Mon compte Devenir membre Newsletters

Doper l'audience par le jeu

Publié le par

Comment fidéliser durablement une communauté de membres par le biais du jeu sur Internet ? En se positionnant sur le marché captif du sport. Le site de pronostics en ligne, qui a su rassembler 200 000 inscrits en six mois d'existence, prouve déjà la validité de son modèle économique.


Du sport, des supporters, des pronostics, des jeux et des cadeaux : tels sont les ingrédients de la recette de Sport4fun, jeune site de pronostics sportifs en ligne qui semble avoir déniché le créneau porteur pour se démarquer de la masse des sites ludiques. Lancé en avril dernier par trois passionnés du sport et du jeu, le site annonce déjà 200 000 membres actifs et 1 000 inscriptions supplémentaires par jour. La société n'a pas perdu de temps pour s'installer dans le top 10 des sites français, comme le confirment les classements de Net Value et de MMXI du mois de septembre. Les chiffres parlent d'eux mêmes : 2,9 % de taux de couverture, 57,6 minutes de temps passé en moyenne sur le site par les internautes à chaque visite, et 26 millions de pages vues au mois d'octobre.

Créer une communauté pour générer du trafic


Pour expliquer une telle réussite, le site fait valoir le fort pouvoir d'attraction qu'il exerce auprès des passionnés de sport. Naturellement motivés à retourner sur le site pour vérifier leur classement, la plupart d'entre eux se rassemblent en groupes autour d'une catégorie sportive qu'ils suivent assidûment au fil des compétitions. « Nous avons misé dès le départ sur la création d'une vraie communauté parce que cela va de pair avec le sport et qu'il s'agit du meilleur moyen de générer du trafic », explique Nicolas Béreaud, fondateur et dirigeant du site. Alors que la majorité des sites à vocation sportive s'attachent à relayer l'information, Sport4Fun brigue l'audience en donnant la possibilité aux internautes de jouer sur l'actualité sportive en faisant appel à leur culture. Les bons pronostics sont récompensés en "funnies", monnaie virtuelle que les joueurs peuvent cumuler et échanger par la suite contre des cadeaux attractifs. Ainsi, à l'occasion de l'Euro 2000, le partenariat avec BMW a permis au meilleur pronostiqueur du tournoi de gagner une voiture type Z3 de la marque. Le point fort du site réside dans le fait qu'il offre un éventail très large de compétitions sportives sur lesquelles parier et de multiples combinaisons de pronostics qui permettent de recruter une population de joueurs extrêmement diversifiée. Les membres peuvent concourir au classement général, individuellement ou par groupes de membres se rencontrant sur des forums thématiques. Un principe dont la force tient au renouvellement permanent des épreuves, qui provoque le retour spontané des membres, le flux constant de nouvelles inscriptions et l'enrichissement qualifié de la base de données du site.

Plus que du profiling, des solutions commerciales


Par l'intermédiaire de questions posées aux joueurs au moment de leur inscription sur le site ou de leur pronostic, le site se constitue une base de prospects ultra ciblés qu'elle peut ensuite proposer aux annonceurs. « Pour l'annonceur, ce qui compte, c'est la visite intéressée à son offre », déclare Nicolas Béreaud. Le modèle économique de Sport4Fun dépasse donc le simple ciblage publicitaire. Le site se positionne comme fournisseur de solutions commerciales. « Notre idée n'est pas de faire du one shot, poursuit Nicolas Béreaud, mais plutôt d'aider les annonceurs à résoudre une problématique. Ce qui se traduit par un accompagnement tout au long de leur campagne. » Suivant une démarche proactive, la société procède en se fixant des objectifs de départ communs à ceux de son client qui a la possibilité de la rémunérer au résultat. Grâce à sa base de données qualifiable à la demande, le site mène, suit et rectifie éventuellement la trajectoire de l'action promotionnelle jusqu'à l'atteinte des objectifs escomptés.

Un espace cadeau pour les cybermarchands


Outre sa base de données qualifiées, Sport4Fun soutient son programme grâce à plusieurs outils : la newsletter, lue par 70 % des membres, qui constitue un puissant vecteur de communication pour diffuser des messages publicitaires ; l'espace cadeaux qui offre une très forte visibilité aux partenaires cybermarchands y proposant leurs produits ; le sponsoring de rubriques sportives où le logo de l'annonceur figure en permanence au cours d'une saison sportive. Et enfin, la réalisation de sites de pronostics personnalisés en marque blanche, très demandés par les entreprises. Un modèle qui a déjà fait ses preuves si l'on s'en tient aux partenaires de grande notoriété adhérents actuellement à la démarche tels que Club Med, Spray, Freesbee et BNP. De quoi envisager rapidement la rentabilité du site qui formule son propre pronostic pour fin 2001. En termes d'objectifs, Sport4Fun compte avant tout se concentrer sur l'acquisition de trafic avant de cloner le modèle dans les pays européens à large public sportif. L'implantation européenne commencera par l'Italie, et se poursuivra en Espagne, Allemagne et Angleterre.

Nathalie Carmeni