Mon compte Devenir membre Newsletters

E-procurement : un atout pour les PME-PMI, aussi

Publié le par

Selon AT Kearney, 20 milliards de francs annuels seront économisés d'ici 2005 par l'ensemble des entreprises françaises grâce au e-procurement.


Quel est le poids du marché français des achats hors production ? Quelles sont les perspectives d'économies générées par l'e-procurement et quelles sont les entreprises concernées ? Pour répondre à ces questions, AT Kearney Interactive a réalisé, à la demande d'Avisium, plate-forme spécialisée sur les achats hors production pour les entreprises de taille moyenne, une étude détaillant les opportunités de gains pour les PME-PMI françaises. Les résultats dégagés montrent que le marché français des achats de fonctionnement pèse près de 800 MdF annuels dont 55 % émanent des PME-PMI. En proportion, ces dépenses correspondent à des montants situés entre 8,5 % et 9,5 % du chiffre d'affaires des entreprises. Or, compte tenu d'un taux de progression de ces achats estimé à 3 % par an, ce marché devrait peser 900 MdF à l'horizon 2005. Bien que considérables, ces sommes recèlent un important potentiel, évalué à 15 % du montant des achats optimisables. Car, si 30 % des frais non stratégiques étaient peu ou pas optimisables (eau, électricité, immobilier...), 70 % des dépenses globales pourraient être améliorées par l'e-procurement. Selon AT Kearney Interactive, les trois principaux leviers de réduction des dépenses se répartissent sur trois sources d'optimisation majeures : l'amélioration des conditions d'achat (10 %), la meilleure maîtrise des consommations (3 %) et les gains de productivité interne (3 %). Pour actionner ces trois leviers, les solutions d'e-procurement - autrement dit, l'accès aux places de marché ou aux centrales d'achat en ligne - constituent le moyen le plus efficace d'atteindre les bénéfices escomptés. En prévision, l'étude indique que 80 % des grandes entreprises et 60 % des PME utiliseront les technologies d'e-procurement à l'horizon 2005. Les économies réalisées par ce biais sont estimées à 20 MdF annuels pour une valeur d'achats (via l'e-procurement) dépassant les 200 MdF, dont 80 MdF pour les PME-PMI. Au même titre que les grands groupes, les sociétés de taille moyenne peuvent ainsi retirer de substantiels avantages par l'adoption de solutions d'e-procurement qui, d'après l'étude, leur permettront d'économiser jusqu'à 10 MdF à l'horizon 2005.