Mon compte Devenir membre Newsletters

BEST OF

Publié le par

7%

LA REVOLUTION DU M-COMMERCE TANT ANNONCEE EST EN PASSE DE DEVENIR UNE REALITE. ET POUR CAUSE. CE CANAL DE VENTE, LONGTEMPS ANECDOTIQUE, DEVRAIT REPRESENTER 7 % DE LE-COMMERCE A L'HORIZON 2015, SOIT UN CHIFFRE D'AFFAIRES DE 5 MILLIARDS D'EUROS EN VALEUR ET UNE PROPORTION DE 0,4 % DE LA CONSOMMATION DES MENAGES. A TITRE DE COMPARAISON, LE CABINET D'ETUDES EVALUE QUE LES VENTES ACTUELLES SUR MOBILE REPRESENTERAIENT 2 MILLIARDS EN 2012, SOIT 4,6 % DE L'E-COMMERCE ET 0,2 % DE LA CONSOMMATION DES MENAGES.

Source: étude menée par Xerfi-Precepta, novembre 2012.

CITADIUM LANCE SON SITE MARCHAND

L'enseigne parisienne a annoncé la mise en ligne de son site marchand. Il se compose de 5 000 références, choisies parmi 135 marques. Créée en 2010 par le groupe Printemps, l'enseigne traduit au travers de son site son positionnement «street et prepy». « Les 15-25 ans ont des modes de consommation très tournés vers Internet et les réseaux sociaux. Il était donc nécessaire que nous nous dotions d'un outil capable de supporter une véritable stratégie multicanal », indique Mickael Soleau, directeur e-commerce du groupe Printemps. C'est la raison pour laquelle Citadium a opté pour Hybris Multichannel Accelerator, qui prend en charge les déploiements B to C sur ordinateurs et mobiles. Le site se compose de quatre rubriques: Homme, Femme, Marques, les Looks Wad. Cette dernière est le résultat d'un partenariat avec le magazine Wad, se traduisant par lun contenu composé de photos, Bvidéos et textes, Bque les internautes peuvent partager via les réseaux sociaux.

CHINE: LA FETE DES CELIBATAIRES FAIT EXPLOSER L'E-COMMERCE

L'équivalent chinois de la Saint-Valentin fait des émules. Le 11 novembre, les célibataires pouvaient s'offrir des cadeaux. Le Singles Day a été lancé dans les années 1990 par des étudiants chinois. Cette fête a été fixée le 11 novembre pour la symbolique des chiffres, le 11/11 soit quatre fois le chiffre un, qui évoque des célibataires se rencontrant. Ce jour-là, les célibataires sont encouragés à se couvrir de cadeaux. Cette année, le cru 2012 aura été particulièrement bénéfique à l'e-commerce. «La presse chinoise annonce un montant de ventes de 30 milliards de yuans (3,8 milliards d'euros)», apprend-on dans une dépêche AFP. C'est-à-dire une journée record, qui aurait même dépassé le «Cyber Monday» américain, journée-phare des achats de fin d'année.

Droits des consommateurs: l'un des lobbies de l'e-commerce interpelle la Commission européenne

L'association E-commerce Europe, en charge de la défense des intérêts des e-commerçants européens, a adressé en novembre une lettre à la Commission européenne afin de faire part de ses inquiétudes concernant la future directive européenne «Droits des consommateurs». Celle-ci, dont la transposition dans les législations nationales des Etats membres est prévue d'ici à 2013, met le microcosme de l'e-commerce en ébullition. Les craintes de l'association E-commerce Europe, regroupant les fédérations nationales de l'e-commerce de huit pays européens, portent sur deux points précis de la directive. « Le premier consisterait à contraindre les e-commerçants à rembourser les produits livrés au client dès lors que celui-ci ferait jouer le droit de rétractation, avant même qu'il les ait renvoyés à l'e-commerçant », explique François Momboisse, président d'E-commerce Europe. Le deuxième point de la directive qui est visé concerne le point de départ du délai de rétractation: « Si un internaute effectue une commande de plusieurs produits distincts envoyés à différents moments par le marchand, il s'agirait de considérer que le délai de rétractation débuterait après la livraison du dernier colis. » Cela pourrait inciter l'e-commerçant à regrouper les produits en un seul envoi, alors qu'il ne s'agit pas d'une commande d'un produit composé de plusieurs lots. Une mesure jugée illogique et contre-productive par l'association. Sur ce dossier, François Momboisse est plutôt confiant: « Nous avons bon espoir d'être entendus, donc nous allons continuer de faire valoir notre position auprès des autorités compétentes. » Il faut dire que l'association E-commerce Europe représente les intérêts des e-commerçants de France, de Belgique, de Finlande, du Danemark, d'Italie, de Suède, de Norvège et des Pays-Bas. Elle pourrait, par ailleurs, avoir besoin de l'appui des poids lourds de l'e-commerce, à savoir, les fédérations d'Angleterre et d'Allemagne, qui n'ont toujours pas adhéré à l'association.