Mon compte Devenir membre Newsletters

Editeur de portail grand public: un métier rentable

Publié le par

Xerfi-Precepta vient de publier une étude sur les éditeurs de portails grand public. Ce secteur devrait générer un chiffre d'affaires de 3,9 milliards d'euros en 2011, en progression de 10 % par rapport à l'année dernière.

L'édition de portails internet se compose d'un tissu d'entreprises (entre 1 500 et 2 000 en France), réparties sur une douzaine de segments d'activité: l'édition de moteurs de recherche (26 % de CA sectoriel en 2011), les sites d'annonces et de rencontres (18 % du CA sectoriel), les sites de contenus éditoriaux et d'information pratique (17 % du CA sectoriel en 201 1), les annuaires en ligne (13 % du CA sectoriel en 2011), les portails agrégateurs de contenus et services (7 % du CA sectoriel), les comparateurs de prix (6 % du CA sectoriel en 201 1) et les réseaux sociaux...

L'évolution du chiffre d'affaires du secteur de l'édition de portails internet de 2003 à 2011 (en milliards d'euros).

Cette progression masque de grandes disparités selon les segments d'activité. Selon Xerfi-Precepta, 36 % des 80 principales sociétés d'édition de portails internet en France ont affiché en 2010 des revenus inférieurs à ceux de 2008.

Degré d'exposition au risque économique

Le secteur est soumis à un fort degré d'incertitude concurrentielle. Il est confronté à de nombreux facteurs de changements externes de nature économique, réglementaire (textes en cours de rédaction sur les cookies, la neutralité de l'Internet, la technologie comportementale).

Source: Xerfi-Precepta, novembre 2011.