Mon compte Devenir membre Newsletters

Jechange.fr, catalyseur de changement

Publié le par

Le site compte près de 800 offres sur une cinquantaine de marques. Son ambition? Favoriser le changement sur les contrats de services de la vie courante. Pour mener à bien leur projet, les fondateurs ont levé, en juillet 2008, pas moins de trois millions d'euros.

Pour sa campagne de communication le site s'est appuyé sur Barack Obama ,symbole du changement aux Etats-Unis.

Pour sa campagne de communication le site s'est appuyé sur Barack Obama ,symbole du changement aux Etats-Unis.

La physionomie du secteur des services a beaucoup évolué ces dernières années. ADSL, téléphonie mobile, télévision payante, plateforme VOD, assurance...

«Sur l'ensemble du budget des ménages, le coût des services a quasiment doublé en 20 ans», estime Gaël Duval, cofondateur avec Renaud Beaupère de la plateforme Jechange.fr. C'est dans ce contexte porteur que les deux entrepreneurs remarquent?- en tant qu'utilisateurs - que résilier les abonnements de la vie courante sur Internet a tout du parcours du combattant. Et malgré la profusion d'offres sur certains marchés (assurance, énergie, téléphonie mobile...), incitant de plus en plus au changement, de nombreux freins subsistent. «Les fournisseurs mettent de plus en plus d'obstacles pour rendre complexe la résiliation», remarque Gaël Duval. Une situation qui tend cependant à évoluer: «Avec la loi Chatel, nous assistons à un renforcement du droit des consommateurs. Les acteurs sont en effet liés par de nouvelles obligations d'information.» Nouvelle donne, donc, qui s'inscrit plus largement dans un contexte de digitalisation et de libération de l'ensemble du marché des services. L'idée germe, alors, de lancer un site permettant aux internautes de comparer les tarifications tout en facilitant le changement d'opérateurs. «Il y a beaucoup de sites verticaux, mais globalement il n'existe pas de Kelkoo des services», analyse Gaël Duval. Outre-Manche, pourtant, des sites basés sur ce modèle sont de grosses «success stories», à l'instar du portail MoneySuperMarket.com qui a largement inspiré les deux fondateurs. Ils ont dupliqué le concept tout en l'adaptant au marché français.

Gratuité et indépendance

Car le potentiel est bien là. «Sur le marché des services, nous avons atteint une population de switchers à 80%», constate Gaël Duval. Pour tous ces candidats au changement, la plateforme propose un service gratuit de comparaison. Ce sont les marques qui financent le portail, sur un modèle économique proche de l'affiliation ou de la rétrocession de chiffre d'affaires. «Jechange.fr représente tout ce qui est en facture à la maison, soit 8 à 15% du revenu d'un ménage», poursuit le cofondateur. D'ores et déjà, sur les rubriques dédiées au mobile et à l'assurance, le site a noué des partenariats avec les sites Meilleur mobile et Empruntis. Fer de lance du portail, la téléphonie mobile s'impose comme le premier marché plébiscité par les internautes. «Lindépendance est l'une des clés de notre modèle, avec l'impartialité», insiste le fondateur.

Une réponse en trois clics

La plateforme s'appuie sur un moteur de recherche développé via une technologie propriétaire. Elle est capable de gérer un niveau de complexité important: engagement, durée, frais de résiliation, ouverture de flux directement depuis les sites des partenaires... Pour plus de clarté, le portail est séparé en deux parties. L'une est orientée «contenu», en vue de guider l'internaute dans ses choix. L'autre est dédiée à l'e-commerce et conçue pour que l'internaute puisse souscrire facilement de nouvelles offres.

Parmi les innovations à l'étude, un système de suivi de comptes et de factures est en cours de développement. «L'idée est de pouvoir avoir un assistant personnel, capable d'informer les clients sur leur période de résiliation», explique Gaël Duval.

Au total, la plateforme emploie six personnes et enregistre, à l'heure actuelle, des audiences pour le moins honorables: entre 50 000 et 100 000 visiteurs uniques par mois en fonction des périodicités. «Notre objectif est de nous imposer sur ce secteur comme la référence d'ici à deux ans, en volume et en notoriété», confie Gaël Duval. Des ambitions qui, elles, ont peu de chance de changer!

Gaël Duval

(Jechange.fr): «le site se veut indépendant et impartial.»