Mon compte Devenir membre Newsletters

Indicateurs

Publié le par

Une croissance soutenue

Le secteur de l'e-commerce ne faiblit pas. Le chiffre d'affaires des 40 sites «leaders» du panel ICE de la Fevad augmente de 16 % sur le deuxième trimestre. De bons résultats compte tenu de la conjoncture internationale.

Par Gaël Lombart glombart@editialis.fr

Les pure players au top

Au 2e trimestre 2011, 25,8 millions d'internautes ont consulté, en moyenne, par mois, au moins un des quinze premiers sites du classement. Les pure players colonisent la tête du top 15.

Textile: les internautes privilégient toujours les VADistes

L'habillement reste une des valeurs sûres de l'achat en ligne: 43 % des internautes ont acheté des vêtements, des accessoires ou des chaussures sur Internet au cours du premier semestre 2011. Les personnes les plus adeptes de l'achat textile en ligne sont les femmes âgées de 25 à 49 ans et plutôt CSP+. Le panier moyen pour l'achat d'habillement s'élève à 48 Euros.

Les chiffres-clés du 2e trimestre 2011

17,5 milliards
C'est la somme en euros dépensée en ligne par les Français au cours du premier semestre 201 1, soit 20 % de plus qu'au premier semestre 2010. Ces résultats permettraient, selon la Fevad, d'atteindre les 37 milliards d'euros de chiffre d'affaires d'ici la fin 2011.


20000
C'est le nombre de sites e-commerce créés en un an, un indicateur en augmentation de 28 % sur une année. A la fin du mois de juin 2011, 90000 sites sont désormais actifs. La barre des 100000 pourrait être franchie d'ici 2012.


30,9 millions
C'est le nombre de cyberacheteurs au deuxième trimestre 2011. Ils sont 15 % de plus qu'en 2010 à la même période. Sur les 39,5 millions d'internautes, 77 % ont donc déjà acheté en ligne, 66,5 % au cours des six mois précédant l'étude, 57,8 % au cours du trimestre précédent et 43 % au cours du dernier mois.


56%
C'est le taux d'internautes qui ont déjà donné un avis en ligne. Deux tiers (66 %) consultent des avis et 88 % se disent influencés par des avis. Néanmoins, les amis, la famille et les collègues restent la première source prescriptrice: 39 %.
Source: Fevad.

Europe: un développement inégalitaire

Selon une étude menée pour le Parlement européen, 40 % des Européens ont acheté en ligne en 2010. Ils n'étaient que 20 % en 2005. Ces chiffres masquent cependant de grandes disparités, dues en partie au taux de pénétration d'Internet, qui varie entre les différents pays de l'Union.

Proportion d'acheteurs en ligne au cours des douze derniers mois

Les Etats d'Europe du Nord caracolent en tête du classement alors que ceux du Sud et de l'Est du continent sont à la traîne. Les individus de 25 à 64 ans seraient 43 % à avoir acheté en ligne en 2010, les hommes étant plus enclins à utiliser ce canal (46 % contre 41 %).

Proportion d'e-acheteurs ayant passé commande dans un autre pays de l'Union européenne au cours de l'année

En 2010, dans 21 Etats membres sur 27, la majorité des e-acheteurs a préféré acheter au sein de son pays de résidence plutôt que dans un pays voisin. En moyenne, seuls 23 % des Européens ont passé commande sur un site marchand implanté dans un autre Etat membre.

La méthodologie

Fin août 2011, les députés européens de la commission parlementaire du marché intérieur et des droits des consommateurs se sont vu remettre un rapport intitulé Le comportement du consommateur dans un environnement digital. Réalisé par un groupe de consultants de London Economics et une universitaire britannique, il intègre nombre d'études menées auprès des 27 Etats membres de l'Union européenne