Mon compte Devenir membre Newsletters

Babyshower.fr, la naissance d'un concept sur Internet

Publié le par

Fêter la femme enceinte. Une idée particulièrement répandue dans les pays anglo-saxons, mais qui n'existait pas en France jusqu'en septembre 2005. En effet, c'est à cette date que Babyshower.fr a été lancé.


Comment concilier vie de mère et vie professionnelle ? Un dilemme que se sont posé Diane Zpigienman et Eva Stanislas, deux mamans et sœurs de surcroît. Pour ces ex-cadres d'entreprise, l'équilibre semblait difficile à obtenir. « A nous deux, nous avons huit enfants. Avec Eva, nous voulions nous reconvertir professionnellement dans le domaine de la femme enceinte afin de concilier nos deux vies », explique Diane Zpigienman, co-fondatrice de Babyshower.fr. Et, après de multiples voyages à l'étranger, et un travail de veille en amont, la solution s'est imposée d'elle-même : lancer le “baby showing” en France. Un concept qui serait très répandu, et pas uniquement dans les pays anglo-saxons. « Faire une fête pour la maman avant son accouchement est une pratique très développée outre-Atlantique. Mais, après quelques recherches, nous avons été surprises de voir qu'elle existait aussi dans de nombreux pays. Seule la France semble être oubliée. Il y a donc un créneau à prendre », analyse Diane Zpigienman.

Dissocier site de contenu et site marchand

Reste que les débuts n'ont pas été faciles. Afin de diffuser ce nouveau concept au plus grand nombre de personnes possibles, le support Internet a logiquement été choisi. Or, les premiers retours ont surtout été négatifs. « Au départ, les internautes et les forums étaient cassants à notre encontre. Mais la tendance s'est inversée grâce aux témoignages de femmes ayant testé nos services », souligne Diane Zpigienman. Il faut dire que Babyshower.fr a été victime de sa double facette. Site de contenu et site marchand ne font pas toujours bon ménage, surtout quand le concept promu n'est pas encore connu. Les internautes viennent, en effet, principalement sur le site web pour découvrir le concept. Dès lors, l'onglet marchand a souvent été mal perçu. Les visiteurs voyaient dans le baby showing un ersatz commercial type Halloween. C'est pourquoi, après le lancement du site en septembre 2005, les deux sœurs veulent désormais dissocier la partie marchande de la partie contenu. « Nous allons garder le nom babyshower.fr pour la partie contenu. Quant à la partie marchande, nous pensons l'externaliser vers un autre site », projette Diane Zpigienman. Une stratégie qui permettrait d'éviter la confusion des genres.

Cadeaux et services pour la maman

Mais, si le site est jeune, le concept marchand est déjà bien ancré avec la mise en place d'un système de paiement sécurisé. Hormis la vente de cadeaux spécialisés pour les mamans enceintes et leurs bébés, il existe toute une gamme de services achetables via le canal Internet. Baptisées Pass, ces formules existent en format pré et post-natal. En outre, ces offres de services ciblent aussi bien les particuliers que les entreprises. « Nous pensons que le baby showing peut être un outil utile aux DRH des grandes et petites sociétés. Cela permet notamment de déculpabiliser la future maman qui va partir en congés maternité. Elle sera alors plus motivée pour revenir travailler », analyse Diane Zpigienman. Par ailleurs, les deux sœurs espèrent valoriser, dans un futur proche, leur audience très segmentée (essentiellement des femmes). Car pour l'heure, la principale source de revenus reste la vente de produits. Enfin, un système de partenariat a aussi été mis en place. Toute une batterie de liens est, d'ores et déjà, présente pour rediriger l'internaute vers des boutiques en ligne en rapport avec les femmes enceintes et les bébés. Mais ce n'est pas tout. En 2006, une nouvelle offre fera son apparition. Les internautes auront la possibilité d'ouvrir en amont une “liste Baby Shower” dans un grand magasin, sur le site babyshower.fr, ou bien sur le site d'un partenaire cadeau. Toutefois, une interrogation demeure. Les Françaises seront-elles séduites par le baby showing ? « Dans les métropoles, la tendance est à la convivialité. Nous vivons dans une société où les gens ont besoin de se retrouver ensemble », assure la co-fondatrice du site. Une affirmation que seul le temps pourra vérifier.