Mon compte Devenir membre Newsletters

L'Asie, l'autre berceau de l'Internet

Publié le par

Selon la première étude réalisée par NetValue dans le sud-est asiatique, l'Asie s'impose comme un acteur majeur de l'Internet mondial.


Il y a une quinzaine d'années, les économistes du monde entier faisaient des 4 Dragons de la région Asie (Singapour, Taïwan, Hong-Kong, Corée) les futurs "maîtres du monde". Si, depuis, les aléas de l'histoire ont quelque peu atténué ce jugement, la région continue de posséder toujours de sérieux atouts à faire valoir. Et Internet n'est pas le moindre. Contrairement à ce que l'on serait tenté de croire, les Etats-Unis ne sont pas le pays où la pénétration du Web est la plus élevée. Selon les premiers chiffres relatifs au nombre d'internautes existants dans les quatre pays du sud-est asiatique, délivrés par NetValue en septembre de cette année, c'est à Singapour que l'on trouve la plus grande proportion de foyers connectés (53 %), contre 50 % aux USA. A Taïwan, le taux de connexion des foyers est de 40 %, et de 36 % à Hong-Kong, soit davantage qu'en Grande-Bretagne (31 %), en Allemagne (25 %) ou en France (17 %). Globalement, comme aux Etats-Unis ou en Europe, il reste que le domicile reste l'endroit privilégié par les Asiatiques pour se connecter, à l'exception faite de la Corée, où les cybercafés sont plus populaires que nulle part ailleurs. En effet, 43 % des internautes coréens s'y connectent pour surfer sur la Toile. Le comportement des Asiatiques face à l'Internet est relativement similaire à celui des Européens et des Américains. Les internautes les plus assidus sont aussi les plus anciens : 63 % des "gros utilisateurs" sont connectés depuis 2 ans et plus à Singapour, 52 % à Taïwan, et 49,6 % à Hong Kong. Les résultats coréens sont diamétralement opposés,puisque 41 % des utilisateurs les plus actifs surfent depuis moins de 6 mois seulement.