Mon compte Devenir membre Newsletters

Avec Websphere, IBM muscle son infrastructure web

Publié le par

IBM a mis les moyens pour lancer sa plate-forme Websphere, qui doit devenir la nouvelle référence en matière de solution e-business.


Après un raout parisien rassemblant, fin juin, clients et journalistes de toute l'Europe, le leader de l'informatique a lancé une campagne de communication conséquente (150 millions de dollars) pour soutenir sa nouvelle marque. Websphere est une plate-forme "middleware", c'est-à-dire une couche logicielle située entre les systèmes d'exploitation et les applications web. Sa mission est d'aider les développeurs, depuis le démarrage du projet e-business jusqu'à l'intégration d'applications métiers (supply chain management, B to B, etc.). « Ce n'est pas une collection d'applications. Le maître mot est : intégration », explique Joe Damassa, vice-Président programmes et communication. IBM croit beaucoup dans ce segment puisque Big Blue va investir pas moins d'un milliard de dollars (plus de 7 MdF) dans ce middleware en 2000. Ce marché devrait représenter 9 milliards de dollars en 2003, selon Giga Information Group. En fait, IBM cherche à placer sa plate-forme intégrée contre celles de ses principaux concurrents sur ce marché, à savoir Oracle, Sun, BEA et Microsoft. « La plate-forme Websphere délivre la première véritable infrastructure web complète qui intègre un bouquet de technologies concernant chaque étape du e-business. Les clients n'ont plus à chercher des composants et lutter pour construire leurs solutions », précise Jocelyne Attal, vice-Présidente de la division Websphere.

Une panoplie d'outils spécifiques e-business


Sur ce middleware viennent en effet se connecter différents applicatifs de commerce électronique (relation avec les fournisseurs, les clients, les partenaires). Par exemple, Websphere Application Server gère les applications en Java. Par ailleurs, les Foundations Extensions permettent de développer des solutions e-business complètes. Plusieurs autres outils font partie de la panoplie Websphere : Distributed Edge Server 1 (création de sites web hautes performances) ; Site Analyzer version 3.5 (analyse des sites) ; Studio version 3.5 (outils de création d'applications web) ; VisualAge for Java 3.5 (développement Java), Voice Server (fonctions vocales), etc. La banque Bred a d'ores et déjà adopté Websphere pour son site www.bred.fr. « La plate-forme logicielle Websphere d'IBM nous permet de proposer des services innovants à nos clients », explique ainsi Philippe Giovannetti, responsable des nouvelles technologies de la Bred. Au niveau tarifs, il en coûtera 7 500 dollars par licence pour le logiciel Advanced Edition ; la version Enterprise Edition valant 35 000 dollars. Par ailleurs, le progiciel de création de boutique sur le Web NetCommerce est intégré à Websphere sous le nom de Websphere Commerce Suite. La version Market Place Edition permet de se connecter avec des terminaux PDA et des téléphones portables.

Mot clés :

Patrick Cappelli