Badiliz met les femmes en réseau

E-commerce N°17 - 01/04/2009 - Gaëlle RENOUVEL

Le site d'annonces destiné aux femmes espère être rentable cette année. Pour cela, Badiliz s'associe à des portails médias et crée des services avec des partenaires.

Si Badiliz a un nom exotique - il signifie échange en swahili, langue africaine - son concept est simple. Fondé en 2007 par Isabelle Bordry, ancienne directrice de Yahoo! France, le site regroupe des petites annonces destinées aux femmes. «J'ai eu cette idée en constatant que beaucoup utilisaient Internet, mais que, si elles bénéficiaient de sites médias et de ventes privées, aucun portail C to C ne leur était consacré, explique-t-elle. J'ai commencé à travailler sur le projet en 2006. A l'époque, j'étais enceinte et je n'avais pas envie de me lancer seule. En plus, j'ai toujours aimé travailler en équipe.» Elle s'entoure donc d'un beau casting de stars féminines du Web: Orianne Garcia (Caramail, Lycos, Lentillesmoinscher), Géraldine Lemeur (SixApart) et Cécile Moulard (Amazon, Meetic) - cette dernière s'étant retirée du projet en février dernier. Bruno Duhazé, qui a participé au lancement du Guide.com et d'Alapage, a lui aussi rejoint Badiliz en tant que «binôme technique» d'Isabelle Bordry.

Le site diffère des autres portails de C to C par son modèle économique. «Nous ne sommes pas tiers de confiance, nous mettons simplement les internautes en relation, explique- t-elle. Le dépôt d'une annonce est gratuit et nous ne prenons pas non plus de commission sur les transactions.» La différence est aussi formelle. «Nous voulions une maquette qui se démarque des autres plateformes C to C», affirme Isabelle Bordry. Cette fois-ci, ce n'est pas rose pour les filles... mais presque! La charte graphique étant à dominante fuchsia. «Et les photos sont davantage mises en avant.» Comme source de revenus, Isabelle Bordry compte donc surtout sur la publicité. «D'une certaine manière, celle-ci fait partie de l'univers féminin, affirme-t-elle. On n'imagine pas le magazine Elle sans pub! Nous sommes néanmoins attentifs à sélectionner des marques en affinité avec notre cible.» Pour développer cette activité, le site s'est associé, depuis janvier 2009, avec Aufeminin.com, qui est devenu sa régie, Badiliz devenant en échange sa plateforme de petites annonces. Afin de développer son audience pour une monétisation optimale, d'autres partenariats ont été établis avec FemmeActuelle.fr, Vivolta, 24h00.fr et Orange-Pourelles, PurePeople ainsi que FemmesPlus. «Etre associé à des portails aussi différents nous permet de toucher un large public, puisque leur audience cumulée représente 10 millions d'internautes, précise Isabelle Bordry. No- tre plateforme comptait elle-même, en novembre dernier, 499 000 visiteurs uniques selon Nielsen, et plus de 140 000 comptes mail.»

Isabelle Bordry (Badiliz):
«Je suis persuadée, qu'après le boom des ventes privées, les petites annonces vont exploser.»

Badiliz a su trouver son public. En novembre dernier, le site comptait 499 000 visiteurs uniques.

De nouveaux services créés

Outre la publicité, Badiliz développe actuellement des offres de services se voulant innovants. En s'associant avec Problemauto.com, depuis septembre dernier, le site de petites annonces permet aux internautes de faire expertiser par un professionnel le véhicule qu'ils souhaitent acheter. «L'expert délivre un passeport technique qui décrit l'état de la voiture, précise Isabelle Bordry. Cette prestation est facturée au tarif préférentiel de 120 euros.» Le portail de petites annonces va également s'attaquer au marché de l'assurance. «Nous allons proposer une garantie sur les articles d'occasion avec un assureur. On pourra y souscrire en ligne.».

Par ailleurs, des corners marchands vont être proposés, comme celui du Nain Bleu, lancé à l'occasion de Noël. «Envie de Fraises, une marque de vêtements pour femmes enceintes et d'articles pour bébés, va également avoir son espace, ainsi que Noontao qui vend des compléments alimentaires et des produits de régime, raconte Isabelle Bordry. Nous voulons rester dans des marques qui participent à la vie des femmes et que l'on ne trouve pas partout.» En échange de cet espace, Badiliz touche une commission sur chaque vente.

Grâce à tous ces projets, le portail espère intégrer le top 5 des sites de petites annonces - il était 7e au classement Nielsen en novembre dernier - et atteindre l'équilibre dans l'année. «Je suis persuadée qu'après le boom des ventes privées, les petites annonces vont à leur tour exploser», assure Isabelle Bordry. Avant d'ajouter que, depuis quelques mois, les inscriptions ont «sensiblement augmenté»...

Trouver un fichier

Catégorie : 
Toutes BtoC BtoB
Mots-clés : 
(Mots-clés séparés par des virgules ou blancs)
Un des mots clés Tous les mots clés