Mon compte Devenir membre Newsletters

L'Atelier de l'innovation : pépinière de talents

Publié le par

En fournissant les moyens nécessaires au développement des projets en herbe, l'Atelier de l'innovation base ses revenus exclusivement sur la réussite des entreprises qu'il soutient.


« Plus qu'un incubateur, l'Atelier de l'innovation est plutôt un "fabricateur d'entreprises" », déclare Gilles Malfait, son directeur général. Ce qui résume clairement la vocation de ce laboratoire managérial où les ambitions professionnelles se transforment en véritables entreprises. « A condition d'être sélectionné », ajoute-t-il. Car tous les projets ne trouvent pas forcément des marchés pour les accueillir et seuls 10 % d'entre eux seront retenus chaque année par l'Atelier. Créée en 1998, cette pépinière de talents fonctionne comme une véritable petite industrie qui collecte, sélectionne et développe les projets émanant d'auteurs à fort savoir-faire scientifique et technique mais sans volonté entrepreneuriale. Après avoir validés les projets, en fonction de leur degré d'innovation et du potentiel qu'ils représentent, l'Atelier accompagne leur mise en oeuvre, en leur fournissant les moyens techniques, financiers et humains nécessaires à leur épanouissement. Il désigne notamment le dirigeant chargé d'orchestrer la croissance de l'entreprise. A une certaine échéance, qui se situe entre la troisième et la cinquième année d'exercice, l'Atelier se désengage de l'entreprise qui est soit valorisée en bourse, soit rachetée par un grand groupe intéressé au projet. C'est seulement à ce moment que l'Atelier se rémunère par la plus-value réalisée sur l'entreprise qu'elle aura accompagnée et soutenue durant cinq années en moyenne. Et l'histoire ne fait que commencer...

Mot clés : projet |

Nathalie Carmeni