Mon compte Devenir membre Newsletters

Le Bottin Gourmand invite au voyage

Publié le par

Tout le monde connaît le prestigieux Bottin Gourmand, qui, depuis 25 ans, débusque les lieux d'excellence pour nos papilles. Avec le lancement du site Bottingourmand-voyages.com, c'est désormais au voyage gastronomique que s'attaque l'éditeur.


«Là, tout n'est qu'ordre et beauté. Luxe, calme et volupté. » Les célèbres vers de Baudelaire siéraient à merveille à l'esprit du site de voyage gastronomique, lancé en avril dernier, par Le Bottin Gourmand. Le programme imaginé par une équipe d'enquêteurs est, en effet, alléchant. Faire le marché avec un grand chef étoilé, déguster des grands crus avec les plus célèbres sommeliers, côtoyer les meilleures tables… Le site propose tout cela au travers de séjours gourmands organisés dans la France entière. Trois types de produits sont ainsi vendus en ligne : des repas “tout compris” dans des établissements qualifiés dans Le Bottin Gourmand ; des échappées d'une nuit, avec un repas gourmand ; enfin, des courts séjours entièrement centrés sur la gastronomie. Spécificité de l'offre, elle est concoctée maison avec les différents établissements et commercialisée en exclusivité.

Virage en ligne

Avec le lancement de ce site, c'est une nouvelle étape d'importance que franchit Le Bottin Gourmand sur le Net. Déployé dans les années 2000, le site du deuxième guide gastronomique français limitait initialement son activité à la mise en ligne de son contenu, à de la vente d'espace publicitaire et à une activité de vente de chèques cadeaux. Plus tard, le coup de froid généralisé sur l'Internet entraîne par ricochet le gel des investissements associés à cette activité. C'est en septembre 2005 que Thibault Leclerc, directeur de la publication et de la rédaction du Bottin Gourmand, décide de redorer le blason du guide en ligne. Le but ? Retravailler le graphisme des sites et initier de nouveaux projets autour du média, tout en développant des produits dérivés. Un rapprochement a alors lieu entre Le Bottin Gourmand et sa web agency, 9A Technologies, qui est intégrée dans la structure de l'entreprise. Dès lors, les projets s'enchaînent avec, depuis six mois, le lancement du “blog gourmand” et l'arrivée d'un site d'e-commerce flambant neuf, dédié aux voyages gastronomiques. « Le blog est un média désintermédié et connivent qui s'avère intéressant car il symbolise une façon différente de communiquer autour de la gastronomie », explique Loïc Poujol, responsable internet du projet. Six rédacteurs de l'équipe du Bottin Gourmand ainsi que l'ensemble des testeurs et des dégustateurs de province viennent poster leurs commentaires, bonnes adresses, coups de cœur comme coups de gueule ! Par là même, le blog devient un relais pertinent du guide qui permet d'échanger avec les lecteurs.

Rayonnement

Car, si les guides gastronomiques sont nombreux, en tête desquels le plus ancien, le guide rouge de Michelin, fait figure d'institution, leur présence en ligne reste relativement peu signifiante. Un certain retard qui peut s'expliquer par l'apparent (grand) écart entre l'internaute lambda et le visiteur d'un restaurant gastronomique. « La montée de la cible des seniors sur Internet nous conduit à penser que les schémas évoluent », remarque Loïc Poujol. Avec l'ensemble de ses projets amorcés sur le Net, Le Bottin Gourmand se démarque véritablement cette année. D'ores et déjà, outre les récents développements, la refonte du site Bottin Gourmand est programmée, proposant toujours l'accès gratuit à la quasi-intégralité du guide mais autour d'un habillage revu et corrigé. « Comme pour la plupart des supports papier très qualitatifs, il n'y a quasiment pas de cannibalisation entre le papier et le Web », souligne Loïc Poujol interrogé sur la pertinence de donner, en ligne, un accès gratuit au guide. Egalement en cours, le déploiement d'une politique plus offensive de communication. En ligne de mire ? L'achat de mots-clés et éventuellement le déploiement d'un programme d'affiliation. « Notre volonté est d'être novateur sur Internet et de développer notre visibilité », résume Loïc Poujol. Un regret cependant. Dommage qu'avec le haut débit, l'odorat et le goût ne soient pas accessibles en ligne…

Mot clés : tuteur |

Martine Fuxa