Mon compte Devenir membre Newsletters

Kanibuy.com relance le concept de galerie marchande

Publié le par

Réunir 200 à 250 marchands, avec un panier commun à toutes les boutiques et un paiement unique en fin de courses : le projet développé par Kanibuy est ambitieux, mais le site dispose de moyens colossaux pour y parvenir.


Chaque marchand qui se lance sur Internet se soucie avant toute chose de se distinguer des concurrents en affirmant avec fracas (et pertes quelques fois) son identité de marque. Mais parmi les milliers qui existent aujourd'hui sur le Web, une grande majorité a encore du mal à émerger de la masse et à asseoir leur visibilité. Quant aux consommateurs, ils ont bien évidemment de plus en plus de mal à s'y reconnaître au milieu de cette pléthore d'offres. Kanibuy.com a donc décidé de remédier au problème en remettant au goût du jour le concept de la galerie marchande qui, jusqu'à maintenant, n'a jamais réussi à s'imposer. L'idée est de réunir sur une seule adresse une cinquantaine de marchands pour le moment (200 d'ici à la fin de l'année) en proposant aux internautes un panier commun à tous les marchands et un paiement unique en fin de courses. Le visiteur entre dans la galerie en indiquant le produit qu'il recherche et son critère de prix, et les marchands correspondant à sa demande s'affichent alors à l'écran. Une fois le marchand sélectionné, l'internaute atterrit sur une double interface (Kanibuy et le site en question) et n'a plus qu'à remplir son chariot. Les 3 Suisses, Casino, Marcopoly, Twing Computer, Château Online, Cinestore ont déjà signé. Kanuibuy va toutefois au-delà du concept de galerie marchande, et propose également des enchères et de l'achat groupé. Le P-dg du site, Bruno Haziza, prévoit d'atteindre un chiffre d'affaires de 8 millions de francs pour l'année en cours, 70 l'année prochaine et 220 millions pour l'exercice de 2002. Douce illusion ? Seul le temps le dira, mais Kanibuy compte mettre les bouchées doubles pour atteindre ses objectifs. Un premier tour de table de 60 millions de francs vient d'être finalisé, et 40 millions de francs seront investis en publicité entre septembre et décembre 2000.