Mon compte Devenir membre Newsletters

Karavel.com : l'agence de voyages génératrice d'idées

Publié le par

Etre actif plutôt que passif, tel est le credo de ce nouveau site qui privilégie le conseil et le contenu éditorial aux prix bas.


A l'image d'EasyVoyages ou de Filfog de Nouvelles Frontières, Karavel investit le marché des agences de voyages en ligne en misant sur un contenu éditorial riche et une grande diversité de voyages. L'objectif du site n'est pas seulement de vendre au meilleur prix, mais également d'aiguiller ses visiteurs en se positionnant sur le métier de conseil. En s'associant à une vingtaine de tour operators et 450 compagnies aériennes, karavel.com présente en ligne pas moins de 70 000 offres de voyages. La société, qui compte une dizaine de fondateurs, est présidée par Christian Blanc, ex-P-dg d'Air France. Le financement a été finalisé grâce à une levée de fonds en décembre 2000. Parmi les principaux partenaires figurent la Société Générale, garantie financière de l'entreprise, ainsi que l'un des principaux GDS (Global Distribution System) et un investisseur privé. Le site renferme plusieurs originalités, comme la rubrique "Guides en ligne", qui permet de prendre connaissance des spécificités d'un pays ou d'une ville ou de se constituer un guide touristique et ce, de manière totalement indépendante de l'achat de voyages. Le client a même la possibilité de se faire imprimer cet ouvrage et de le recevoir chez lui. Pour cela, le site a développé un système d'édition en interne qui permet un traitement à la personne. Quinze destinations sont actuellement proposées à l'impression, mais ce nombre est appelé à croître rapidement. La réalisation et l'envoi à domicile de ces guides personnalisés sont gratuits à l'occasion du lancement du site. Par la suite, le prix variera entre 40 et 80 F, selon la taille de l'ouvrage. 90 personnes sont ainsi mobilisées pour mettre à jour l'ensemble des informations présentes sur le site. Karavel.com table sur un chiffre d'affaires de 120 MF pour la première année d'exploitation. Sur ce total, 70 % devraient provenir de la vente de voyages, 20 % de la vente du contenu éditorial en B to B et enfin 10 % de la commercialisation des guides et de la publicité. Le point mort est prévu dès 2002. Pour limiter au maximum les pertes, Karavel compte mettre en avant la vente de forfaits, séjours et circuits au lieu de mettre l'accent sur les vols secs.

Mot clés : Voyage

Tanguy Leclerc