Mon compte Devenir membre Newsletters

La fiscalité du commerce électronique

Publié le par


Le commerce électronique, ensemble des échanges par voie électronique (commerce par Internet, Intranet et par échange de données informatisé) met à l'épreuve les règles fiscales car celles-ci, liées à la souveraineté nationale, s'appliquent difficilement aux activités déployées hors des frontières. Or, la numérisation des informations, conjuguée avec le caractère mondial des réseaux télématiques, rend les transactions moins dépendantes d'un territoire déterminé (le vendeur n'ayant pas besoin d'être représenté physiquement dans le pays de l'acheteur). En matière d'impôts directs, il en découle un risque de perte de recettes fiscales pour les Etats importateurs de technologies. Considérés, en vertu des conventions fiscales, comme des Etats dans lesquels est située la source des revenus, ils ne peuvent prétendre à aucun droit à les imposer à défaut d'une présence physique sur leur territoire (établissement stable, agent ou intermédiaire). En matière d'impôts indirects, la non-application de fait de la TVA à certaines opérations, entraîne des distorsions de concurrence et porte préjudice au budget des Etats. En ce qui concerne le régime fiscal applicable aux échanges électroniques, l'identification des parties et des transactions soulève des difficultés, ainsi que la question de la qualification des revenus et des opérations. Cet ouvrage lève l'ensemble des zones d'ombre des problèmes fiscaux qui concerne le commerce électronique. Fiscalité du commerce électronique, par Frédéric Huet. Editions Litec, 360 pages, 349 F.