Mon compte Devenir membre Newsletters

L'apôtre du 4 heures chrono

Publié le par

C'est en s'entourant de partenaires solides, dont Integra et e-liko, que le jeune site de vente de logiciels est parvenu à s'imposer comme une des plus grandes réussites actuelles du Web français.


Lancé en décembre 1999, BlackOrange a connu une ascension fulgurante, que l'on pourrait même qualifier d'insolente. Pourtant cette start-up n'a rien d'un imposteur, bien au contraire. Son approche du marché pourrait même marquer un tournant dans la pratique du commerce électronique. Spécialiste de la vente de logiciels, le site dépasse déjà 1 million de francs de chiffre d'affaires, et annonçait plus de 50 commandes par jour en février. Le nombre de visiteurs uniques avoisine actuellement les 4 000 par jour et le nombre de pages vues mensuellement a dépassé le million à la fin du premier trimestre 2000. Tous ces chiffres ont de quoi satisfaire le fondateur du site, Francis Lelong, qui annonce avoir trois mois d'avance sur son business plan. Ce succès, BlackOrange le doit à un pari insensé : livrer les commandes des internautes le jour même en 4 heures chrono à Paris et sur l'ensemble de la région parisienne, et en 24 heures en province. Un défi commercial plutôt ambitieux à l'heure où les marchands de l'Internet luttent avec acharnement contre les défaillances logistiques auxquelles ils sont confrontés. Pour parvenir à ses fins, BlackOrange s'est adossé à des partenaires techniques et logistiques de premier plan, capables d'assurer la fiabilité du système mis en place. A l'origine de la chaîne, la boutique est opérée par Integra qui, grâce à son infrastructure dédiée aux sites web (l'IntegraCommerce Technical Center), assure la retransmission sans faille des commandes à traiter, le suivi des comptes, l'analyse du trafic et l'assistance clientèle. « Le choix d'Integra a été dicté par notre volonté de développer une activité industrielle et pas simplement artisanale. Or, Integra s'est fait une spécialité d'accompagner le développement de sites complexes », confie Francis Lelong.

Une zone d'entreposage à la périphérie de 10 villes


Côté logistique, c'est à e-liko que BlackOrange s'est adossé. Cette société, créée par Hubert Saltiel et Mathieu Rousseau, offre une approche globale de la chaîne logistique, de la récupération de la commande à la livraison au client, en passant par l'affectation des commandes à une plate-forme de distribution et la préparation des commandes. Pour tenir les promesses de délai annoncées, e-liko a imaginé d'implanter une zone d'entreposage à la périphérie de chaque ville desservie. Mais c'est surtout grâce aux liens capitalistiques qui unissent e-liko à la société de messagerie express Saturne et à la société de courses Top Chrono, que l'opération est possible. E-liko a pour objectif de devenir le partenaire logistique d'au moins un tiers des plus importants sites marchands existants et d'accompagner le plus grand nombre de démarrages de start-up. Outre BlackOrange, aquarelle.com, magique-emilie.com ou uniondream.com lui font aujourd'hui confiance. BlackOrange est actuellement en mesure de livrer dans des délais très courts dans une dizaine de villes en France et bientôt trois en Europe (Londres, Bruxelles et Berlin). Mais la spécificité du site ne dépend pas uniquement de son organisation logistique. BlackOrange propose en effet aux internautes une fabrication de logiciels à la demande, moyennant un coût supplémentaire de 5 francs. Une prestation qui vise aussi bien la clientèle des particuliers que celles des professionnels. « Le grand public représente 80 % de notre clientèle, mais ne représente que 10 % de notre chiffre d'affaires ; l'activité B to B nous assurant des revenus bien plus conséquents », explique Francis Lelong. Pour soutenir son développement, BlackOrange a prévu de consacrer entre 5 et 10 millions de francs à la publicité, mais c'est avant tout en signant des partenariats avec d'autres sites marchands qu'il compte recruter ses clients. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'a pas perdu son temps puisque depuis le début de l'année, pas loin d'une centaine l'ont déjà rejoint.