Mon compte Devenir membre Newsletters

La France dépasse les 6 millions de foyers connectés

Publié le par

Dans sa dernière étude publiée en juin, Net value offre un état des lieux de l'évolution du média en france et en Europe entre mai 2000 et mai 2001


Très encourageante, la progression du nombre de foyers français connectés à l'Internet a franchi le seuil des 6 millions d'utilisateurs fin mai, soit 63 % de foyers supplémentaires par rapport à mai 2000 (3,720 millions). Une belle performance, bien que l'Hexagone, avec 24,9 % de foyers connectés, se place encore loin derrière l'Allemagne (32,9 %) et la Grande-Bretagne (38,4 %). Proportionnellement au taux de connectés, le taux des connexions depuis le domicile s'est également intensifié entre mai 2000 (52,8 %) et mai 2001 (64 %). Par ailleurs, l'étude met en évidence une sensible augmentation de la fréquence des connexions. En mai 2000, la moyenne française était de 10,6 jours/ mois/utilisateur. Elle a atteint 11 jours en mai 2001 contre 12,7 jours aux Etats-Unis. Quant à la répartition des usages du média, les internautes français restent de grands adeptes du mail (53,1 % des connexions) et des messageries instantanées (17,5 %), bien que l'étude relève une nette évolution des applications audio-vidéo (12 %). Malgré la forte augmentation des connectés, la fréquentation des sites marchands, en France, ne réalise pas encore de grandes performances. En un an, le taux de visites sur des sites de e-commerce est passé de 67 % à 68,9 %. Les délais d'apprentissage de l'outil peuvent sans doute expliquer le décalage entre la forte progression de connectés et la moindre proportion de visites supplémentaires sur les sites marchands. Néanmoins, au classement par pays et par taux de fréquentation de ces sites, la France se place devant l'Allemagne (64,5 %) et l'Espagne (63,3 %) mais derrière la Grande-Bretagne (75,9 %) et les Etats-Unis (73,9). Enfin, au palmarès des secteurs les plus visités en France, la médaille des fréquentations revient à la Banque/Assurance (30,50 %), suivie par la Musique/Littérature (25,70 %).