Mon compte Devenir membre Newsletters

LES CONNAISSEZ-VOUS...

Publié le par

Ancien président fondateur de l'Atelier BNP Paribas (auparavant Atelier Compagnie Bancaire), Jean-Michel Billaut est aujourd'hui blogueur et animateur du Billautshow. Il est également le fervent promoteur d'une stratégie très haut débit via la fibre optique pour l'ensemble du territoire français. Voici une sélection de ses dernières rencontres.

 

Jean-Michel Billaut

Jean-Michel Billaut

BENOIT LE NY

BENOIT LE NY

BENOIT LE NY, MOBILYTRIP

MobilyTrip est une plateforme de type réseau social (ouverte début 2012, après une bonne période en bêta), permettant de «partager» ses guides de voyages en temps réel.

JMB: De quoi s'agit-il?

MobilyTrip permet de faire partager ses voyages aux autres. C'est aussi le moyen de garder des souvenirs pérennes de vacances. Nous avons voulu créer un outil idéal pour que les voyageurs puissent renseigner leur périple en temps réel et au fil de l'eau.

JMB: Comment cela fonctionne-t-il?

Le voyageur, via une application iPhone et depuis peu Android, peut entrer les informations liées à son périple. L'application fonctionne en mode off line, pour des raisons de coût bien sûr, et seul le GPS, gratuit, est utilisé par le programme. Ensuite, les commentaires sont attachés au lieu et au jour. On peut y ajouter des photos, textes, vidéos prises sur place... Cette mécanique permet de structurer en temps réel le voyage. Et à chaque fois que le globe-trotteur peut disposer d'une connexion WI-FI, il envoie son contenu en un clic et le configure dans les cercles de relations (comme sur Google+) qu'il a établis au préalable. Actuellement, MobilyTrip compte 40 000 membres, 210 000 photos et 35 à 40 000 lieux.

OLIVIER DUFOUR

OLIVIER DUFOUR

OLIVIER DUFOUR, CAMPEDANSMONJARDIN.COM

Campedansmonjardin.com (qui vient juste d'être ouvert) est un service d'hébergement de plein air entre particuliers... Une formule entre le camping sauvage et le camping traditionnel.

JMB: Quel est le business model de Campedansmonjardin?

C'est un service d'hébergement de plein air entre particuliers. L'idée est venue d'un tour du monde réalisé avec ma famille, où j'ai pu expérimenter en Nouvelle-Zélande et en Australie le camping improvisé chez des particuliers. J?apprécie la grande richesse liée aux rencontres réalisées dans ce cadre.

JMB: Comment cela fonctionne?

Le service est gratuit sur la plateforme. Si vous souhaitez référencer votre propre jardin, vous créez un compte ou vous vous connectez avec Facebook et vous remplissez un petit questionnaire simple (description du jardin, si vous accueillez des camping-cars, si vous disposez d'un point d'eau, du wi-fi...). Le prix de location du jardin est laissé à la discrétion des particuliers, même si nous avons une charte de recommandation de prix, de manière à ce que les tarifs se situent entre la gratuité et les prix pratiqués par les campings professionnels. Le modèle économique de la plateforme est pour le moment uniquement publicitaire.

MARC ANDREAS ALBERT

MARC ANDREAS ALBERT

MARC ANDREAS ALBERT, WEARETHESHOPS

WeAreTheShops repose sur le principe du «ROPO»: «research online, purchase offline». Vous voulez acheter quelque chose, une veste par exemple? Vous avez trois possibilités: le magasin physique à côté de chez vous, l'e-commerce et le «ROPO»...

JMB: Pouvez-vous détailler la mécanique de la place de marchés WeAreTheShops?

La place de marchés permet de trouver de manière géolocalisée les produits souhaités. L'internaute peut ensuite connaître les boutiques où le produit est disponible et le réserver pour une durée de 24 heures. Le but est de réconcilier le on line et le off line... Nous démarchons les magasins et les enseignes d'une part, et d'autre part, des indépendants ou des créateurs qui souhaitent donner de la visibilité à leur offre. Le site a été lancé le 23 février et notre enjeu est d'être très présents sur le prêt-à-porter premium, puis sur le mobilier premium, etc. La plateforme peut être connectée au logiciel de gestion de stock des enseignes et demande peu de temps de traitement pour les magasins.

JMB: Quel est le business model?

Nous fonctionnons sur le principe d'une commission avec les enseignes. Pour les indépendants, nous travaillons par le biais d'un abonnement mensuel, qui leur permet de disposer d'un shop dans le shop. Les objectifs pour la fin de l'année sont d'intégrer 800 à 1 000 points de vente sur la plateforme.