Mon compte Devenir membre Newsletters

Genie réalisera-t-il les voeux de British Telecom ?

Publié le par


Si l'on en croit les chiffres annoncés par la société WIT Soundview, l'Internet mobile est un canal de distribution qui concerne à ce jour environ 600 millions d'abonnés dans le monde entier. La France représente un marché potentiel très important puisque l'on y compte à peu près 30 millions d'abonnés en téléphonie portable et autour de 8 millions d'abonnés à Internet. Malgré les doutes émis par beaucoup quant au succès éventuel du Wap, British Telecom a lancé fin février son portail Internet Mobile, Genie, concurrent direct de Vizzavi. « Notre philosophie consiste à dire que les gens qui sont abonnés à l'Internet mobile sont avant tout les mêmes qui sont abonnés à l'Internet fixe, déclare Jean-Baptiste Sers, Manager de Genie France. Ce qui intéresse British Telecom dans son implantation en France, c'est le potentiel de marché qui représente environ 35 millions de personnes. En avançant ces chiffres, nous prenons en considération les évolutions techniques de ce secteur, à l'image du GPRS qui ne devrait plus tarder à arriver, ou encore l'UMTS qui est prévu d'ici trois ans. » Genie compte se développer dans l'Hexagone sans s'associer à un opérateur mobile, en partant du principe que les gens qui vont se connecter à l'Internet mobile sont avant tout des internautes.

Génération numérique


La filiale de BT va donc essayer de les fidéliser d'abord sur son portail internet pour ensuite les inciter à utiliser le portail wap. Pour cela, Genie (accessible à l'adresse www.genie.fr) met à la disposition du grand public, et plus particulièrement de la "génération numérique" (les 15/25 ans), un bouquet de services interactifs et de contenus extrêmement large grâce à des partenariats conclus, entre autres, avec l'AFP, Keljob.com, Luckyvil lage.com, Monsieur cinéma.com, ou bien Sports.com... Pour imposer Genie sur le marché international, British Telecom a investi 160 millions de livres sterling (1,73 milliard de francs) pour l'année en cours. De quoi voir venir...