Mon compte Devenir membre Newsletters

Des souris et des hommes

Publié le par

Jeune serial entrepreneur, cet ancien de Kelkoo souhaitait s'adresser aux hommes de moins de 40 ans, consommateurs de Web mais ignorés par la mode en ligne. Il a ainsi créé un groupe digital dans lequel médias et e-commerce sont liés.

A la fin du rendez-vous, il conclut par ces mots: «Le passé, c'est le passé. Je préfère regarder les années qui viennent. » Pourtant, à 31 ans, Marc Ménasé n'a pas à rougir de son parcours, lui qui fut de toutes les bonnes aventures, depuis Kelkoo qu'il rejoignit à 21 ans, jusqu'à MenInvest, qu'il cofonda à 29 ans, en passant par AddviseMedia puis Nextedia. « Je ne fais pas de personal branding, à la différence de pas mal d'entrepreneurs du Web, se défend l'homme qui ne se dépare jamais de son humour et de son enthousiasme. Je pense que sur Internet, il n'y a eu que trois bonnes idées: Google, Facebook et Apple. Le reste gravite autour. Pour faire la différence, il faut avoir une bonne capacité d'exécution. Et avant de raconter, il faut faire. » On sent tout de même que le patron de MenInvest n'est pas peu fier de son flair. En fondant ce groupe dédié au genre masculin en 2009, il voulait s'adresser à une catégorie oubliée, selon lui, par les sites marchands français de mode: les hommes de moins de 40 ans. «En dehors d'Asos, il n'y avait pas de destination shopping masculin permettant une expérience d'achat digne de ce nom. »

Lancé en septembre 2010, Menlook, le bras marchand du groupe, guide aujourd'hui, à travers sa hotline «style», les hommes dans un catalogue de 160 marques. Marc Ménasé tenait à une approche éditoriale forte: « L'expérience est très intégrée, entre le contenu et l'e-commerce. Plus l'utilisateur me dit qu'il ne sait pas s'il visite un site d'e-commerce ou un magazine, mieux je me porte. »

Après deux levées de fonds auprès d'Axa Private Equity et Partech en 2010, un troisième tour de table est envisagé en 2012 pour aborder le virage de l'internationalisation. Menlook mettra le cap sur l'Italie et l'Espagne en juillet après l'ouverture du site anglais fin 2011.

Marc Ménasé est maintenant prêt à jouer des coudes de manière offensive, comme pour conjurer la directive européenne sur les droits des consommateurs, qui fait sortir l'homme de ses gonds. « La Commission européenne ferait mieux de se pencher sur l'harmonisation des conditions commerciales. C'est quand même incroyable de devoir attendre le 10 janvier pour pouvoir annoncer nos soldes alors que des sites britanniques le font depuis quinze jours sur notre territoire. » C'est précisément à Londres, stagiaire chez Vivendi Universal, que Marc Ménasé débute sa carrière. Alors en formation de gestion à Paris Dauphine, il est rédacteur pour des sites de chaînes de télévision et d'artistes. Une fois diplômé, il fréquente assidûment les e-marchands en tant que responsable des partenariats e-commerce de Kelkoo. Il fait alors deux rencontres décisives. Pierre Chappaz, « la personne qui, dans cette success story de dingue, m'a donné goût au Web » et Loïc Fleury, responsable de la publicité sur l'Europe avec qui il fonde AddviseMedia.

La suite est connue: le groupe au sein duquel « nous traitons du marketing on line autant pour CDiscount ou PriceMinister que pour LVMH », rencontre le succès. En plus d'étoffer son réseau, Marc Ménasé travaille sur les cibles féminines et réalise, en creux, la «dichotomie incroyable entre la consommation Internet des hommes et leurs achats en ligne». Un enseignement dont il tirera ensuite profit...

« Si je suis reparti dans une aventure aussi vite après Nextedia, c'est que j'ai eu peur du vide. L'entrepreneuriat génère tellement d'adrénaline...», ajoute-t-il. L'une de ses plus grosses fiertés, avec MenInvest, est d'avoir créé 60 CDI en un an. Issu d'une famille d'entrepreneurs et de travailleurs libéraux, Marc Ménasé encourage aujourd'hui ses équipes à exploiter leur créativité. Cet amateur de foot et de tennis, qui feraille avec les plus grandes enseignes de la mode, affirme que cette quête d'originalité en interne est sa «plus grosse baston».

@ © Olivier Metzger

- 31 ans, marié, un enfant.
2001 - Devient responsable des partenariats e-commerce Europe de Kelkoo.
2003 - Cofonde l'agence AddviseMedia avec Loïc Fleury.
2006 - Est nommé directeur général du groupe Nextedia
2009 - Fonde et devient président de MenInvest.
2010 - Lance le site Menlook.
2011 - Lève des fonds auprès d'Axa Private Equity et Partech.