Mon compte Devenir membre Newsletters

Développeur de talent

Publié le par

En 2011, la politique de développement menée par Oleg Tscheltzoff, cofondateur de Fotolia, porte pleinement ses fruits. Refondue en août, la plateforme de vente de photographies libres de droit s'est modernisée et enregistre de très bonnes performances: 30 % de progression du chiffre d'affaires et du résultat. Précédemment cofondateur d'Amen, une société d'hébergement, Oleg Tscheltzoff se rend vite compte de la demande énorme qui existe pour des photographies libres de droit. Fotolia est lancée en 2005 et, après un démarrage lent, la base de données de photos disponibles augmente. Le site noue de nombreux partenariats indirects, notamment avec 1 & 1, le plus gros site d'hébergement au monde. Une stratégie payante, qui permet à Fotolia d'acquérir rapidement une notoriété et un volume d'affaires important. Actuellement, le site compte environ 16 millions de clichés, près de 160 000 contributeurs et réalise 100 millions de dollars de chiffre d'affaires annuel. La société, créée aux Etats-Unis, a lancé une filiale en France, en Allemagne et au Japon. Mais Oleg Tscheltzoff, par ailleurs business angel qui investit dans de nombreuses pousses prometteuses de l'Internet, ne compte pas s'arrêter là. « Il y 40 millions de PME dans le monde, nous pouvons encore grossir en théorie 40 fois par rapport à notre taille actuelle », confie le patron. En projet, une version iPad du portail, qui sortira en 2012 et l'élargissement du champ d'activité de l'entreprise vers une plateforme multidesign. Un projet rendu possible par la levée de fonds de 150 millions de dollars opérée par Fotolia en mai 2012.

Parcours

Après un MBA à HEC et un MBA de l'Université Leonard N. Stern School of Business de New York, et à la suite d'un passage chez L'Oréal, Oleg Tscheltzoff se lance dans la production de spectacles dans les pays de l'Est De retour en France, il cofonde la société Amen. Il décide alors de créer Fotolia, avec Thibaud Elzière, en 2005. Parallèlement, Oleg Tscheltzoff investit dans de nombreuses start-up.