Mon compte Devenir membre Newsletters

Beenz.com se décline dans le off line

Publié le par

Le créateur des beenz, l'unité d'échange du Web, compte déployer d'ici Noël son programme de fidélisation sur certains produits sous emballage distribués dans les magasins traditionnels.


Il devrait bientôt être possible pour les consommateurs de gagner des beenz en achetant leur lessive ou leur boîte de céréales. Car, après l'avoir décliné sur Internet, voilà que beenz.com prévoit d'adapter son programme de fidélisation et de marketing relationnel aux produits off line. La technologie employée est celle dite des "Codes Beenz". Des codes alphanumériques distribués par les fabricants dans les emballages de leurs produits ou remis à l'acheteur en point de vente. Ils peuvent également être utilisés dans la vente par correspondance pour accroître les taux de réponse, ou sur les médias imprimés dans un but de suivi des performances. « Beenz peut désormais fournir aux entreprises traditionnelles les mêmes avantages marketing que nous avons jusqu'à présent apportés aux entreprises on line, avec des promotions et des programmes de stimulation et de fidélisation intégrés, on et off line », explique Charles Cohen, P-dg de beenz.com inc. L'acheteur en possession d'un code beenz le saisit sur un site web indiqué, ainsi que des renseignements personnels demandés par le fabricant (nom, âge, etc.), afin d'obtenir ultérieurement des beenz. Pour être récompensé de son achat, le consommateur devra s'inscrire au programme beenz.com. S'il est déjà membre, ses nouveaux points seront rajoutés sur son compte personnel et pourront être dépensés soit dans les sites partenaires du programme, soit via les offres promotionnelles du fabricant. Beenz a pris le soin de s'assurer l'exclusivité d'apposer des codes alphanumériques sur les emballages des produits en bloquant tous les brevets existants et en rachetant la technologie développée par la société allemande Credigny, qui avait mis au point un brevet intitulé "On-Pack". Pour Charles Cohen, « les Codes Beenz devraient permettre aux entreprises de "l'ancienne économie" de convertir les internautes qui visitent leur site uniquement pour s'informer en véritables acheteurs. Actuellement, 68 % des consommateurs qui utilisent des sites web pour rechercher des produits achètent ensuite en magasin et dépensent 30 % de plus que les autres consommateurs. Les Codes Beenz permettront à nos clients d'attirer le consommateur multicanal, de suivre son comportement et d'exploiter les informations relatives à ses dépenses. » Fondée en 1998, la société Beenz est aujourd'hui présente dans quatorze pays et revendique déjà plus de 3 millions de membres à travers le monde pour 1 milliard de beenz en circulation. A ce jour, 350 sites web utilisent le programme de fidélisation. Et chez les entreprises "click and mortar", le groupe Unilever serait d'ores et déjà intéressé pour accompagner certains de ses produits de "Codes Beenz".