Recherche
Se connecter

Bluecost.com : l'e-commerce de détail au prix de gros

Publié par le

Bien que la politique du plus bas prix soit plébiscitée par les acheteurs sur Internet, peut-elle pour autant se traduire en un business modèle rentable ? Relevé par la société BlueCost, ce défi s'est traduit par un club d'achat on line à prix coûtant qui pourrait bousculer les modèles établis.

  • Imprimer


Après l'engouement évanescent pour l'achat groupé, la concentration actuelle des sites d'enchères en ligne, le succès du déstockage de fins de séries ou encore, la récente apparition du troc, le Web s'étoffe à présent d'un nouveau modèle de distribution B to C, basé sur le principe de la vente au prix de gros. Plus communément désigné par l'appellation de "vente à prix coûtant", le principe de fonctionnement est d'autant plus simple qu'il repose sur la réduction des intermédiaires de la chaîne de distribution classique : le site achète directement auprès du fabricant des produits neufs et sous garantie pour les revendre, à marge zéro, directement au consommateur final. Inspiré par le succès du précurseur américain CostCo dont le chiffre d'affaires 2000 a atteint 32 milliards de dollars, Alain Gabai-Maillet, actuel P-dg du site bluecost.com entend bien réitérer en Europe l'exploit de son prédécesseur d'outre-Atlantique. Le mode de rémunération du site BlueCost trouve sa solution dans le concept de club d'acheteurs. En effet, pour bénéficier des prix les plus avantageux et payer à prix coûtant les produits proposés par le site, les internautes doivent s'acquitter d'une adhésion annuelle de 650 francs matérialisée par une carte d'adhérent. Pour les internautes non abonnés, le site adopte en revanche une politique commerciale traditionnelle qui consiste à marger les produits en fonction de l'offre et de la demande. Avantageux pour les marques qui y trouvent un nouveau canal de distribution, le modèle économique s'avère particulièrement salutaire pour le site puisqu'il lui permet de percevoir la marge annuelle par avance en générant une trésorerie immédiate. Concernant le point sensible de la logistique, BlueCost a opté pour un service interne qui lui assure une parfaite maîtrise de la gestion des livraisons et des retours. Lancée courant mars, la société espère recruter 26 000 membres d'ici fin 2002 pour une marge brute de 2 millions d'euros.

Nathalie Carmeni

La rédaction vous recommande

Par Hipay 2018

En France pres de 95 des cyberacheteurs ont deja achete ou vendu des produits via une marketplace Levier de croissance incomparable le modele [...]

Sur le même sujet

Retail

Par Christine Monfort

Présent depuis trois ans en France, le groupe américain QVC de téléachat entend aider à découvrir des produits innovants, mais aussi de nouvelles [...]

Retail

Par Stéphanie Marius

Un marché plus porteur en France, des développements au Brésil, notamment, amènent le groupe Carrefour à une amélioration de sa performance [...]