Mon compte Devenir membre Newsletters

Benoît Sineau : Directeur général de HAPPYTIME.COM: Défricheur de marchés

Publié le par

En lançant le site Happytime.com, une agence d'évasion et de loisirs, en juin 2009, Benoît Sineau s'attaque à un marché dont la commercialisation est jusqu'alors inexploitée sur le Net. Pourtant, le marché pèse 13 milliards d'euros et fédère une multitude d'acteurs de petite taille. Dont acte. L'entrepreneur met au point une plateforme de réservation en temps réel adaptée au monde du loisir et séduit des actionnaires de renom (le groupe 3 Suisses International et Gravitation, le holding industriel et financier de Charles Beigbeder). La plateforme permet de faire varier les tarifs des 8 000 activités proposées, selon les besoins de distribution des partenaires. A l'instar de l'industrie du tourisme et de ses enseignes emblématiques, Happytime veut devenir incontournable. « Notre ambition est de devenir la marque de référence du loisir en ligne », souligne Benoît Sineau. Pour y parvenir, l'entreprise s'appuie sur plusieurs activités: la distribution en ligne directe et une activité cadeau sous forme de cartes prépayées, une activité de B to B pour des cadeaux d'affaire, ainsi que la distribution en marque blanche de la plateforme Happytime.com, pour le compte de partenaires tiers. La société vise un chiffre d'affaires de 50 millions d'euros à deux ou trois ans, dont la moitié sur les produits prépayés et l'autre sur les activités de vente d'activité de loisir pour particuliers. Au coeur des problématiques de développement, la géolocalisation et la mobilité seront, à n'en pas douter, les nouveaux défis à relever par Benoît Sineau et son équipe.

Parcours

Benoît Sineau est le dg d'Happytime depuis sa création mi-2008. Diplômé de L'Ecole nationale supérieure de techniques avancées, de HEC Entrepreneurs, détenteur d'un MBA de la Harvard Business School, il a été directeur de Business Unit chez Altran Technologies, Manager Senior chez AT. Kearney, directeur Business Development chez Dell sur sept pays en Europe. Il est aussi parti aux Etats Unis en tant que fondateur et CEO de Smartbox US, avant de créer Happytime.