Mon compte Devenir membre Newsletters

L'Etat américain veille au respect des citoyens internautes

Publié le par


La Federal Trade Commission a engagé le 18 avril dernier des poursuites contre Information Search, Smart Data et Discreet Data System, pour l'obtention illégale d'informations financières confidentielles. Pour un montant compris entre 100 et 600 dollars, ces compagnies se targuaient sur leurs sites de pouvoir obtenir des numéros de comptes en banque et leurs soldes, ainsi que des informations sur des portefeuilles d'action. Une activité qui viole la loi votée en 1999 prohibant l'usage de tactiques illégales en vue d'obtenir ce type de données auprès d'institutions financières ou des consommateurs. Après enquête, la FTC a recensé environ 200 sociétés pratiquant cette activité dont 175 sur Internet. Dans le même temps, la FTC a annoncé la condamnation de girlslife.com, bigmailbox.com et insidetheweb.com, qui collectaient sur leurs sites des informations concernant la vie privée d'enfants âgés de moins de 13 ans. C'est la première condamnation depuis que la loi Coppa (Children's Online Privacy Protection Act) est passée, il y a tout juste un an, interdisant depuis aux opérateurs de sites d'obtenir des informations personnelles sur les enfants de moins de 13 ans sans accord parental. Des progrès notables ont ainsi été faits : plus de 90 % des sites orientés vers les enfants publient désormais des politiques de protection des données personnelles, contre moins de 25 % en 1998. 86 % d'entre eux continuent néanmoins de recueillir des informations sur leurs visiteurs, sans pour autant leur demander leurs numéros de téléphone et adresse.

Mot clés :

Tanguy Leclerc