Mon compte Devenir membre Newsletters

Cartésien du Web

Publié le par

Pressé et déterminé, Boris Saragaglia ne cache pas son ambition : faire de son site le leader incontesté de la vente en ligne de chaussures en Europe. Pour y parvenir, l'homme avance à vitesse grand V en laissant peu de place au hasard.

Inutile de chercher en lui un amour inconditionnel pour le produit dont il a pourtant participé à banaliser la commercialisation sur le Web. La chaussure, qui en dit tant, paraît-il, sur l'âme de ceux qui la portent, n'est pas évoquée par Boris Saragaglia avec l'accent des amoureux du produit. Quand il raconte la belle histoire de Spartoo, l'homme préfère revenir à des données tout à fait objectives, celles qui l'ont effectivement poussé, voilà cinq ans, à lancer ce site de vente de chaussures en ligne en France.

En 2005, à 23 ans, Boris Saragaglia a pour idée fixe de créer une entreprise. C'est pourquoi, son diplôme d'ingénieur des Mines en poche, il décide de suivre une formation à HEC Entrepreneur. «Je n'avais pas beaucoup d'argent, ni beaucoup d'idées... mais j'étais convaincu que des concepts qui émergeaient sur certains continents allaient se développer en Europe», explique le jeune homme, âgé aujourd'hui de 28 ans. Esprit cartésien, phrasé rapide et enjoué, ce scientifique doublé d'un fort esprit entrepreneurial ne s'écarte, dans les affaires, jamais (trop) loin des chiffres.

Toujours étudiant, il épluche donc les portfolios des sociétés de capital-risque les plus connues pour y déceler les concepts intéressants à lancer. En décembre 2004, le site leader de la catégorie de vente de chaussures sur Internet aux Etats-Unis, baptisé Zappos, vient de lever 40 millions de dollars. «Je me suis dit qu'il pourrait être intéressant de creuser ce modèle et j'ai commencé à travailler sur ce projet», relate Boris Saragaglia. Une démarche qui le pousse à analyser le marché de la chaussure. «Ce marché pèse 8 milliards d'euros et présente de nombreuses opportunités», souligne-t-il. A peine sorti d'HEC Entrepreneur, Boris Saragaglia se lance donc dans l'aventure. Il crée Spartoo avec deux amis et associés, Paul Lorne (Centrale-HEC) et Jérémie Touchard (Mines), en septembre 2005.

De son propre aveu, le côté humain de l'aventure a son importance. Il porte une attention particulière à trois qualités dans l'univers professionnel : l'altruisme, la générosité de la personnalité, les individus eux-mêmes avant leur expérience. «Je recherche avant tout la complémentarité et l'honnêteté», synthétise Boris Saragaglia. Et cela marche. En 2007, le site réalise déjà 5 millions d'euros et accueille deux nouveaux fonds à son capital. Un développement tous azimuts qui mène Spartoo vers des sommets, puisque le site a enregistré en 2009 un chiffre d'affaires de 30 ME.

L'homme est ambitieux et regarde devant lui. «Mon seul but est de travailler et d'écrire une belle histoire», assure-t-il. Hyperactif, il fuit l'ennui et croit en la vertu de la vitesse. «Je suis très curieux et j'ai envie de creuser et de découvrir rapidement des sujets différents», explique-t-il. Une course qui passe bien sûr par le développement géographique de l'activité du site, facilitée par la dernière levée de fonds de 12 millions d'euros réalisée à la fin 2009. «Nous allons couvrir l'Espagne et l'Allemagne avant la fin du premier semestre 2010», annonce Boris Saragaglia.

Du côté de ses hobbies, l'homme ne nourrit pas de passions dévorantes. «Je suis heureux dans la simplicité», souligne-t-il. Faire son footing, vivre avec sa famille et ses amis. Tout juste confesse-t-il un faible pour les voyages, surtout pour des destinations aux antipodes des pays développés. Quant à l'histoire de Spartoo, elle semble finalement bien être la grande passion de Boris Saragaglia. Rentable en France et à l'équilibre sur l'ensemble du groupe, le site poursuit son développement. Et doit se structurer pour accompagner sa croissance. Fin 2010, selon les estimations de son fondateur, Spartoo devrait atteindre pas moins de 50 millions d'euros de chiffre d'affaires. Un grand pas franchi pour ce site de vente de chaussures en ligne...

2005 Crée Spartoo à sa sortie des Mines et d'HEC Entrepreneur.
2006 Le site lève 1,2 Me auprès de CM CIC Capital Privé et A Plus Finance, puis 4,3 MEuros en 2007 auprès des mêmes sociétés de gestion.
2008 - 2009 Spartoo se développe en Belgique, au Luxembourg, en Italie et au Royaume-Uni.
Fin 2009 Spartoo lève 12,3 MEuros auprès de Highland Capital Partners et Endeavour Vision.
Février 2010 Spartoo acquiert Sacby.com pour 1 million d'euros.