les réseaux sociaux, et notamment Facebook. Selon José Senent, les fabricants automobiles ne savent pas encore les utiliser à bon escient. Lui considère les réseaux sociaux comme la plus importante valeur ajoutée qu'il est en mesure de fournir aux fabricants automobiles. La stratégie est simple: il s'agit d'impliquer davantage les internautes dans la vie de la start-up en mettant en avant les actualités du site ou le buzz autour des nouveaux deals. La méthode fonctionne et certains utilisateurs vont jusqu'à se servir de Facebook pour faire part des modèles de véhicules qu'ils souhaiteraient pouvoir acheter sur Autoreduc.

Mot clés : Vente

François Deschamps