Mon compte Devenir membre Newsletters

Intersport muscle son e-commerce

Publié le par

L'enseigne compte faire de sa boutique en ligne un magasin à part entière tout en bâtissant un portail, ambassadeur de l'esprit de la marque.

L'enseigne d'articles de sport passe à la vitesse supérieure sur le Net. Après avoir lancé le site marchand en décembre dernier, Intersport travaille au développement de sa notoriété sur la Toile, avec le concours de Prosodie. «Notre objectif est d'avoir une stratégie multicanal cohérente», résume Arnaud Coppel, responsable e-business d'Intersport. Objectif atteint. Car si, dans sa version première, le portail se cantonnait à un site vitrine, il propose désormais aux internautes un large choix de produits. Environ 4 000 références sont disponibles en ligne, ce qui reflète l'offre des magasins physiques.

Le site marchand propose désormais 4 000 références en ligne.

Le site marchand propose désormais 4 000 références en ligne.

Des entrées variées

La home page reprend de nombreuses informations sur l'enseigne. Et propose une entrée vers la boutique en ligne. «Elle rassemble une entrée vers un espace e-commerce, une mise en avant des services de location de ski en ligne, un accès à des blogs thématiques. Et renvoie vers un site dédié aux ressources humaines pour que les magasins puissent mettre en ligne leurs offres d'emploi», souligne Arnaud Coppel. Des entrées variées qui permettent d'immerger l'internaute dans l'univers qu'il aura choisi. Pour soigner son contenu éditorial, le site a notamment noué un partenariat avec le groupe Sporever, portant sur la mise en ligne d'un fil d'actualités sportives. Parmi les autres nouveautés, une billetterie dédiée aux événements sportifs devrait également faire son apparition. Pour s'installer durablement sur la Toile, le site mise enfin sur des actions de marketing en ligne. Des efforts qui portent leurs fruits, les derniers résultats de fréquentation, environ 300 000 VU par mois depuis mai 2008, étant encourageants. A terme, Intersport compte positionner sa boutique d'e-commerce comme un magasin supplémentaire de l'enseigne. Cette dernière en compte déjà plus de 300, la moyenne de chiffre d'affaires annuel réalisé par un magasin atteignant 4 millions d'euros.