Mon compte Devenir membre Newsletters

Faisonsaffaire.com, forum du capital-investissement

Publié le par

B TO B. Parce qu'il a rencontré des difficultés pour trouver son financement lors de la création de sa société, FrankDavid Colin a conçu un site pour aider les entrepreneurs en quête de fonds.

Si Magali Boisseau, dirigeante de Bedycasa.com, a pu lever des fonds pour monter sa petite affaire de voyages, c'est grâce à Frank-David Colin, créateur de Faisonsaffaire.com. Le site de mise en contact entre entrepreneurs et investisseurs, lancé fin 2008, lui a permis de conclure, en cinq mois seulement, un contrat avec un business angel et ainsi de lever plusieurs dizaines de milliers d'euros. Voilà le concept de l'entreprise créée par le jeune Francilien : offrir la possibilité à des entrepreneurs de tous secteurs de présenter leur projet de création ou de développement à des investisseurs. L'idée lui vient en 2006 alors qu'il peine à trouver des investisseurs pour créer son entreprise. «J'aurais aimé être en relation avec tous ces professionnels de l'investissement quand je cherchais, sans succès, des fonds pour ma première entreprise», commentet-il. Le fonctionnement du site est simple. Il suffit de remplir, en moins d'une heure, un dossier en ligne accessible aux investisseurs (business angels et fonds d'investissement). Si ces derniers sont intéressés, ils prennent alors contact avec l'entrepreneur afin de finaliser l'accord. «Notre plateforme permet aux chefs d'entreprise de multiplier les chances d'aboutir dans leurs recherches», affirme FrankDavid Colin, 30 ans.

Entre fin 2008 et fin 2009, trois contrats ont été signés pour des montants allant de 40000 à 200 000 e. Quatre autres sont en cours. Le dirigeant table sur 25 signatures en 2010. Une nécessité pour son entreprise, qui se rémunère lorsque la levée de fond se concrétise. Elle prélève, auprès de l'entrepreneur, une commission comprise entre 3,5 % et 6 % du montant. «Autrement dit, le succès de la plateforme Faisonsaffaire.com repose sur la qualité des dossiers», indique le dirigeant, qui vise la rentabilité dès 2011. Comme l'inscription est gratuite, il ne manque pas de dossiers d'entrepreneurs : il en a reçu pas moins de 3 500 en 12 mois d'existence. Seuls 110 ont été validés puis mis en ligne par ses services. La sélection s'effectue, dans un premier temps, de manière très pragmatique. Un système informatique élimine tous les dossiers incomplets. Dans un second temps, une collaboratrice de Faisonsaffaire.com, diplômée d'une école de commerce, réalise un écrémage basé sur le potentiel des projets présentés. «Ne sont conservés que ceux dont le retour sur investissement est susceptible de convenir à nos investisseurs», indique Frank-David Colin. Lesquels sont aujourd'hui au nombre de 950.

De l'audace pour se faire connaître

Les premiers, le jeune homme les a séduits d'une manière peu conventionnelle : grâce au groupe «Faisons affaire» qu'il avait créé sur Facebook en 2008. Les autres ont été attirés par des articles sur l'entreprise. Car la TPE a fait parler d'elle dans la presse économique (La Tribune, Challenge, Le Nouvel Economiste... ). Le premier à le faire a été un journaliste du Figaro, présent lors d'un dîner-débat de l'UMP au cours duquel Frank-David Colin a présenté son site. Un article en a entraîné un autre, puis un autre... Un coup de chance ? Pas vraiment. Le dirigeant a assisté à des dizaines de débats partout en France et, à chaque fois, profité du micro pour présenter son entreprise. Résultat, il s'est constitué un carnet d'adresses fort utile. Il ambitionne désormais d'atteindre avec son site 450 000 e de chiffre d'affaires en 2010.