Mon compte Devenir membre Newsletters

DoorOne, une nouvelle porte s'ouvre

Publié le par

DoorOne.fr, filiale du groupe eBay et ramification de la société Shopping.com, s'est lancée en septembre dernier en France. Avec une ambition: gagner rapidement le haut du classement du marché des comparateurs.

Après avoir racheté Shopping, com en juin 2005, eBay renforce sa position dans le secteur convoité des comparateurs de prix en lançant en France le portail DoorOne.fr, le 27 septembre dernier. «Les comparateurs n'offrent pas d'expérience d'achat très attachante», souligne Bjorn Kvarby, directeur général de DoorOne.fr. Un constat qui sous-tena le positionnement de ce nouveau comparateur généraliste, utilisant la même technologie et la même base de données que son alter ego Shopping.com. De fait, la différence entre les deux réside avant tout dans l'habillage et dans la cible visée. Ce qui entraîne des expériences vécues par les internautes bien spécifiques. De facto, l'ergonomie de DoorOne est épurée et didactique. Le site cible essentiellement les femmes et les internautes en quête de simplicité. Et se caractérise par des options facilitant la recherche, à l'instar de l'achat par marque ou de l'indice de popularité, réalisé à partir d'une analyse statistique des utilisateurs du site.

Bjorn Kvarby (DoorOne.fr): «Notre objectif est d'avoir 1000 marchands sur le site d'ici à juin 2007.»

Bjorn Kvarby (DoorOne.fr): «Notre objectif est d'avoir 1000 marchands sur le site d'ici à juin 2007.»

Autre originalité du comparateur, en accord avec son esprit «orienté vers lefun shopping», l'attention particulière portée à l'animation de sa home page. Orchestrée par l'équipe de DoorOne, cette dernière met en avant des produits saisonniers ou dits «tendances». «Cela nous permet de nous adapter au marché local d'un point de vue business et de capter les saisonnalités», souligne Bjorn Kvarby. Une aide à l'achat est ainsi proposée aux cyberacheteurs, via laquelle l'internaute peut se confronter aux commentaires du public, à des guides d'achat, ou encore au module «choix du public» apportant des éclairages distincts à l'internaute. Actuellement, pas de moins de 8650 marques sont présentes sur DoorOne et 400 marchands dont 70 % des plus gros marchands français, qui auraient d'ores et déjà, selon l'entreprise, répondu présents. «Notre objectif est d'avoir 1 000 marchands sur le site d'ici à juin 2007», souligne Bjorn Kvarby. Un catalogue de produits indexés important, donc, représentant pour l'heure pas moins de trois millions de produits, classés dans presque 300 catégories...

Largeur d'offre

Comme pour la plupart des comparateurs - dont le fonds de commerce réside dans la largeur d'offre puis dans la capacité à organiser efficacement la recherche -, tous les cybermarchands souhaitant se référencer sur DoorOne peuvent le faire. Le traitement qui leur sera réservé ne sera pour autant pas le même si le site est partenaire du comparateur ou non. «Ceux qui ne paient pas sont référencés mais il n'existe pas de lien direct depuis notre portail vers leur site», commente Bjorn Kvarby. En France, l'équipe du comparateur, composée de neuf personnes, travaille au développement de l'offre et à l'accroissement de la notoriété du site.

Du côté des technologies utilisées, sans grande surprise, c'est Ajax qui a été retenue. Les développements, du point de vue de l'internaute, offrent d'ailleurs indéniablement un véritable confort de navigation: photos de produits apparaissant au passage de la souris, possibilité de comparer côte à côte des produits et leurs fiches, filtres permettant d'affiner les recherches. . . Des fonctionnalités de nature à séduire les internautes.

Petite astuce du comparateur, le site propose, en fin de page, une rubrique baptisée «Autres ressources», correspondant à un espace de liens sponsorisés administré par GoogleAdSense. Loin d'être délimité comme un espace publicitaire du site, il ressemble à une extension éditoriale de ce dernier. Une expérience quelque peu confusante pour l'internaute.

Parmi les projets en cours pour DoorOne, des synergies avec la maison mère eBay sont prévues. Elles devraient se traduire, dans les mois à venir, par l'intégration des offres powersellers soit sous la marque eBay, soit directement sous le nom du vendeur professionnel officiant sur la plate-forme de C to C.