Mon compte Devenir membre Newsletters

BEST OF

Publié le par

500 MILLIONS

LE MARCHE DU M-COMMERCE (Y COMPRIS LES VENTES D'APPLICATIONS MOBILES) A ETE ESTIME PAR XERFI A 500 MILLIONS D'EUROS EN 2010, EN FRANCE, SOIT 1,5 % DE L'E-COMMERCE ET 0,04 % DE LA CONSOMMATION TOTALE DES MENAGES FRANCAIS. IL EST ESTIME A 13,4 MILLIARDS D'EUROS EN 2015.

Source: Xerfi

La Redoute et le social gaming

La Redoute se lance dans le social gaming aux côtés de Sam, Clover et Alex, les trois amies agents secrets de la série TV «Totally Spies!». Cette grande première pour La Redoute, mais aussi pour l'e-commerce en France et en Europe, consiste à intégrer totalement l'enseigne à un social game. Cette opération est lancée en partenariat avec la société OUAT Entertainment, propriétaire du jeu Totally Spies. Voici, en quelques points, ce qui est mis en place dans ce jeu: une boutique virtuelle/réelle La Redoute. Les internautes pourront découvrir et acheter les articles des collections La Redoute et des marques de la Marketplace (Morgan, Guess, Esprit, Ray Ban, Carrera...) de manière virtuelle, dans le jeu, mais aussi réellement, sur le site Laredoute.fr. Des passerelles permettant les allers-retours sur les différentes plateformes: le jeu, la fan page Facebook de La Redoute ou encore le site e-commerce Laredoute.fr. L'engouement pour le social gaming, qui allie le gaming aux réseaux sociaux, est de plus en plus important. On joue avec ses amis sur les réseaux sociaux à coup de défi s et autres challenges. Parmi les 26,4 millions Source: Newzoo - Moniteur 2010 du Jeu Social de Français sur les réseaux sociaux, 52 % jouent également à des jeux directement sur des plateformes comme Facebook. Il y a ainsi 13,6 millions de joueurs français, et 59 % d'entre eux annoncent par ailleurs que Facebook est leur principale destination de jeu en ligne...

GOOGLE+ CONCURRENCE FACEBOOK

La firme de Mountain View a dévoilé le 28 juin Google+, son réseau social destiné à concurrencer Facebook. Un vrai choc des titans. Google+ est actuellement en phase de test sur invitation et ne comprend aucune publicité. Une initiative très attendue, depuis le retour de Larry Page - cofondateur de Google - à la direction générale du groupe, en avril 2011. Ce dernier ayant fait des réseaux sociaux la priorité numéro un de Google. L'interface de Google+ permet à l'internaute d'importer des photos de profils, et un fil d'actualités en forme la colonne vertébrale. Différence notable avec Facebook, les contacts sont regroupés dans des cercles d'amis organisés par l'internaute. Similarités: l'utilisateur peut partager des photos, des vidéos, et d'autres informations avec l'ensemble de ses contacts ou avec un ou plusieurs cercles d'amis (membres de sa famille, collègues, anciens camarades de classe, etc.). Néanmoins, Google n'a pas précisé quand le service serait ouvert à un plus grand nombre d'utilisateurs. Et le défi majeur pour le groupe, à n'en pas douter, sera de réussir à convaincre les adeptes de Facebook de migrer sur Google+ (plus de détails p. 35) .

SAV GROUP AU SECOURS DES E-COMMERCANTS

Le spécialiste de l'externalisation du service après-vente B to C étend son activité au B to B en proposant aux e-commerçants une solution clés en main pour gérer leur SAV. « Le SAV étant notre coeur de métier, nous offrons aux e-marchands de miser sur la qualité pour se différencier de leurs concurrents », indique Vincent Torres, fondateur de SAV Group dont l'activité, à l'origine, consistait à vendre aux particuliers des extensions de garanties sur leurs produits électroniques. Aujourd'hui, le prestataire leur propose de commercialiser une extension de garantie et de prendre en charge l'appareil des clients dès l'achat. « Des points-relais mettent à la disposition des clients une pochette pour transporter leur appareil défectueux en toute sécurité, sans avoir à payer le colis ou se rendre à la poste », souligne Vincent Torres. SAV Group a conclu un partenariat avec Chronopost qui assure un transport en 24 heures vers le centre de réparation agréé de chaque constructeur. Une fois le produit réparé, il fait le chemin inverse.

@ Fotolia/Maxim_Kazmin

LA PREMIERE MESURE HYBRIDE SIGNEE MEDIAMETRIE-ESTAT

C'est une première dans les mondes parallèles du Web Analytics et de la mesure d'audience, et l'aboutissement de deux années de travail. Baptisé «Estat'Cibles», le nouveau produit de Médiamétrie-eStat, pourrait bien être le produit star des éditeurs de sites internet. Cet outil est le fruit du mariage du produit Estat dont la spécificité est de mesurer la fréquentation des sites, applications, players vidéos, etc., avec le panel Mediametrie / NetRatings visant à déterminer l'audience d'Internet et le profil de l'internaute. Il s'agit donc de la réunion d'un outil Site Centric avec un outil User Centric. Au quotidien, les utilisateurs d'Estat'Cibles disposent de résultats de profil pour chaque page - ou URL - ainsi que pour chaque flux audio et vidéo de leur site sur les critères suivants: sexe, âge, activité. Un profil que l'utilisateur peut, à tout moment, comparer au profil général de son site ou de la population internaute. Estat'Cibles apporte ainsi une vision quotidienne des performances des différents contenus d'un site internet. « Pour un site marchand, ce sont de nouvelles données engrangées pour d'éventuelles actions marketing, souligne Franck Si-Hassen, directeur délégué de Médiamétrie-eStat. Ce produit leur permet, pour la première fois, de piloter au quotidien les contenus web, audio ou vidéo avec le profil en plus. »

AchatVIP.com et MSN partenaires

C'est officiel, le site de ventes événementielles, AchatVIP.com, a noué un partenariat avec MSN, le portail web de Microsoft en France. Ce partenariat va enrichir l'univers «Femme» de MSN à l'aide d'une rubrique cobrandée dédiée aux ventes privées (exclusivement avec AchatVIP.com). Par ce biais, le site de ventes pourra «profiter» des 2,4 millions d'internautes qu'attirent MSN Femmes. Les internautes de MSN Femmes pourront, quant à eux, via la création de cette chaîne, accéder de manière simple aux ventes privées du portail. Les offres et les services proposés étant ancrés dans la rubrique Mode de MSN Femmes, l'accès y sera d'autant plus facile.

70%

AUX ETATS-UNIS, 70 % DES PERSONNES QUI POSSEDENT UNE TABLETTE ET 68 % DES INDIVIDUS QUI ONT UN SMARTPHONE DISENT UTILISER LEURS APPAREILS PENDANT QU'ILS REGARDENT LA TELEVISION.

Source: Etude Nielsen menée en mars 2011 auprès d'un panel de 12 000 propriétaires connectés.

DIRECTIVE EUROPEENNE: NOUVELLES REGLES

Le texte initial concernant la directive sur les droits des consommateurs comportait plusieurs dispositions impactant directement les professionnels de l'e-commerce. Il avait été décrié avant que les représentants des Etats membres et la commission IMCO du Parlement européen soient parvenus à trouver un accord. L'équipe du Parlement, menée par le député européen Andreas Schwab, a réussi à en trouver un. Selon les nouvelles règles: (1) Le consommateur pourra changer d'avis dans un délai de 14 jours pour les ventes à distance et hors établissement (lorsque le bien n'est pas visible avant l'achat). S'il regrette son achat, il pourra renvoyer le bien et en recevra le remboursement dans une période de 14 jours après son renvoi. (2) Les frais de retour sont à la charge de l'acheteur, mais le vendeur est tenu d'informer son client de leur montant dans le contrat de vente. De plus, tout bien commandé à distance devra être livré dans un délai de 30 jours. Si ce délai n'est pas respecté, l'acheteur aura le droit d'annuler l'achat. Par ailleurs, le commerçant est responsable de tout endommagement ou de perte du bien. La Fevad (Fédération de l'e-commerce et de la vente à distance) s'est félicitée «du retrait de l'obligation de livrer les 27 pays de l'Union et de la suppression de la prise en charge des frais de retour» (dispositions qui figuraient dans le texte initial). Elle se dit aussi «mobilisée en vue de la transposition de la directive en droit français». Le texte, entériné le 23 juin lors d'un vote au Parlement européen, entrerait en vigueur dans un délai de deux ans et demi.

BOOKANDGOLF.COM UN NOUVEAU SITE SPECIALISE DANS LA PRATIQUE DU GOLF

Un nouveau site ultra-spécialisé vient de voir le jour dans l'univers du golf: Bookandgolf.com. Il permet de réserver, en un clic, un parcours de golf et de bénéficier de tarifs très compétitifs, selon le site. Avantage de ce portail, la plateforme de réservation développée permet de connaître en temps réel les disponibilités des plages de réservation des 70 golfs partenaires. En dix ans, le nombre de licenciés en golf a crû de 45 % et la Fédération française de golf compterait désormais 400 000 licenciés.

60%

JUSQU'A 60 % DU TRAFIC DE DONNEES SUR TELEPHONE MOBILE SERAIT LIE A L'USAGE DE LA VIDEO. VOILA CE QUE CONSTATE UNE ETUDE DE BYTEMOBILE, SOCIETE SPECIALISEE DANS LA GESTION DU TRAFIC DE DONNEES POUR LE COMPTE DES OPERATEURS TELECOMS. ET C'EST PRINCIPALEMENT, VIA LIPHONE, QUE LA CONSOMMATION DE VIDEOS EST LA PLUS IMPORTANTE: LES VIDEOS REGARDEES SUR LE SMARTPHONE D'APPLE REPRESENTENT 58 % DU TRAFIC SUR CET APPAREIL. QUANT AUX VIDEOS REGARDEES SUR ANDROID, ELLES REPRESENTENT 52 % DU TRAFIC SUR CES TERMINAUX.

Source: Etude Bytemobile

L'OR ESPRESSO SE LANCE SUR LA TOILE

Afin de présenter aux internautes ses deux nouveaux parfums et sa collection inédite, de manière interactive, L'Or EspressO et Saatchi & Saatchi investissent la Toile. Deux expériences sensorielles sont ainsi proposées aux internautes afin de leur faire découvrir les deux derniers arômes, Satinato et Sontuoso, de la marque. Les «secrets» des capsules sont dévoilés sur le site avec, en fond sonore, un piano virtuel composé d'images, de couleurs et de sonorités. Le plus, c'est que l'internaute peut ainsi composer sa propre «symphonie de saveurs» et la partager avec ses amis. La nouvelle collection, L'Or EspressO Sublime, une «alliance des cafés les plus rares», est également présentée sur le site. Et, pour cette occasion, la marque, à l'aide de visuels et de fonds sonores agréables, fait découvrir goutte par goutte la composition de cet espresso (mélangeant or blanc, rose et jaune).

Specific Media et Justin Timberlake rachètent MySpace

Le spécialiste de la publicité en ligne, Specific Media, a racheté le fameux réseau social dédié aux artistes et à leurs fans: MySpace. Le montant de la transaction n'est pas officiellement communiqué, mais, sur le Web, certains observateurs parlent d'une somme comprise entre 20 et 30 millions d'euros. Depuis novembre 2010, l'ancien propriétaire de Myspace, News Corporation (le groupe de Rupert Murdoch), affirmait vouloir le vendre à cause de la montée en puissance de Facebook. Par ailleurs, dans cette reprise, Specific Media s'est associée avec Justin Timberlake, qui aura un rôle dans le développement de la direction artistique de l'évolution de Myspace. « Les fans attendent un espace web leur permettant d'échanger avec leurs artistes préférés, d'écouter de la musique, de regarder des vidéos ou simplement de rester connectés », explique Justin Timberlake. Ils ont ainsi l'intention de faire évoluer Myspace vers une plateforme digitale où seront diffusés des concerts, des contenus vidéo inédits et, bien sûr, de la musique. Specific Media s'appuiera, pour sa part, sur l'infrastructure de Myspace pour déployer des offres de publicité communautaires. Celles-ci permettront aux marques de viraliser leurs campagnes en donnant aux utilisateurs la possibilité de partager leurs spots préférés.

10 MILLIONS

SELON LE LOS ANGELES TIMES, LE RESEAU SOCIAL FOURSQUARE, CREE EN MARS 2009, REGROUPE DESORMAIS DIX MILLIONS D'INDIVIDUS. IL PERMET AUX COMMERCANTS, AUX PETITES ENTREPRISES, LIEUX D'EXPOSITION, ETC. D'ORGANISER DES EVENEMENTS ET D'AFFICHER LE NOMBRE DE «CHECK-IN». IL UTILISE LE GPS DES TELEPHONES MOBILES POUR IDENTIFIER L'EMPLACEMENT PHYSIQUE DE L'INDIVIDU QUI LE DIFFUSE A SES AMIS SUR LE RESEAU OU D'AUTRES COMMUNAUTES TELLES QUE FACEBOOK ET TWITTER.

NISSAN MISE SUR LE MOBILE

Caradisiac, acteur majeur de l'information automobile en France, a lancé son site mobile. Une opportunité saisie par Nissan pour mettre en place une campagne de publicité exclusive. « Le lancement de M. caradisiac.com représentait une opportunité de communication majeure pour Nissan », explique Geoffrey Hayat, directeur de clientèle OMD (groupe Omnicom Media), qui conseille la marque d'automobile. L'agence s'est rapprochée de la régie Mbrand3, en charge de la commercialisation des espaces du site mobile de Caradisiac, pour mettre en place cette campagne à caractère exclusif. Cette dernière s'est prolongée jusqu'en juillet 2011. Caradisiac affiche des audiences records. Le portail automobile francophone enregistrerait 8,7 millions de visiteurs uniques, dont 3 674 000 visiteurs en France, en janvier 2011.

STUDYRAMA LANCE SON APPLICATION «MAPIAULE»

Avis aux jeunes étudiants en recherche de logement! Studyrama lance une application gratuite pour iPhone et Android nommée, «MaPiaule» (en prolongement du site de Studyrama, Mapiaule.com, qui existe depuis de nombreuses années déjà). Cette appli permettra aux jeunes d'accéder à plus de 20 000 offres de logements. Développée par l'agence Mister Bell, elle propose également de géolocaliser le mobinaute, de faire des recherches par villes, types de logements (colocation, location, maison, appartement, etc.). Mais le plus de cette application reste sa fonction «click-to-call». Cette dernière permet un accès direct aux coordonnées du propriétaire, aux annonces (avec photo) localisées sur Google Maps. De plus, les jeunes peuvent partager leurs recherches sur les différents réseaux sociaux.

@ Fotolia/Beboy

MOBILE ET PROCESSUS D'ACHAT

Les smartphones jouent un rôle de plus en plus important dans le processus d'achat. Afin de mieux comprendre les usages des mobinautes à travers le monde, Google et la Mobile Marketing Association France ont mené l'enquête avec Ipsos et TNS. Les principaux enseignements ont été dévoilés, lors du Mobile Marketing Forum qui s'est tenu les 16 et 17 juin derniers à New York. Résultat? Les mobinautes utiliseraient de plus en plus fréquemment leurs smartphones pour se connecter à Internet. Les Japonais sont les plus actifs: 68 % l'utilisent plusieurs fois par jour pour se connecter. Ils sont suivis de près par les Nord-Américains (53 %) et les Anglo-Saxons (49 %). De leur côté, les Français occupent la quatrième position (47 %). Si les personnes interrogées recourent à leur mobile pour une variété d'activités, les mobinautes y cherchent principalement des informations locales (c'est le cas pour 81 à 90 % des personnes interrogées). Mais c'est aussi lors du processus d'achat que l'usage du mobile joue un rôle déterminant. La majorité des sondés l'utilisent en magasin ou effectuent directement des achats grâce à leur téléphone portable. Un comportement mobile qui influence les stratégies des décideurs marketing.

65 % des entreprises consultées déclarent d'ailleurs que leur stratégie mobile vise la phase de recherche de processus d'achat. En ce qui concerne la France, plus de la moitié des mobinautes interrogés (58 %) se connectent tous les jours et disposent, en moyenne, de 28 applications sur leur smartphone. Par ailleurs, 42 % utilisent leur mobile lors d'un achat (avant/pendant/après). Au regard de cette tendance, 61 % des annonceurs français estiment que leurs investissements en publicité mobile augmenteront au cours des trois prochaines années.

LES MARQUES EN RETARD SUR LES MOBINAUTES

87 % des marques reconnaissent qu'elles doivent améliorer leurs capacités multicanal pour servir les consommateurs munis d'un mobile intelligent, selon l'étude réalisée par le cabinet américain Forrester Consulting (Floride). 454 consommateurs - 90 % d'entre eux possédant un smartphone - et 192 enseignes multicanal ont donc été interrogés en Amérique du Nord, au Royaume-Uni, en Allemagne et en France. Les résultats montrent un écart important entre les attentes des consommateurs munis d'un smartphone et les offres multicanal des enseignes. Seules 12 % d'entre elles permettent de télécharger leur propre application pour acheter, alors que 23 % des consommateurs en utilisent une et que 50 % prévoient de le faire. Par ailleurs, 54 % des consommateurs souhaiteraient pouvoir cliquer, dans des magazines ou des catalogues, sur des codes-barres ou des smart tags (étiquettes intelligentes) renvoyant vers des sites web, mais seules 12 % des marques étudiées proposent cette fonctionnalité. Alors que 62 % des consommateurs déclarent vouloir acheter des produits ou des services via des sites internet ou des applications mobiles, seules 32 % des enseignes offrent cette possibilité et 29 % permettent aux consommateurs d'utiliser leur téléphone mobile pour vérifier la disponibilité des produits en magasin.

10%

LES FRANCAIS INTEGRENT LES USAGES DIGITAUX DANS LEURS HABITUDES DE CONSOMMATION MULTIMEDIA. AINSI, 10 % D'ENTRE EUX ONT TELECHARGE DES APPLICATIONS POUR LES SUPPORTS MOBILES (EN PRIORITE MUSIQUE ET JEUX).

Source: Kantar Media, mai 2011

Aux Etats-Unis, un internaute sur quatre téléphone via Internet

Entre 2007 et aujourd'hui, le nombre d'internautes américains qui utilisent le Web pour téléphoner a triplé, la téléphonie en ligne continuant de connaître un réel succès. Ainsi, aux Etats-Unis, près d'un quart des internautes téléphonent via Internet selon l'étude du Pew Research Center, publiée fin mai 2011.

Par ailleurs, toujours selon cette étude, 24 % des internautes adultes ont déjà téléphoné en ligne via Skype ou un autre service de ce type. Chaque jour, 5 % des internautes passeraient des appels en VoIP. En 2007, ce chiffre s'élevait seulement à 2 %.

@ FOTOLIA / Christian Delbert

TNS SOFRES LANCE MOBILE BEHAVE

Au début de l'année 2011, TNS Sofres présentait son offre digitale. Aujourd'hui, l'institut lance un nouvel outil de mesure: Mobile Behave.Mobile Behave a été élaboré en partenariat avec la société Lumi Mobile. Sur le même modèle que Digital Behave - qui mesure les comportements on line des internautes depuis un ordinateur - Mobile Behave suit les usages des mobinautes sur smartphones et mesure l'ensemble des fonctionnalités et des applications du mobile. Qu'il s'agisse des usages SMS, MMS, d'e-mails, de la voix, de réseaux sociaux... jusqu'au réveil, tout est passé au crible. Il s'agit donc d'un outil 360° qui permet de connaître de manière exhaustive les usages des mobinautes. Très complet, il combine la mesure passive et la mesure active. Grâce au téléchargement d'une application sur le mobile, TNS Sofres peut recueillir quotidiennement les différents usages des panélistes interrogés (mesure passive). Les panélistes étant recrutés à partir du panel on line de TNS LightspeedTM, des questions ad hoc (mesure active) pourront être posées, soit sur la plateforme on line, soit directement sur smartphone, et les résultats seront croisés avec les données passives. La passation de ce questionnaire sur smartphone permet de lancer une enquête à la suite d'un événement ou en fonction de données de géolocalisation, par exemple. Mobile Behave fonctionne sur tous les appareils et les systèmes d'exploitation et s'adresse à l'ensemble des acteurs qui souhaitent disposer d'une solution les accompagnant efficacement dans leur stratégie de marketing mobile.