Mon compte Devenir membre Newsletters

La certification numérique entre en jeu

Publié le par

Créé à l'initiative de la Bred Banque Populaire, Click & Trust lance une nouvelle offre de certification permettant de sécuriser les transactions sur Internet.


En s'inscrivant dans le contexte de la loi du 14 mars 2000, définissant la signature et la valeur juridique du document électronique, Bred Banque Populaire lève un nouveau frein de la sécurité sur Internet grâce à son site click-and-trust.com. Le principe de la certification numérique sur lequel s'appuie l'offre de la Bred Banque Populaire est relativement simple. Click & Trust propose en effet un abonnement aux entreprises qui souhaitent obtenir un ou plusieurs certificats. Selon le niveau de certification qui leur est nécessaire, une simple clé, la "Trust Me Key", se branche directement sur le port USB de l'ordinateur pour réaliser la signature numérique d'un document officiel (télédéclaration de la TVA, par exemple) de manière sécurisée. Lorsque l'entreprise souhaite certifier des transactions de commerce électronique, l'installation de la "Trust Me Card", le deuxième système proposé par la banque, est alors recommandée. La carte à puce se glisse dans son support, lui-même relié à l'ordinateur, et permet d'authentifier l'émetteur au moment de la transaction. La Trust Me Card permet en outre à l'entreprise de gérer en ligne les profils des salariés qui en sont détenteurs (autorisation d'accès sur des places de marché sélectionnées, limitation des montants des transactions...). L'abonnement est de 25 e par mois et par utilisateur pour la Trust Me Key avec une première installation gratuite (100 e pour les suivantes) ; de 30 e par mois et par utilisateur pour la Trust Me Card, la première installation étant là aussi offerte (120 e pour les suivantes). Une tarification dégressive est proposée pour l'équipement d'un grand nombre de postes. Directement accessible depuis le site click-and-trust.com, cette nouvelle offre convient particulièrement aux 17 000 plus grandes entreprises françaises qui ont, depuis le début du mois, l'obligation de réaliser leur déclaration TVA en ligne, au moyen d'un certificat numérique agréé par le ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie.