Mon compte Devenir membre Newsletters

DealMeeting.com donne le pouvoir aux acheteurs

Publié le par

CONCEPT DealMeeting.com va peut-être changer le visage de l'e-commerce. Lancée au mois de janvier, cette plateforme de mise en relation entre acheteurs et vendeurs valorise la transversalité de son offre, ce qui en fait sa force et son originalité.

DealMeeting.com, c'est une petite révolution des comportements d'achat sur Internet. C'est aussi une plateforme de mise en relation entre acheteurs et marchands, reposant sur un système d'appels d'offres. L'internaute a le choix entre dix grandes catégories de produits et de services pour l'orienter dans son dépôt de projet d'achat. La force du site est la transversalité de son offre multiproduit et multiservice. Electroménager, auto-moto, immobilier, voyages, mode-beauté, high-tech... «Il n'y a pas de limites à notre offre. On peut tout imaginer. Seul le secteur de la santé ne sera pas représenté sur le site, la réglementation étant trop spécifique», explique Renaud Lacroix, fondateur de DealMeeting.com. Lorsque l'internaute a effectué son dépôt de projet, il reçoit les offres de marchands professionnels susceptibles de lui fournir la prestation ou le produit demandés, dans le cadre des critères qu'il a définis. Dès lors qu'une proposition l'intéresse, il est mis directement en relation avec le vendeur pour conclure (ou non) l'achat. Le coeur de métier de DealMeeting.com est, en effet, la vente de produits et de services ultra-personnalisés. Le site comprend ainsi 700 000 critères de recherche et devrait en afficher deux fois plus d'ici la fin de l'année. Concrètement, lorsque l'internaute dépose un projet d'achat, il dispose, sans délais, de réponses provenant de plus de 200 cybermarchands (RueDuCommerce, Opodo, La Redoute, etc.). Et cela, «pour éviter le syndrome de la boutique vide», sou ligne Renaud Lacroix. Mais aussi pour renforcer les propositions sur mesure provenant de professionnels positionnés sur des marchés de niche. Cette performance est possible grâce aux web services proposés par DealMeeting aux e- commerçants, lesquels ouvrent l'accès à leurs bases de données produits. Une aubaine pour ces derniers, qui disposent d'un portefeuille de clients prêts à acheter, avec des besoins et des demandes clairement définis.

Renaud Lacroix, (DealMeeting.com) «Il n'y a pas de limites à notre offre. On peut presque tout imaginer.»

Renaud Lacroix, (DealMeeting.com) «Il n'y a pas de limites à notre offre. On peut presque tout imaginer.»

Un modèle gagnant-gagnant

Et c'est là le pilier économique de DealMeeting. Fort de son expérience d'e-business manager chez Daimler et Peugeot, Renaud Lacroix n'a en effet rien laissé au hasard. Le site repose sur un modèle économique gagnant-gagnant. D'une part, l'utilisateur bénéficie de l'effet de concurrence des offres des marchands, tirant ainsi les prix vers le bas. D'autre part, les marchands ont accès à un fichier de clients qui savent ce qu'ils veulent, et quels budgets ils souhaitent investir. C'est le socle de la pérennité du modèle. Car les professionnels n'ont aucun abonnement à payer.

Le site ne se rémunère qu'au moment de la mise en relation avec les acheteurs. Sur les ventes issues de réponses automatiques tout d'abord, DealMeeting perçoit une rétribution sur le chiffre d'affaires généré. Il s'agit d'un pourcentage oscillant entre 2 et 10 %. Concernant les ventes provenant de propositions sur mesure, une part forfaitaire, comprise entre 1 et 30 euros, est ponctionnée en fonction du prix du produit ou du service vendu, le plafond de 30 euros correspondant aux ventes les plus importantes, comme dans le domaine de l'automobile. En outre, à cette somme, s'ajoute un pourcentage sur le montant de la vente.

Viralité, modernité et mobilité

Pour installer le modèle de DealMeeting sur la Toile, Renaud Lacroix mise sur différents axes de développement. Le site, qui n'en est qu'à ses premiers mois de fonctionnement, est encore en version bêta. Il compte toutefois près de 6 000 visiteurs, ainsi qu'une centaine de dépôts de projets par mois. Mi-mars, une nouvelle version a été mise en ligne, plus moderne et plus aboutie. Quatre vagues de jeux-concours sont d'ores et déjà concentrées sur le premier semestre 2010 pour annoncer cette nouveauté. Et puisque modernité rime avec mobilité, une application iPhone devrait également voir le jour très prochainement.