Mon compte Devenir membre Newsletters

BEST OF

Publié le par

VENTE-PRIVEE.COM LANCE LA DIGITAL COMMERCE FACTORY

L'e-commerce délégué a le vent en poupe auprès des grandes signatures du Web français. Ainsi, Vente-privée, qui poursuit sa politique de développement de prestations au service des marques, annonce le lancement de la Digital Commerce Factory. Cette nouvelle offre de «délégation e-commerce» consiste à proposer aux marques la prise en charge de leur commerce électronique de A à Z: de la conception de la plateforme e-commerce (site web, m-commerce) à la gestion du site (opération de lancement, hébergement, logistique), en passant par la création des catalogues (shooting photos, productions de vidéos, création des ambiances, etc.).

41 %

C'EST LA PROPORTION D'INTERNAUTES QUI TROUVENT LA PUBLICITE TROP INTRUSIVE SUR LES ACTIVITES MULTIMEDIAS (SITES DE STREAMING VIDEO ET MUSIQUE, CATCH UP TV). LES INTERNAUTES FRANCAIS SONT ASSEZ REFRACTAIRES A LA PUBLICITE DES MARQUES SUR INTERNET, SURTOUT LORSQU'ELLE INTERVIENT PENDANT LES ACTIVITES QU'ILS PRATIQUENT REGULIEREMENT: ILS SONT 47 % A LA TROUVER INTRUSIVE SUR LA MESSAGERIE INTERNET ET 32 % SUR LES RESEAUX SOCIAUX.

Source: TNS Sofres, mars 2011.

Réseau social et monde virtuel, équation gagnante pour les marques?

Woozworld.com, réseau social et monde virtuel pour préadolescents, apparaît comme un outil marketing révolutionnaire pour les annonceurs. En termes de visibilité et de notoriété mais aussi en tant que révélateur des tendances de demain. Véritable phénomène en vogue auprès des enfants de 9-12 ans, Woozworld permet aux utilisateurs de créer leur personnage, de modeler des espaces virtuels, de se faire de nouveaux amis, de conclure des affaires et d'organiser des activités. Le site compte 3,5 millions d'avatars évoluant dans un monde bâti à l'image de cette nouvelle génération. Boutiques branchées, universités, cinémas, zoos pour la protection des animaux, hôpitaux, commerces, etc. Les éléments intégrés sont généralement inspirés des références culturelles de ces «tweens» et de leurs marques préférées. Certains vont même jusqu'à créer leur propre ligne de prêt-à-porter, en s'inspirant des looks en vogue, organiser des défilés ou des concerts et réaliser des scènes de films. Pour son président, Eric Brassard, Woozworld constitue un observatoire du comportement des consommateurs. « Les préados adoptent les nouvelles tendances plus précocement que les ados. Grâce à notre plateforme interactive, nous pouvons suivre à la trace leur comportement, au point de déterminer les éléments qui les poussent à acheter des produits spécifiques. » Le potentiel commercial de Woozworld est jugé important.

ConsoGlobe inaugure le service ConsoLidaire

Grâce à ConsoLidaire, une bourse d'entraide mise au point par ConsoGlobe, les internautes peuvent offrir ou échanger gratuitement leurs savoirs. Ce service d'un genre nouveau sur le Web s'inscrit dans la lignée des nouvelles tendances de consommation. Comme l'indiquent les responsables de l'entreprise, dans un communiqué, il peut s'agir « d'un expert comptable à la retraite aidant de jeunes entrepreneurs, d'informaticiens qui proposent de l'aide en échange de conseils en bricolage, etc. ». ConsoLidaire offre différentes fonctions dont une bourse «dynamique», qui permet de rapprocher automatiquement des offres et des demandes déposées sur le site, ainsi qu'un pilotage proposé en gestion automatique ou manuelle. L'internaute peut ainsi choisir de contacter les personnes dont l'offre de services l'intéresse directement.

En ligne également, la possibilité de donner ou d'échanger services, coups de main ou compétences: baby-sitting, cours d'informatique ou de cuisine, jardinage, bricolage, etc. Tout est gratuit. Le site ne perçoit ni frais ni droit d'inscription.

FACEBOOK VALORISE A 65 MILLIARDS DE DOLLARS GRACE A D'ANCIENS EMPLOYES DU SITE

«Le rachat d'un dixième du capital du site internet Facebook par un fonds d'investissement américain porterait la valeur du site à 65 milliards de dollars», rapporte l'AFP. Cette nouvelle étape dans l'histoire du réseau social Facebook va être écrite par le fonds d'investissement General Atlantic. Ce dernier pourrait acquérir un dixième du capital du réseau social, portant sa valeur à 65 milliards de dollars. En janvier dernier, Facebook avait levé 1,5 milliard de dollars, dont 1 milliard auprès de clients de la banque américaine Goldman Sachs, valorisant ainsi la firme à 50 milliards de dollars. Cette fois, l'opération 1 consisterait à racheter un total de 12,5 millions de dollars d'actions à d'anciens employés du site internet.

Les consommateurs vigilants quant aux informations personnelles

La quatrième édition du baromètre de l'intrusion ETO montre que les consommateurs sont méfiants quant à la délivrance d'informations personnelles aux marques, notamment sur Internet. « Les nouvelles technologies permettent de mieux connaître les consommateurs et donc de personnaliser toujours plus la communication des marques, explique Yan Claeyssen, président d'ETO. Mais sont-ils d'accord, quels messages sont-ils prêts à recevoir et en échange de quoi? » Le postulat est clair: 41 % des personnes considèrent que les marques sont intrusives (+ 1 % par rapport à la troisième édition du baromètre), et 76 % sont dérangées par l'archivage de leurs données personnelles. 80 % assurent d'ailleurs faire de la rétention d'information. Pourtant, 76 % sont satisfaits de la manière dont les marques communiquent auprès d'eux... alors que cette communication qualitative est uniquement rendue possible grâce à la connaissance poussée des clients des marques. C'est là tout le paradoxe.

176 MILLIARDS DE DOLLARS

EN 2010, LE CHIFFRE D'AFFAIRES DE L'E-COMMERCE AUX ETATS-UNIS EST DE 176 MILLIARDS DE DOLLARS, SOIT UNE PROGRESSION DE 12,6 % PAR RAPPORT A 2009. AVEC UNE CROISSANCE ANNUELLE ESTIMEE A 10 % PENDANT CINQ ANS, LE SECTEUR DEVRAIT GENERER, EN 2015, PRES DE 279 MILLIARDS DE DOLLARS DE CHIFFRE DAFFAIRES.

Source: US Online Retail Forecast 2010 to 2015, Forrester Research.

ARENA RELOOKE SON SITE WEB

La filiale française de la marque de maillots de bain et accessoires de natation, Arena, propriété du fonds d'investissement américain Riverside depuis septembre 2010, a relooké son site web, fin février. L'idée majeure de cette refonte: créer une relation de proximité avec les consommateurs et leur permettre une navigation intuitive. « Ce site veut guider le consommateur vers les points de vente, explique Mathilde Rohmer, responsable de la communication d'Arena France. Nous ciblons nos boutiques, mais aussi les magasins de sport, qui sont nos principaux partenaires de distribution. » Le nouveau site de la filiale France plonge l'internaute dans un univers aquatique. Il affiche plusieurs rubriques: les collections (746 modèles et coloris pour la collection de maillots de bain, par exemple), les actualités des boutiques, les tendances, etc. Le nouveau site propose aussi des décrochages régionaux qui permettent aux internautes de connaître les événements et temps forts des magasins proches de chez eux, qu'ils soient propres à l'enseigne (Marseille, Toulouse, Lyon, Marseille, Corbeil-Essonnes, Romans, corner aux Galeries Lafayette) ou proposés par d'autres magasins de sport, comme Go Sport, dont Arena est le partenaire. A noter, ce site n'est pas dédié à l'e-commerce mais il veut être le relais emblématique des points de vente. Il a également pour objectif, d'animer toute une communauté, celle des passionnés de natation et de plage... La marque Arena est aujourd'hui présente sur Facebook. Ses pages France et internationale comptent respectivement 22 545 et 23 777 fans.

15 MILLIARDS D'EUROS

EN 2010, LES SENIORS (50 ANS ET PLUS) ONT EFFECTUE 48 % DES DEPENSES ANNUELLES DES FRANCAIS SUR LE WEB (31 MILLIARDS D'EUROS), SOIT 15 MILLIARDS D'EUROS. CETTE CATEGORIE OCCUPE DESORMAIS UNE PLACE PRIMORDIALE DANS L'E-COMMERCE.

Source: KelKoo, rapport préparé pour le Centre for Retail Research (décembre 2010).

ALLOCINE LANCE SA CHAINE TV

AlloCiné poursuit son expansion. Le 10 mars dernier, le site d'informations sur le cinéma et les séries télévisées a annoncé vouloir élargir son offre de services sur tous les canaux. Après le Web, le mobile et l'iPad, AlloCiné lancera ainsi une chaîne de télévision en juin prochain. Disponible, dans un premier temps, sur Orange, SFR, Free, Bouygues et Numéricable, la chaîne ADSL AlloCiné TV reprendra des séquences produites pour le site et proposera des films chaque soir. A terme, elle pourrait être disponible sur satellite et la TNT. Leader en France, en Chine, en Russie, au Brésil et en Turquie, AlloCiné veut également renforcer sa présence en Amérique centrale, en Amérique du Sud et en Europe puis s'installera en Australie et au Moyen-Orient. Le groupe, qui a rassemblé 34 millions de visiteurs uniques mensuels en janvier 2011, veut porter ce nombre à 50 millions, à l'horizon 2012.

CRITEO POURSUIT SON ASCENSION SUR LE RECIBLAGE PERSONNALISE

S'il est un point commun aux entreprises du Web qui affichent des croissances soutenues, c'est qu'elles déménagent souvent. A l'exemple de Criteo, qui a refait ses cartons un an après avoir élu domicile rue Chapon, en plein coeur du Marais parisien. En 2011, l'entreprise prévoit: « de recruter 170 personnes, principalement en R & D », note Grégory Gazagne, directeur France et Europe du sud. En outre, Criteo continue d'afficher des perspectives prometteuses, dont l'ouverture de deux antennes au Japon et au Brésil, en avril 2011. Concrètement, la solution de retargeting développée par l'entreprise reste relativement simple d'utilisation pour l'annonceur. Ce dernier décide du coût au clic qu'il souhaite allouer à sa campagne. Il en existe 25 et autant de catégories de produits distinctes. Toutes ces classifications visent un seul et même objectif: augmenter le taux de transformation des campagnes menées avec ces techniques de reciblage. Reste que, souvent, les internautes ne sont pas conscients d'être ciblés de la sorte. Ils ignorent qu'ils sont exposés à un message publicitaire généré en fonction de l'historique de leur surf sur Internet. Pour prévenir ce déficit d'information, Criteo prône «la transparence et l'autorégulation». Une icône «i» est accessible sur chacune des bannières, qui permet aux internautes d'avoir des informations sur les campagnes ainsi menées et de se désinscrire facilement. Rentable depuis juillet 2009, la solution de retargeting Criteo, lancée fin 2008, continue son expansion en 2011. A ce jour, l'entreprise, dont le siège social est installé à Palo Alto (Californie) compte 250 salariés dans le monde, dont 135 en France. Son fondateur, Jean Baptiste Rudelle, y réside aussi. Quant au retargeting, la technologie séduit de plus en plus d'annonceurs. En France, outre Criteo, plusieurs acteurs se sont positionnés sur le marché à l'instar de NextPerformance, MyThings ou encore Trade Doubler, dernièrement.

FerreroShop.com positionne ses chocolats sur le haut de gamme

Ferrero lance sa première boutique en ligne. Positionné haut de gamme, le site commercialise les pralines les plus répandues de la marque tels Rocher, Mon Chéri, RondNoir ou Raffaello, sous forme de coffrets totalement personnalisables. FerreroShop.com propose aussi des éditions exclusives, comme Ferrero Opéra ou Ferrero Capuccino. La marque a aussi privilégié la dimension communautaire: ses fans peuvent envoyer des cadeaux virtuels à leurs amis via Facebook et, plus largement, échanger anecdotes, expériences et commentaires, tout en bénéficiant de toutes les actualités et nouveautés du site. Ferrero entend ainsi nouer une relation directe avec ses clients.

SPECIAL MOBILE
43 MILLIONS

C'EST LE NOMBRE DE FRANCAIS QUI UTILISENT PRINCIPALEMENT UN TELEPHONE MOBILE POUR SE CONNECTER A INTERNET, SOIT 81 % DES PERSONNES DE 11 ANS ET PLUS. LES MODES DE CONNEXION DES FRANCAIS AU WEB NE CESSENT D'EVOLUER.

Sources: Médiamétrie-GfK juillet-septembre 2009-2010

CASINO LANCE SON APPLI IPHONE

Le groupe Casino lance une appli iPhone orientée multiservices: mCasino. En plus de livrer des informations pratiques sur les magasins (repérage d'un point de vente via un système de géolocalisation, consultation des horaires et services), mCasino permet de gérer ses courses plus facilement. L'appli comprend, en effet, une fonctionnalité de dématérialisation de la carte de fidélité et des coupons de réduction. Le client peut également accéder à de nombreux avantages: appel du service consommateurs, consultations des bons plans, etc.

LES FRANCAIS HERMETIQUES A LA PUBLICITE SUR MOBILE

Le cabinet d'audit Deloitte a dévoilé son étude sur le comportement des utilisateurs de mobile dans le mondeLes résultats de cette étude sont issus d'une enquête menée auprès d'utilisateurs de portable dans 15 pays. Toutes les recherches ont été faites en ligne. Le travail sur le terrain a eu lieu en janvier et février 2011. Au total, 30 454 réponses sont incluses dans cette étude.. Le constat est sans appel: les Français ne sont pas friands de publicité sur mobile. « Nos résultats révèlent que la publicité sur portable est accueillie différemment selon les pays, précise Laurent Touboul, responsable des télécommunications chez Deloitte. En France, 80 % des propriétaires de portable ignorent les publicités qu'ils reçoivent sur leur téléphone et seuls 16 % d'entre eux, contre 9 % au Royaume-Uni, réagissent à ces envois. Parmi ces derniers, près de 40 % visitent le site indiqué ou cherchent à en savoir plus. » Ainsi, 38 % des Français se contentent aujourd'hui de supprimer la publicité. Les facteurs qui pourraient les faire réagir aux sollicitations sont, avant tout, la recherche de bonnes affaires (20 %) et l'utilisation gratuite d'une application ou d'un jeu (17 %), suivis d'annonces venant d'une marque en laquelle ils ont confiance (11 %) et les publicités en rapport avec l'endroit où se trouve l'utilisateur (8 %). Deux autres constats intéressants ressortent de cette étude. Elle démontre que les SMS restent plus populaires que les sites de réseaux sociaux et que certains consommateurs français seraient prêts à payer un surcoût pour le haut débit mobile de nouvelle génération. Sur une journée, 37 % des utilisateurs de smartphones visitent un réseau social, tandis que 56 % utilisent le SMS. Les résultats obtenus en Chine sur une population urbaine active révèlent, pour le moment, un écart encore plus marqué entre les SMS (93 %) et les visites sur les sites internet de réseaux sociaux (30 %). Autre constat dressé par le cabinet d'audit: le haut débit mobile pourrait être davantage utilisé condition d'obtenir des prix abordables (54 %) et des vitesses supérieures (50 %).

Aux Etats-Unis, Android est le premier support de pub mobile

51 % des 21 milliards d'impressions publicitaires réalisées sur mobiles en février l'ont été sur le système d'exploitation mobile de Google. D'après la régie Millennial Media, Android contient plus de la moitié des publicités sur mobile aux Etats-Unis. L'iOS d'Apple arrive en seconde position avec 27 % de part de marché, suivi de l'OS Research In Motion de BlackBerry (17 %). Il y a un an, en mars 2010, l'OS absorbait 70 % des publicités sur mobile, suivi de BlackBerry (14 %) et d'Android (6 %). En revanche, l'iPad d'Apple capte 80 % du marché.