Mon compte Devenir membre Newsletters

LES TROPHEES e-commerce

Publié le par

 

LA Personnalité e-commerce DE L'ANNEE 2010

Pierre Trémolières, Fondateur de DELAMAISON.FR
« Notre site s'est développé grâce à un travail acharné »

Elu Personnalité e-commerce de l'année 2010 par les internautes et les lecteurs d'e-commerce, Pierre Trémolières a été récompensé pour la réussite de son site, Delamaison.fr.

Que représente pour vous le fait d'être sur le podium des personnalités e-commerce de l'année?

Pierre Trémolières: Je suis fier, car c'est une reconnaissance de la profession. Le développement de Delamaison.fr est le fruit du travail acharné de mon équipe. Et je suis très heureux de pouvoir lui amener cette récompense. A ce jour, nous sommes plus de 70 personnes, et plus d'une centaine sur les périodes de forte charge de travail.

Quelles ont été vos réalisations les plus marquantes sur l'année écoulée?

L'intégration du site Decoclico.fr dans le groupe est désormais effective. La croissance du portail et sa rentabilité comptent dans les résultats d'ensemble. Je dirais que son arrivée dans le groupe est un gros travail qui paye aujourd'hui. Nous avons aussi beaucoup travaillé sur l'optimisation de Delamaison.fr. Le site a été créé sur le modèle de la «Long Tail», mais nous avons considéré que nous pourrions aller plus loin dans le concept en lançant des ventes flash annoncées il y a un an et demi. Ca a été très vertueux. Les résultats sont sur ce point à la hauteur de nos espérances. Nous avons montré que nous étions capables d'avoir une politique d'acquisition efficace, y compris pour les marques que nous vendons. Notre modèle devient donc mature et répond à la problématique des marques, ce qui reflète parfaitement notre positionnement.

Quels sont les ingrédients de ce succès?

L'an dernier, nous avons réalisé 20 millions d'euros de chiffre d'affaires. Cette année, nous devrions atteindre 30 millions d'euros. J'insiste sur le fait que nous sommes au début de ce marché de l'équipement de la maison sur Internet. Certains acteurs existaient avant nous. Nous avons été pionniers dans un positionnement assez central sur le marché. Au-delà de notre chiffre d'affaires, il est intéressant d'observer notre audience. Médiamétrie nous situe à la quatrième place derrière trois autres sites «brick et mortard». Cela montre que nous avons pris de fortes positions sur ce marché en plein devenir. Réussir dans l'e-commerce nécessite de maîtriser toutes les composantes du métier. Il faut être notamment performant sur sa politique d'achat: sur ce point, je crois que l'on a une offre assez incomparable sur le marché. Nous avons un back-office très évolué avec une logistique intégrée qui nous permet de livrer nos produits.

Un mot de vos ambitions et de vos grands projets pour l'avenir?

Lorsque nous avons intégré ce marché, c'est avec l'ambition d'en être le premier pure player. Nous pensons arriver rapidement à des chiffres d'affaires de plus de 100 millions d'euros, mais avec des ratios plus vertueux que ceux du e-commerce de première génération travaillant avec des marges assez faibles. Aussi, nous sommes sereins et nous avons prouvé que nous pouvions aller vers ces volumétries de chiffre d'affaires avec des ratios de rentabilité satisfaisant...

Propos recueillis par Martine Fuxa

Parcours

Diplômé de l'Ecole des Gobelins et de HEC-Entrepreneurs, Pierre Trémolières crée sa première entreprise, Patchwork Interactif, à 22 ans. Il la revend ensuite au groupe Cochard Multimedia, au sein duquel il lance Tag Interactive, une Web Agency qu'il cède en 1999 à Winch / Umanis. Il participe à la création d'une société d'e-learning. En juillet 2005, il crée le site internet Delamaison.fr.

Olivier Aizac, Directeur délégué de LEBONCOIN.FR
« Le Boncoin est quasiment associé à un service public »

Elu deuxième Personnalité e-commerce de l'année 2010, Olivier Aizac a été primé pour son action au sein du site Leboncoin.fr, portail de petites annonces qui a su s'imposer en seulement quatre ans.

Ce prix salue votre réussite, à quoi attribuez-vous le succès du site Leboncoin.fr?

Olivier Aizac: C'est une réelle satisfaction d'être primé. Leboncoin.fr est un projet très attachant, qui s'adresse au quotidien des gens. L'image du site est quasiment associée à un service public, et cela seulement en l'espace de quatre ans. Aujourd'hui, après un succès d'audience, le fait que le site soit reconnu par la profession nous fait réellement très plaisir.

Vous avez déclaré que l'année 2009/2010 était celle de la confirmation. Pourquoi?

Quand on reprend l'histoire du site, il y a eu d'abord la création d'un service, avec une marque qui a émergé grâce à une offre de plus en plus conséquente. Leboncoin.fr est sûrement l'un des sites les plus interactifs qui existent, car tout le contenu est produit par les utilisateurs. Il était donc important de développer des usages et nous avons travaillé en ce sens, pour monter en puissance régulièrement depuis le lancement. L'année 2010 a été marquée par l'arrivée de notre service dans le top 15 des sites, en termes d'audience. Actuellement, nous sommes parmi les mots-clés les plus recherchés sur Google en France, avec les mots Facebook et YouTube. Nous avons confirmé pendant cette année beaucoup de choses. L'entreprise est rentable, elle s'est structurée. Aujourd'hui notre site compte 35 collaborateurs, alors que nous avons commencé à deux, un informaticien et moi-même. La valorisation de Leboncoin.fr à la fin de septembre 2010, avec le rachat du site par le groupe de médias norvégien Schibsted, est également une réelle confirmation. En effet, le site a atteint une valorisation de 400 millions d'euros après seulement quatre ans d'existence. Aujourd'hui, le site a acquis ses lettres de noblesse, et c'est la récompense d'un travail de fond.

Un mot de vos ambitions et de vos perspectives d'avenir pour Leboncoin.fr?

Notre ambition est d'être la meilleure solution d'achat-vente pour les particuliers. Nous voulons donc faire évoluer notre interface pour répondre à cette attente-là. Nous avons 12 millions d'annonces actuellement sur notre site, il faut donc que l'on apporte de nouveau services. Les usages du site ont également évolué, les internautes sont également de plus en plus matures et expriment de nouvelles attentes. Nous orientons nos efforts en termes d'ergonomie sur la simplification de la navigation sur notre site. L'un des exemples criants de notre stratégie de développement se reflète au travers de ce que nous sommes en train de déployer sur le mobile. Nous réfléchissons actuellement à la manière de développer ce canal, qui a des contraintes différentes. D'autre part, aujourd'hui Leboncoin.fr est le premier site automobile ainsi que le premier site immobilier. Il s'agit d'une réalité de marché qui n'est pas encore très bien connue du grand public.

Propos recueillis par Martine Fuxa

Parcours

Olivier Aizac travaille depuis 10 ans dans l'univers d'Internet. Il rejoint Leboncoin.fr en mars 2006. Sa mission consiste à préparer le lancement du site. Deux actionnaires sont à la tête du portail, Spir Communication et Schibsted. Quatre ans plus tard, Leboncoin.fr affiche 2 millions de visiteurs uniques par jour (source Xiti, septembre 2009).

Thina Cadierno, Directrice marketing client et e-commerce de l'UCPA
« Nos clients sont au coeur de notre stratégie marketing »

Gagnante du trophée de bronze lors de l'élection des personnalités e-commerce de l'année 2010, Thina Cadierno est distinguée pour son action au sein de l'UCPA. Un symbole de la montée en puissance du e-commerce dans les stratégies multicanal de l'entreprise.

Quelle signification revêt pour vous l'obtention de ce prix?

Thina Cadierno: La nomination en elle-même est déjà une vraie surprise. Etre sur le podium est une grande fierté pour moi, ainsi que pour l'ensemble des équipes avec qui je collabore. C'est aussi la reconnaissance d'un travail de longue haleine, débuté il y a plus de quatre ans. Arriver à ce stade aujourd'hui est une vraie belle réussite.

Comment expliquez-vous le succès actuel de l'UCPA?

Plusieurs ingrédients composent le dispositif à l'origine de ce résultat. Tout d'abord, nous avons remis nos clients au coeur de notre stratégie marketing. Le but est que lorsqu'un client entre en contact avec la marque, son expérience soit positive. Nous avons fait de notre enseigne une marque forte et affinitaire. Pour cela, nous avons procédé à une refonte de notre politique relationnelle en créant des postes en interne, comme celui de Community Manager. Nous avons aussi mis en place des actions de communication plurielles: partenariat avec des marques triées sur le volet, e-merchandising sur notre site, engagement sur les réseaux sociaux. Le mix du on line et du off line nous a en outre permis de créer du trafic sur l'ensemble de nos canaux de distribution et ainsi d'être plus présents dans l'esprit des jeunes, notre coeur de cible. Enfin, dès ce mois-ci, nous déployons un tout nouveau dispositif e-commerce.

Quelles modifications ont été apportées à la nouvelle plateforme e-commerce?

Nous avons procédé à une refonte complète de la plateforme. C'est un véritable changement d'outil qui a eu un impact sur tous nos processus en interne. La nouvelle plateforme s'articule autour de quatre grands axes. Elle possède tout d'abord un nouveau design, avec une nouvelle charte graphique. Ensuite, une nouvelle ergonomie a été développée pour fournir une expérience utilisateur simplifiée, avec plus de contenus, du rich média et l'intégration d'avis de consommateurs sur les produits. De nouveaux espaces ont été conçus sur le principe d'un point de vente physique. Sport d'hiver, plongée, monde, les entrées sont nombreuses. Par ailleurs, nous avons créé un espace dans lequel chacun de nos clients peut s'inscrire et bénéficier d'informations comme son historique de réservations, ses informations d'inscription, etc.

Comment se profile l'avenir de l'UCPA?

Nous continuerons d'enrichir et de renforcer la fonction e-commerce, et notamment sa partie communautaire. En intégrant un réseau social intégré au site par exemple. Nous prévoyons d'utiliser le mobile comme facilitateur de la relation client. Il deviendra ainsi un outil complémentaire à la vente en ligne. Le tout s'accompagnera d'une progression de nos ventes de l'ordre de 48 %, uniquement par Internet, à l'horizon 2015. Un objectif ambitieux, certes, mais réaliste.

Propos recueillis par François Deschamps

Parcours

Après ses études à l'Essec et aux Arts et Métiers, Thina Cadierno pilote la stratégie de marketing direct pour l'Europe au sein du groupe Reed Elsevier. Dès 2000, elle devient responsable marketing et communication Europe pour une start-up américaine puis évolue en tant que consultante. En 2005, elle rejoint l'UCPA en qualité de directrice marketing et communication.

Les méthodologies

La Personnalité e-commerce de l'année 2010

La rédaction d'e-commerce magazine a présélectionné dix personnalités dont la stratégie lui a paru exemplaire. Leurs parcours et leurs sites ont été présentés dans le n° 23 du magazine (juin - août 2010) et sur le site de l'événement www.trophees-ecommerce.fr.


LES DIX PERSONNALITÉS SÉLECTIONNÉES


- Olivier Aizac, directeur délégué du site Leboncoin.fr
- Thina Cadierno, directrice marketing et e-commerce de l'UCPA
- Ricardo Catalano, ex-directeur général France d'Esthederm
- Tanguy Lessel in, fondateur de Sokoz.fr
- Gauthier Picquart, p-dg de RueDuCommerce.com
- Yves Riesel, fondateur de Qobuz.com
- Boris Saragaglia, fondateur de Spartoo
- Dan Serfaty, fondateur de Viadeo
- Pierre Trémolières, fondateur de Delamaison.fr
- Julien Zakoian, responsable internet et e-commerce de Mono prix


Cette liste des dix personnalités a été soumise au vote des lecteurs au moyen d'un bulletin dans le magazine. Ces derniers avaient également la possibilité de voter en ligne. Chaque votant inscrivait son «tiercé» dans l'ordre. La première personnalité recevait cinq points, la deuxième trois points et la troisième un point, quel que soit le mode de recueil des votes. Toutes les notes ont ensuite été cumulées pour établir le classement final.

Les Trophées e-commerce

E-commerce magazine a déterminé cinq catégories (Back-office et logistique, Design/ergonomie, Innovation technologique, Stratégie de conquête et Internet mobile), pour lesquelles un appel à candidatures a été effectué. Pouvaient être présentées des démarches, réalisations, campagnes... accomplies entre le 1er janvier 2009 et le 31 août 2010. Une soixantaine de dossiers ont été reçus et la rédaction a effectué une présélection. Les trois dossiers retenus dans chaque catégorie ont fait l'objet d'un »grand oral»: ils avaient dix minutes pour exposer leur démarche devant un jury de professionnels du e-commerce.

Le jury (de gauche à droite)

1 Patrick Bohbot, cofondateur de My Fab
2 Jamil Hijazi, vice-président et secrétaire général de la Mobile Marketing Association France
Isabelle Weill, directrice associée groupe Comment ça marche et directrice générale de la Régie publicitaire
4 Jean- Marie Boucher, fondateur de Consoglobe
5 François Deschamps, journaliste e-commerce magazine
6 Martine Fuxa, rédactrice en chef e-commerce magazine
7 Denis Convert, directeur du développement de My M&M's Europe
8 Gérard Ladoux, secrétaire général de l'Acsel
9 Olivier Levy, fondateur du Blog Ecommerce
10 Yohan Ruso, directeur général d'eBay France
11 Aurélien de Sorbay, Account Executive de Facebook

Catégorie Back-office et logistique

Sarenza déploie le retour intelligent avec Kiala

Faciliter le retour des marchandises. Tel est l'un des enjeux-clés pour les services de relation client des sites marchands. Avec la solution Retour +, déployée par Sarenza, les internautes bénéficient d'une prestation de service haut de gamme, l'une des promesses fortes du site de vente de chaussures en ligne. Si l'un des clients du site internet ramène sa paire de chaussures, avec le bon imprimé de retour qu'il se procure sur Internet, dans l'un des points de retrait Kiala, son achat lui est instantanément remboursé.

Concrètement, le service Retour + de Kiala se présente comme un ensemble de web services, facilement intégrables et gérables par l'e-commerçant. La solution peut, en effet, être développée sur les sites marchands en quatre semaines seulement. Grâce à un code-barres structuré, le service permet d'inclure diverses informations spécifiques (référence client final, référence commande, magasin de retour, type de service, type de produit), et permet d'autoriser, contrôler et anticiper les retours quel que soit le mode de livraison initial du colis (qu'il ait été pris en charge par Kiala ou par La Poste) .

Cette offre se révèle efficace pour lever les barrières, liées à la problématique des retours de marchandises dans certains secteurs d'activité du commerce en ligne, tout en présentant tous les gages de simplicité nécessaires à l'utilisateur. Actuellement, le réseau de points de livraison de Kiala compte 5 600 relais répartis en Belgique, en Espagne, au Luxembourg et aux Pays-Bas, et plus de 4 000 en France.

M. F.

ARGENT
Cavissima.com, la logistique au service du vin

Cavissima.com propose un service de constitution et de gestion de cave par abonnement sur Internet. Lancé en janvier dernier, ce site, positionné sur le haut de gamme, permet de faire bonifier ses bonnes bouteilles, sans risque, grâce à une logistique et à des conditions de stockage particulièrement bien étudiées. Et quand l'un des abonnés désire consommer son vin, il lui suffit de passer commande pour recevoir son produit à domicile sous 48 heures. Concrètement, le site propose des vins issus des plus grandes régions viticoles françaises (Bordelais, Bourgogne, vallée du Rhône, Loire, Alsace, etc.), classés selon quatre catégories : Essentiel, Révélation, Légende et Gardissime. Plus de 350 références composent une offre qui, à terme, devrait en compter pas moins de 500. Pour visualiser l'évolution de sa cave, il suffit de se connecter via un pseudo pour accéder à sa cave virtuelle. Un simple clic sur une bouteille permet d'afficher le nom du vin, la quantité disponible et les périodes-clés pour sa consommation...
M. F. et F. D.

BRONZE
TNT, la livraison en 24 heures à domicile

L'express reste un mode de livraison important pour la vente à distance. Avec ses solutions de livraison de ce type aux parti culiers, TNT «guérit l'impatience», comme le mentionne la signature publicitaire du logisticien. Concrètement, le service de livraison en 24 heures à domicile, permet à l'internaute de bénéficier d'un service de grande qualité sur l'ensemble du territoire français. Cette offre propose, parmi les diverses fonctionnalités, trois options: la livraison avec remise du colis en main propre contre signature ou, le jour même, dans le Relais Colis le plus proche du domicile, ou encore en cas d'absence. L'accent est également mis sur la traçabilité du flux logistique et sur une information du client sans faille. Et cela, notamment, grâce à l'envoi d'un SMS ou d'un e-mail indiquant le départ du colis en livraison, le dépôt d'un avis de passage en cas d'absence, etc. La livraison peut ainsi être suivie en temps quasi-réel, grâce au suivi proposé soit sur le site Tnt.fr, soit directement sur le site du e-marchand.
M. F.

Catégorie Stratégie de conquête

Nextdata mue les prospects en clients pour Virgin Mobile

Nextdata a imaginé un dispositif spécifique de recrutement de prospects pour Virgin Mobile. Six vagues de jeux-concours ont été lancées. Des tunnels relationnels ont ensuite été mis en place. Ils reposaient sur quatre idées: contenu éditorial fort, personnalisation maximale, événementiel et offres promotionnelles. Plus de 300 000 adresses nettes de duplication ont ainsi été recrutées en un an. Les 30 millions d'e-mails envoyés génèrent 1,5 contact par semaine en moyenne, soit une captation de 10 % des ventes de l'e-boutique.

F. D.

ARGENT
OneStopPlus dialogue avec ses clients grâce à Dimelo

Pour le lancement de OneStopPlus.fr en version bêta sur l'Internet français, une stratégie claire a été développée : engager la conversation, avec la cible du site, c'est-à-dire les acheteurs de vêtements de grande taille, grâce à la solution Feedback 2.0. Dans les faits, un espace d'expression a été intégré au site, à l'intérieur duquel les internautes peuvent faire part de leurs suggestions. Il propose par ailleurs des articles de blogs, le flux de la fan page Facebook de la marque, des vidéos, etc. La formule a permis de détecter le point majeur du site à améliorer : les internautes demandent en effet plus de marques et davantage de mode. Le dialogue engagé avec eux permet, enfin, d'inscrire la dimension communautaire et relationnelle dans le business model de la marque, et ce, dès son lancement.
F. D.

Prix spécial de la rédaction

Mazarine Digital crée un écrin pour Jitrois.com

En matière de suggestion, Jitrois.com, site de vente en ligne de vêtements et accessoires de luxe, ne se prive guère. Du cuir, du noir, du strass, du capitonné... A mi-chemin entre la touche glam'rock de la marque The Kooples et les tonalités «porno chic» des photographies de David LaChapelle, l'univers de Jitrois.com invite l'internaute à une plongée sensorielle, dont il ne peut ressortir totalement indemne.

Au-delà de l'atmosphère unique du site, l'agence Mazarine Digital, à l'origine de sa conception, bouscule ici les codes de l'e-commerce traditionnel, en proposant une navigation et une façon de découvrir les produits d'un nouveau genre. En effet, ici, l'internaute ne se promène pas dans des rayons aux articles bien rangés et clairement étiquetés, mais pénètre au coeur d'un site proposant cinq expériences différentes. Présentées sous forme de films interactifs et aux angles multiples, elles mettent en scène les produits sur des mannequins masculins ou féminins, parfois ligotés, ayant souvent les yeux bandés. Des flashs stroboscopiques, rythmés par des musiques enivrantes, fouettent les visages, les corps, les vêtements et les accessoires, mais peuvent être interrompus par l'internaute. Un simple clic enclenche une pause, mettant en exergue les produits disponibles à l'achat. Un clic supplémentaire ouvre une nouvelle page, organisée à la manière d'une fiche produit de luxe, comprenant le mannequin sélectionné, un module de zoom, une description du produit, les tailles disponibles, le prix, et évidemment, la fonction achat. Le mannequin, entièrement modélisé, peut, au bon vouloir de l'internaute et d'un simple maniement de souris, pivoter jusqu'à 360 degrés. L'idée étant de permettre au client indécis d'examiner le vêtement sous toutes ses coutures. Une fois l'achat effectué, il est possible d'être livré sous cinq jours, mais le délai de livraison peut monter jusqu'à trois semaines pour les pièces les plus rares. Les personnes réfractaires à toutes ces nouveautés, quelque peu décalées, n'ont pas pour autant été oubliées. Un «look-book», présentant l'ensemble des collections automne-hiver et printemps-été de façon plus traditionnelle, a été incorporé au site. Si certaines marques de luxe hésitent encore à se lancer dans l'e-commerce, voilà un excellent exemple qui pourra peut-être les inspirer.

F. D.

Catégorie Design / ergonomie

Altima optimise les courses en ligne pour Chronodrive

Relooker un site dans son intégralité, sans perturber les habitudes des utilisateurs qui lui sont fidèles depuis quatre ans, peut rapidement devenir un casse-tête. Surtout lorsqu'il s'agit d'un site de courses en ligne comprenant 8 000 références et 200 rayons... L'agence Altima a relevé le défi pour Chronodrive.fr et n'a reculé devant aucune difficulté. Pas même celle d'immerger toute l'équipe du projet dans un centre de commandes Chronodrive, afin de bien identifier les besoins du site. Résultat: Chronodrive a fait l'objet d'un sérieux lifting et s'est doté de six nouvelles fonctionnalités. La version finale, mise en ligne en janvier 2010, propose tout d'abord un nouveau menu de navigation, regroupant les produits par catégories

(marché, produits frais, épicerie salée, etc.). Un onglet de renvoi en haut de page s'avère également bien pratique. Altima a aussi conçu un modèle de «filtres gélules» permettant à l'acheteur de trier les produits en associant plusieurs caractéristiques et de les classer, ensuite, selon différents critères. Le «Chronopanier» offre, quant à lui, la possibilité de mémoriser les produits achetés précédemment et de générer une liste type. En outre, le client peut désormais annoncer son horaire de passage sur un planning en ligne, ce qui facilite le retrait des produits. Enfin, grâce aux conseils avisés de Rémy, qui présente en images le site et ses nouvelles fonctionnalités, un internaute commande 13 % d'articles en plus, et ce, après avoir passé cinq secondes seulement à choisir le produit.

F. D.

ARGENT
FullSIX assied la dimension internationale du Club Med

Concevoir une seule et même plateforme e-commerce pour 27 pays, dans 14 langues, voilà un challenge à la hauteur des ambitions du Club Med. Lancé en mars 2010, le nouveau site du voyagiste a fait l'objet d'une refonte globale, tant ergonomique que graphique et fonctionnelle, signée FullSIX. Outre le relooking complet de la page d'accueil, le site s'est doté d'une nouvelle barre de navigation riche de 12 entrées, dont de nouveaux axes de segmentation produit : Tout compris By Club Med, Luxe, Enfants & Ados, Spa & Bien-être, etc. Un moteur de recherche interne a été créé, et les contenus photos et vidéos occupent désormais une place prépondérante. Enfin, Club Med a mis l'accent sur la relation client en instaurant une zone relationnelle baptisée «Club Med & Vous», placée sur la home page. Elle contient de nouveaux contenus personnalisés sur les offres et les services, en fonction du profil du visiteur, et de son historique de visite. La formule fait recette. En un mois, Clubmed.fr a enregistré une hausse de son taux de conversion de 11 %, une progression du panier moyen de 6 %, et une augmentation du trafic de 10 %, grâce aux nouvelles entrées du menu.
F. D.

BRONZE
Nurun mise sur les valeurs de la marque Lacoste

Pour sa première boutique en ligne, Lacoste n'avait pas droit à l'erreur. Créée par l'agence Nurun et mise en ligne en juin dernier, elle insiste à la fois sur la marque et sur l'expérience d'achat. Univers et design sont à l'image des valeurs de Lacoste, fluides et modernes. Au service d'un principe cher à la marque, celui de se réinventer en permanence. Un moteur de recherche permet, en outre, aux internautes de trouver exactement le polo qu'ils veulent. Grâce à la fonction «Partager», ils peuvent publier leurs produits préférés sur les réseaux sociaux, et pourront, bientôt, créer eux-mêmes leur polo. Le site a pour vocation de présenter toute la gamme de produits: près de 3 000 références de la collection automne-hiver 2010 y sont répertoriées contre 600 à 800 produits en moyenne en point de vente. Les résultats sont d'ailleurs au rendez-vous. Entre le 2 juin, date de mise en ligne de la campagne, et le 6 juillet, 200 000 personnes ont visité le site. Et, dès le premier jour des soldes en juillet dernier, le chiffre d'affaires atteignait près de 50 000 euros.
F. D.

Catégorie Innovation technologique

WineFair lance un salon virtuel du vin avec Visimmo 3D

Déambuler dans les allées d'un parc des expositions, prendre des contacts, expliquer sa problématique et obtenir des conseils de professionnels... Autant de possibilités désormais envisageables grâce à la technologie développée par Visimmo 3 D au travers de ses manifestations virtuelles. Ces espaces permettent, en effet, de multiples choix, une grande qualité de réalisation et de navigation pour les internautes. En outre, la virtualisation autorise non seulement de regrouper de nombreux acteurs à un moment donné, mais aussi de converser et d'échanger grâce à différents outils d'interactions mis à la disposition des utilisateurs. Demandes de conseils, de compléments d'informations, d'envoi de documents, visites virtuelles... Tout ou presque est réalisable dans ces espaces virtuels, comme dans la «vraie vie». Développé en juillet 2010, le salon international des professionnels du vin baptisé WineFair, a choisi la technologie de Visimmo 3 D pour proposer aux experts mondiaux du vin de participer à une rencontre internationale. Pendant cet événement et grâce à la technologie déployée, les participants pouvaient commander et payer en ligne des bouteilles de vins tout en accédant à de nombreux conseils. Autre particularité, la solution met l'accent sur la simplicité de recherche pour que les visiteurs virtuels trouvent rapidement les informations utiles. Pour le salon WineFair, par exemple, dès leur entrée, les internautes pouvaient sélectionner les exposants via des critères variés tels que les domaines, les lieux de récolte, ou encore le nom des producteurs...

M. F.

ARGENT
EspaceMax et Dassault Systèmes, la 3D à l'honneur

Le grand magasin en ligne, Espace-Max, a lancé, en juin dernier, une fonctionnalité 3D sur une sélection de produits. Conjuguant la visualisation des articles à 360 degrés et un effet de relief, la technologie développée par Dassault Systèmes permet une nouvelle expérience d'achat en ligne. L'objectif : apporter une plus-value en termes de navigation. Mais aussi de développer les ventes du site marchand. Au total, l'initiative aurait nécessité deux années de développement et un investissement de près de 2 millions d'euros. Pour profiter de l'expérience d'achat en 3D, l'internaute doit installer 3DVIA Player, logiciel développé par Dassault Systèmes. Une icône permet d'activer ou de désactiver le «relief». C'est à l'internaute de choisir de porter, ou non, des lunettes conçues pour décupler l'effet 3D. Dès la première semaine de mise en ligne, les pages de l'application 3D ont été visitées par près de 100 000 internautes. Le site estime que le chiffre d'affaires additionnel généré par les 2 000 commandes passées pendant l'opération, atteint 200 000 euros.

BRONZE
Happytime, la technologie au service des loisirs

Stage de F1 sur le circuit de Magnicourt, soin de beauté au caviar, escapade dans un château... Le site Happytime, lancé en juin 2009, se présente comme une centrale de réservation et même, plus largement, comme une agence sur le marché des loisirs en France. La plateforme met en avant plus de 4 000 offres réparties en 11 univers. Et propose plusieurs innovations comme le choix des créneaux horaires (directement en ligne) ou la géolocalisation, permettant d'identifier l'offre de loisirs sur un périmètre prédéterminé. Pour répondre aux spécificités du modèle, une interface, via extranet, rassemble déjà près de 2 000 partenaires. De plus, le système de réservation, véritable technologie au coeur de l'entreprise, est basé sur un calendrier intelligent qui indique si la prestation est en réservation garantie ou non. Une gageure sur ce marché du loisir qui ne dispose pas, pour l'heure, d'outils équivalents à ceux du monde du tourisme (hôtellerie et transport). Les ambitions affichées pour Happytime sont donc grandes. En voulant devenir la référence de l'offre de loisirs en France, le site entend s'imposer comme un véritable label...
M. F.

Catégorie Internet mobile

SQLI Agency met la santé à portée de main avec Alptis

dentistes, médecins généralistes, spécialistes, frais d'hospitalisation... S'il est coutumier de dire que la santé n'a pas de prix, dans les faits, son coût est bien réel. Par ailleurs, la complexité du système de remboursement français peut, parfois, laisser le profane dans l'incompréhension la plus totale. Pour y remédier, la mutuelle Alptis a lancé, fin 2009, une application gratuite pour iPhone et iPod touch, baptisée «C-ma-santé». Développée pour Alptis par l'agence SQLI, l'application, à la fois utile et pratique, repose sur une idée simple: permettre à tout un chacun de connaître précisément ce que la Sécurité sociale rembourse sur les différentes prestations de santé. Un module indique ainsi le montant restant à la charge de l'utilisateur, sur plus de 50 postes de soin. L'application affiche également, sur la même page, trois formules de mutuelles proposées par Alptis offrant une prise en charge, plus ou moins importante selon le degré de souscription. Elle permet aussi d'obtenir un devis en un seul clic et, depuis mai dernier, de trouver la pharmacie de garde la plus proche de l'utilisateur grâce à la géolocalisation. Mais également de se procurer les adresses et coordonnées des numéros d'urgence médicale (Samu, centre antipoison le plus proche, SOS médecins, maisons médicales et dentistes de garde, etc.). Les résultats ne se sont pas fait attendre puisque, depuis son lancement, «C-ma-santé» a été téléchargée par plus de 20 000 détenteurs d'iPhone, et figurait, en juin dernier, en tête des applications gratuites les plus téléchargées, dans la catégorie «Forme et Santé».

F. D.

ARGENT
Vente-privee.com rejoint le m-commerce avec Backelite

A ceux qui se demandent encore si le modèle des ventes à la durée et au stock limités sont compatibles avec le m-commerce, l'exemple de Vente-privee.com répond par l'affirmative. L'application du célèbre site internet, développée par l'agence Backelite et lancée mi-juin 2010, revendique déjà des résultats éloquents. Près de 2,3 millions d'euros de chiffre d'affaires en trois mois, plus de 330 000 téléchargements sur la même période, et un classement en première position des applications gratuites sur l'AppStore du 18 au 22 juin derniers. Ce succès est notamment le fruit d'une ergonomie à la fois fluide et intuitive de l'application, avec un mode «coverflow» permettant de parcourir les produits d'une vente à la façon d'un catalogue papier. Vente-privee.com sur iPhone permet d'accéder aux ventes en cours et de réaliser des achats sécurisés, de suivre les commandes effectuées, de recevoir des alertes à l'ouverture des ventes, de recommander une vente ou un produit à un ami et de bénéficier d'une assistance téléphonique exclusivement dédiée aux utilisateurs de l'application iPhone. Le tout intègre Google Maps, pour faciliter la visualisation des points de retrait Kiala les plus proches de l'acheteur.
F. D.

BRONZE
Nespresso, un succès décliné sur mobile grâce à Apocope

Conçus par l'agence Apocope entre septembre 2009 et avril 2010, le site internet mobile de Nespresso et son application, destinée aux terminaux d'Apple, enregistrent d'excellentes performances. Les ventes y progressent en moyenne de plus de 30 % par mois (dont la moitié provient des terminaux iPhone) , et l'application a déjà été téléchargée plus de 500 000 fois. Pour réaliser cette prouesse, Nespresso a concentré son service sur trois fonctions-clés: la commande de capsules, de machines et d'accessoires (avec paiement par carte bancaire ou à la livraison) , la géolocalisation de l'utilisateur (afin de l'informer des points de vente et de collecte les plus proches) et l'intégration d'actualités sur la marque. Le tout adapté à ses principaux marchés européens: la Suisse, la France et l'Angleterre. Le site internet mobile est par ailleurs compatible avec l'ensemble des terminaux des marchés cibles de Nespresso: Europe, Etats-Unis et Australie. Plébiscitée par le public, l'application a été utilisée par Apple dans sa campagne télévisée diffusée en mai 2010. Fortes de ce succès, la marque et l'agence Apocope travaillent sur le déploiement d'applications destinées aux BlackBerry et Androïd.
F. D.

La soirée en images

Le 11 octobre 2010, plus de 450 professionnels sont venus assister, salle Wagram à Paris (dans le XVIIe arr.), à la cérémonie de remise des Trophées e-commerce magazine, récompensant les campagnes et les réalisations les plus innovantes, et découvrir le podium de l'élection de la Personnalité e-commerce de l'année.

1 De gauche à droite, Agathe Lenglart, Bruno Charuel, Laure Denieuil, Dorothée DeleplanqueBru, Laser.

2 L'équipe de Delamaison.fr, autour de Pierre Trémolières, fondateur du site.

3 Christophe Poissonnier (Ciel) et Jean Pierre Dubos (QualiData).

4 Thina Cadierno, qui a reçu le Trophée e-commerce de bronze, et l'équipe de l'UCPA.

5 Dhévan Etiévant (à gauche) et David Kim (à droite) de RBS WorldPay, ainsi que Romain Dahan pour Digitas.

6 Stéphane Guillemot (Achat vip) et Thierry Petit (Showroomprive.com).

7 Hervé Lenglart (Editialis) et Christine Lorimy (La Poste).

8 Emmanuel Lemoine, Grégory Lecourieux, Didier Glémarec, de LEADshare et Olivier Lévy de Blog Ecommerce.

9 Jérôme Hiquet (Club Méditerranée), Frédérique Barbier et Pierre Cannet (Blue-search conseil).

10 L'équipe de Visimmo 3D.

11 Arnaud de Saint-Roman (Hyperworld), Agathe Martin Belin et Marie Juliette Levin, Editialis.

12 Hervé Lenglart (Editialis) et Alain Mollé (Eurosites)

13 Amaury Jallot et Pierre Libouban (Edenred) aux côtés de Grégoire Cléry (Editialis).

14 Salle Wagram dans le XVIIe arr. de Paris.

15 Grégoire Cléry (Editialis) et Olivier Le Floch (Achat vip).

16 Nicolas Cosson et Julien Zakoian (Vente-privee.com) accompagnés de Isabelle Martin (Laser).

17 Laurent Baychelier (Atento) et Arnaud Schmid (Oscaro).

18 Martine Fuxa (Editialis) et Pascal Podvin (Compario).

19 Isabelle Weill (CommentCaMarche.net) et Jamil Hijazi (Marketing Mobile Association France).

20 Hélène Supau (Sarenza) et Gérard Ladoux (Acsel).

21 Christine Lalieu et Emmanuelle Jasson (Laser)

22 Yann Créhalet et Sébastien Boitelle (Aprimo)

23 Paul Gruber, Davy Ea et Marc Chaudemanche, de Mazarine digital, aux côtés de Alix Goelen (Digitas).

24 Yves Risel (Kobuz.com) et sa collaboratrice, Geneviève Golaz.

25 Guy Courtois (Factea Group) et Frans Van Steenbrugge (Quotatis).