Mon compte Devenir membre Newsletters

BEST OF

Publié le par

Kiabi s'attaque aux marchés de l'e-commerce belge et néerlandais

Le groupe spécialisé dans la mode à bas prix Kiabi a annoncé l'ouverture de deux nouveaux sites marchands aux couleurs de la marque, en Belgique et aux Pays-Bas. Le développement de ces deux portails a été confié aux agences Pictime et Rouge Interactif. Il s'agit d'une étape importante pour la marque, puisqu'elle n'est pas présente dans ces pays à travers un réseau de magasins physiques, et y apparaît donc comme un pure player.

Avec ces nouveaux sites, kiabi.be et kiabi.nl, l'enseigne propose une navigation simple et intuitive aux internautes, en leur permettant d'accéder facilement à des fiches produits qui font la part belle aux produits. Le social shopping, le merchandising et le cross selling ont également guidé la conception de ces portails marchands. Ces derniers inaugurent un nouveau socle de plateforme technologique sur lequel migreront prochainement les versions italienne, espagnole et française.

Allociné en vente

Le fonds américain Tiger Global mettrait Allociné en vente pour un montant de 200 millions d'euros, selon le Figaro. Allociné, site phare de l'Internet français avait été racheté il y a 5 ans pour 120 millions d'euros par Tiger Global. Parallèlement, Grégoire Lassalle, p-dg du groupe, a annoncé le 28 mars à ses employés l'arrêt de sa chaîne de télévision par câble et satellite. Lancée en octobre dernier, elle n'a pas atteint les résultats escomptés. AlloCiné mise sur l'international pour atteindre en 2013 la barre de 50 millions de visiteurs uniques dans le monde (dont 14 millions en France et 36 millions à l'étranger). En 2011, Allociné affichait un chiffre d'affaires de 28 millions d'euros pour un résultat avoisinant 8 millions d'euros.

Tendances e-commerce

Le marché du e-commerce dans le commerce de détail se développe et se structure, aidé par le développement des usages du mobiles et des réseaux sociaux. Quels seront les scénarios dominants d'accès, d'achat et de mode de paiement par les consommateurs? Comment évoluent leurs attentes? Quels seront les impacts sur l'offre proposée, la politique de prix, la logistique? Y a-t-il de nouveaux modèles qui émergent? Le marché va-t-il vers une recomposition avec l'arrivée massive des retailers face aux positions des pure players? Quels scénarios de consolidation en Europe? A destination des dirigeants du e-commerce, experts et professionnels du secteur, cette conférence les aidera à préparer et à affiner leurs stratégies.

Le mardi 5 juin 2012, à Paris

Renseignements et Inscriptions:

E-commerce Magazine Tél: 01 46 99 97 79

(Carine Pichant)

YAHOO! S'APPRETE A SUPPRIMER 2 000 EMPLOIS

«Economies» semble être le maître-mot de la stratégie du nouveau CEO de Yahoo!, Scott Thompson, qui a annoncé un plan de restructuration du portail visant à licencier 2 000 salariés sur 14 000 au total (plus de 14 % des effectifs). Il s'agit du plan de licenciement le plus important de toute l'histoire de Yahoo!, qui devrait lui permettre d'économiser 375 millions de dollars. Dans un communiqué, le groupe a justifié sa décision en mettant en avant sa «volonté de préparer l'entreprise à l'avenir», ce qui signifie «se recentrer sur ses métiers essentiels et redéployer ses ressources vers les priorités les plus urgentes, en plaçant les utilisateurs et la publicité au centre de ses priorités». Le groupe de Sunnyvale, qui revendique 700 millions d'utilisateurs et des milliers d'annonceurs, a vu son bénéfice net chuter de 15 % en 2011, à 1,05 milliard de dollars, et son chiffre d'affaires baisser de 21 % à 4,98 milliards de dollars. Sa part de marché dans la publicité en ligne aux Etats-Unis serait de 9,5 % en 2011, alors qu'en 2009, le groupe en revendiquait plus de 15 %.