Mon compte Devenir membre Newsletters

EMW déploie sa "Thematic Factory"

Publié le par

30 MF de chiffre d'affaires, 10 millions de pages vues pour 500 000 visiteurs uniques par mois sur l'ensemble des sites d'ici fin juin 2002. Tels sont les objectifs d'EMW qui mise sur la complémentarité des savoir-faire pour asseoir ses modèles grand public.


«Internet est un média. Et, comme tout média, il a besoin de temps pour faire ses preuves », déclarait confiant Arnaud de Puyfontaine, P-dg d'Emap France, lors du lancement officiel des quatre premiers sites d'EMW. La joint venture 50/50 entre le groupe de presse Emap Digital France et le portail Wanadoo repose en effet sur un business modèle plutôt ambitieux puisque 60 % des recettes prévues devraient émaner de la publicité en ligne. Pour mémoire, EMW (créée en juin 2000) est une société de production et diffusion de sites internet grand public qui exploite la notoriété des titres de presse du groupe Emap et la force du réseau de diffusion Wanadoo pour assurer le succès de ses projets internet. L'idée de base étant de réaliser une parfaite osmose entre technologies web et contenus traditionnels, l'ambition conjointe des deux cogérants ne se borne pas à transposer en ligne les contenus des magazines. Le projet vise plutôt à créer, en relais des titres de presse, des marques internet liées aux thématiques phares des magazines mais incrémentées de contenus supplémentaires, spécifiquement adaptés à une consommation en ligne. Bref, il s'agit de décliner une suite d'univers thématiques très captifs sur les segments de passionnés, et faire de chacun de ces sites la référence dans son domaine. Objectif final : générer de l'audience pour attirer les annonceurs. En tout, une dizaine de sites devraient être lancés d'ici fin juin 2002, chacun reprenant le titre et une partie des contenus du magazine associé. Exception faite pour canalstar.com, le site people lancé fin septembre, qui devrait s'alimenter à partir de plusieurs supports (Télé Star, FHM, Studio).

Jouer la complémentarité des supports


Le site autojournal.fr lancé en septembre, est une bonne illustration de la symbiose entre les contenus d'actualité issus du support éponyme et l'offre de contenus proprement Web. Pour les passionnés de Formule 1, par exemple, le site propose, pour chaque Grand Prix, cinq rendez-vous entre la présentation de l'épreuve et l'analyse de la course, via des articles traitant des enjeux et des résultats en fonction des changements, des fiches sur les pilotes, les plans des circuits et l'évolution des classements en temps réel. Tout l'univers de l'auto s'étoffe par le biais d'outils, tels que les zooms pour visualiser des lignes de voitures exceptionnelles, de la vidéo pour suivre l'évolution de voitures en cours de construction, etc. A cela s'ajoutent des rubriques traditionnelles de l'Internet, tels que des forums de discussion, les sessions de shopping et les espaces de petites annonces. Selon ce même principe, les sites Bateauxonline (juin 2001), FranceGolf (août 2001), TopSanté et CanalStar proposent, outre l'actualité des magazines de référence, d'aller plus loin dans les sujets de base via des contenus ad hoc, des outils interactifs et des services en "pay per view". Pour compléter ses revenus publicitaires, EMW capitalise sur plusieurs sources : 20 % des recettes devraient provenir de l'e-commerce, 15 % de la vente de contenus labellisés, quant aux services payants, ils devraient représenter 5 % du chiffre d'affaires. Pour soutenir le lancement et le développement de ces projets, 30 MF ont été investis par les partenaires en 2001 et 40 MF seront injectés sur l'exercice 2002. L'atteinte de l'équilibre, pour l'ensemble des activités est prévue dès 2003.