Mon compte Devenir membre Newsletters

L'Afrique, berceau des communautés de consommateurs nomades!

Publié le par

L'innovation dans les services n'est pas freinée par des moyens limités, des infrastructures énergétiques erratiques, ou des moyens de transports défi cients. L'Afrique du Sud le prouve, en misant sur les usages du haut-débit mobile.

Imaginez votre prochaine campagne publicitaire sur le vieux continent ou votre futur site de e-commerce paneuropéen: 500 millions de consommateurs presque tous bancarisés, adeptes du commerce en ligne et des livraisons à domicile. Facile quand les infrastructures ferroviaires, routières et électriques sont nombreuses et correctement entretenues. Seul revers de la médaille: de très nombreux langages à gérer. Maintenant, imaginez un ensemble doté de plus d'une dizaine de langues officielles, où à peine plus de la moitié de la population dispose d'un compte bancaire, où moins de 15% des internautes achètent en ligne.

44 millions de téléphones

Une nation où le nombre de kilomètres de routes est trois fois moindre qu'en France pour une superficie double de l'Hexagone. Une catastrophe pour le commerce et l'innovation? Pas vraiment, si l'on partage et communique aussi bien via le téléphone fixe et mobile que le bouche à oreille traditionnel. Ce pays, c'est l'Afrique du Sud et ses 44 millions de téléphones pour une population d'environ 50 millions d'âmes. Certes, seuls une petite dizaine de millions de combinés permettent d'accéder à internet. Mais cela n'empêche pas des banques comme Wizzit de prospérer, cela n'empêche pas des cybermarchandscomme Kalahari de s'étendre, des spécialiste locaux de l'achat groupé comme Twangoo de se faire acheter par des spécialistes mondiaux du genre, des agences de publicité anglaises - à l'instar de WPP - de consolider leurs parts de marché ou encore des acteurs de l'infrastructure high-tech comme Dimension Data d'attirer des moguls des télécoms comme le japonais NTT DoCoMo.

Bataille de Titans

Sans compter que, quand vous cherchez à vous abonner à un opérateur mobile sur tout le continent Africain, vous avez de forte chance de tomber dans les filets de l'opérateur MTN. Celui-ci n'affronte pourtant pas moins que des opérateurs comme Orange, Vodafone ou encore Etisalat (Emirats Arabes Unis). Communiquer par SMS, la belle affaire? Ce serait trop simple. Des startups préparent déjà l'ère du smartphone. Mobitribe veut ainsi donner les moyens aux Sud-Africains - mais aussi aux entreprises et aux agences présentes sur place - de créer leur propre réseau social mobile.

Haut-débit mobile

Quand à l'opérateur Cell-C, il propose déjà des services mobiles entièrement dans les nuages (cloud computing). Simple, quand on propose déjà des débits atteignant 42 Mbps dans certaines zones, soit la 4G. On ne peut pas passer en Afrique du Sud sans rencontrer MXit, dont le système de conversation sur téléphone mobile est déjà dans le quotidien de 28 millions de Sud Africains. Ce système star, avec ces centaines de millions de messages échangés tous les jours, est une aubaine pour les entreprises internationales - Nike, Samsung, Adidas - qui peuvent ainsi fédérer les utilisateurs autour de leurs marques.

Pour les processus internes des entreprises, l'innovation n'est également pas en reste. Evly, basée au Cap, propose un système pour aider les entreprises à résoudre leurs problématiques métiers via les internautes. Oui, c'est bien du crowdsourcing. Pas étonnant avec tout cela qu'un des principaux salons liés aux nouvelles technologies - AfricaCom - soit organisé en Afrique du Sud au milieu du mois de novembre, et qu'il draine une bonne part des entrepreneurs, entreprises innovantes mais aussi hommes politiques et chefs de grandes entreprises au Cap.

Philippe TORRES, Directeur Conseil et Stratégie numérique à L'Atelier BNP Paribas

Pourquoi proposer un voyage d'étude en Afrique du sud?
Pour se développer en Europe en dehors de leurs marchés domestiques, les entreprises européennes doivent relever plusieurs défi s parmi lesquels celui du multilinguisme, du multiculturalisme, des disparités de niveaux de vie ou d'infrastructures entre pays, mais aussi entre zones urbaines et rurales. De nombreuses entreprises sud-africaines relèvent déjà le défi t.


Peut-on vraiment transposer en Europe des expériences majoritairement encore issues d'équipements mobiles d'ancienne génération?
En Europe, c'est encore majoritairement le cas! Et certains sujets sud-africains sont directement transposables... Mais ce que nous comptons rapporter de ce voyage d'étude, c'est avant tout la façon dont les acteurs s'y prennent pour gérer l'hétérogénéité des infrastructures et des moyens des consommateurs, comment ils personnalisent leurs services pour s'adapter aux contraintes du marché.


Les acteurs du numérique jouent-ils vraiment un rôle clé?
Les acteurs du numérique jouent un rôle clé pour les acteurs des services qui sont au coeur du développement économique (Energie, Banque, commerce etc). Prenez Wizzit: ce n'est pas une banque, mais une startup de distribution de produits bancaires via le mobile. C'est son association avec une des principales banques locales qui permet de diffuser des services bancaires auprès de catégories de personnes.