Mon compte Devenir membre Newsletters

Carré de boeuf, l'e-boucher qui mise sur la fraîcheur

Publié le par

Carredeboeuf.com, qui propose aux internautes d'acheter de la viande sur Internet, connaît un réel succès. Lancé fin 2009, le portail enregistre un chiffre d'affaires d'1 million d'euros.

Graphiquement très réussi, Carredeboeuf.com ouvre l'appétit sans vider le porte-monnaie.

Graphiquement très réussi, Carredeboeuf.com ouvre l'appétit sans vider le porte-monnaie.

Les ménages français consacrent 28 % de leur budget à l'alimentation. C'est en partant de ce constat que Christophe Pied et Laurent Delaunay, deux amis de longue date, décident de lancer leur site internet afin de proposer de la viande de qualité aux internautes. Forts de leurs parcours totalement différents (l'un est ingénieur, l'autre chef d'entreprise dans le secteur alimentaire), ils quittent leur activité du jour au lendemain pour se lancer sur le Net! «Nous nous sommes dit que la viande était un gros marché et que le Net jouissait d'un fort développement; nous avons alors imaginé vendre de la viande de qualité sur Internet», explique Christophe Pied, aujourd'hui président de Carré de boeuf. Pour mener à bien leur projet, le cofondateur Laurent Delaunay rachète un atelier de découpe de volailles à Chartres (1 000 m2), où il livre des professionnels de l'alimentaire, réalisant déjà ainsi un chiffre d'affaires de 4 millions d'euros. «Nous avions l'idée, l'endroit, il ne nous restait plus qu'à trouver l'approvisionnement et à réfléchir au site et à la marque», expliquent les deux hommes. Au début de l'année 2010, le site est lancé et trouve vite son public. «Nous n'avons fait connaître Carredeboeuf.com qu'au travers du bouche à oreille et des blogs. Une centaine a relayé l'information de notre lancement. Et ce n'est qu'au mois de mai 2011 que nous avons diffusé notre premier dossier de presse», confie Christophe Pied.

Un marché complexe

Dès les débuts, deux freins à la vente apparaissent: la provenance de la viande, et des questions relatives au transport et à la livraison des commandes. Malgré le scepticisme initial, le site enregistre, selon ses dirigeants, un très fort taux de renouvellement de commande et de fidélisation. «Nous ne sommes pas vraiment moins chers qu'un boucher parisien et au même prix qu'une boucherie de province. Par exemple, le kilo de boeuf est à 20 euros sur notre site. En revanche, nous garantissons une qualité et une fraîcheur que l'on ne retrouve plus vraiment dans nos boucheries et supermarchés», estime le président de Carredeboeuf.com. Car les clés du succès de ce type de sites résident, à n'en pas douter, dans la qualité de leur approvisionnement. «La viande de veau provient de Corrèze, l'agneau du Limousin, le boeuf, produit le plus demandé sur le site, provient d'Irlande, car la terre d'élevage et le pâturage y sont très riches et les animaux élevés en plein air, dans la nature. Cette viande est réputée pour sa finesse et sa qualité gustative», explique le fondateur. « Tous les matins, nous sommes livrés à l'atelier de Chartres, en fonction de nos commandes, pour garantir une viande fraîche. Ensuite, les 40 employés de l'atelier se chargent de la découpe et mettent les viandes commandées sous vide dans une pochette, puis dans une boîte spéciale dotée d'un bloc de glace garantissant 48 heures de fraîcheur», ajoute Christophe Pied. Et une fois la viande arrivée à destination, elle se conserve dix jours au réfrigérateur et six mois au congélateur. Aujourd'hui, le site réalise un chiffre d'affaires d'1 million d'euros, pour un peu moins de 10000 clients, et enregistre une progression de l'ordre de 10 à 20 % par mois, affirme le président. De plus, le portail compte 1 260 fans sur Facebook et 50 000 inscrits à sa newsletter, dont le but est de proposer chaque semaine de nouvelles recettes et de tenir les consommateurs informés des nouveautés. Carré de boeuf s'adapte aussi aux saisons, pour ouvrir au maximum l'appétit des Français.

Ainsi, après les tournedos Saint -Valentin (rumsteck façon tournedos, foie gras en forme de coeur et lamelle de truffe noire française), c'est maintenant la saison des barbecues, et Carredeboeuf.com a adapté son offre à cette demande. Le site propose entre autres des brochettes pour tous les goûts (poulet tandoori, poulet créole, dinde catalane, etc.). «Nous souhaitons développer notre activité. Nous travaillons également pour que Carredeboeuf.com soit, à terme, reconnu comme un label en soi. Une marque de viande connue d'une majorité», explique Christophe Pied. Dans cette logique, le site a noué des partenariats variés. Carré de boeuf est désormais en vente dans le supermarché en ligne Houra.fr en tant que marque, à part entière. Avec cette double stratégie de marque-enseigne, l'entreprise est légitimement confiante en l'avenir.

Mot clés :

Gayané Akkus