Mon compte Devenir membre Newsletters

Le boom du crédit on line

Publié le par

Ils sont aujourd'hui une bonne vingtaine de sites à proposer des crédits immobiliers aux internautes. Certains opérateurs ont une vocation généraliste (ex : credit-on-line.com ou meilleurtaux.com), d'autres sont spécialisés dans l'immobilier (exemple : discountis.com ou 123pret.com).


Leur objectif est de grappiller des parts d'un marché évalué entre 300 et 400 milliards de francs par an. En effet chaque année, plus de 750 000 Français souscrivent un emprunt immobilier d'une valeur moyenne de 400 000 francs. Pour détourner les particuliers des circuits bancaires traditionnels, les sites de crédits en ligne misent sur plusieurs atouts. « Le premier d'entre eux, c'est le gain de temps », affirme Hervé Schrike, le créateur de meilleurtaux.com. En effet, le "cyber emprunteur" n'a pas besoin de courir les banques. Il lui suffit de saisir sa demande de crédit en ligne, en prenant bien soin de répondre aux questions relatives à ses revenus et à ses capacités de remboursement. Le rôle des courtiers en ligne est ensuite de sonder les banques et de rechercher le taux de crédit le plus avantageux. En règle générale, les opérateurs ont des accords particuliers avec certaines banques. Ainsi, Crédit-on-line compte dix-sept partenaires financiers dont le Crédit Mutuel, UFB-Locabail et le Crédit Municipal. Pour sa part, Panoranet travaille avec le Crédit Agricole, le Crédit Lyonnais, Caixa Bank et la banque Woolwich.

Réponse sous 48 heures


Dans leur argumentaire, bon nombre de sites promettent des réponses en 48 heures mais les délais sont parfois difficiles à tenir car il faut tout de même obtenir l'accord d'une banque. Chez discountis.com, on a voulu aller plus loin en proposant une réponse et une cotation instantanée en ligne. Leur secret ? La mise au point d'un logiciel de scoring (étude du profil du client) paramétré par chacune des banques partenaires du site. « Ce logiciel remplace la négociation arbitraire et subjective avec le banquier », explique Vincent Benoit, le directeur financier et communication du site. Pour l'internaute, le principal avantage est donc de comparer les différents prêts qu'on lui propose. Et ce, en toute confidentialité. « En matière d'emprunts, les Français n'aiment pas trop demander conseil à leur banquier, affirme Olivier Vedrenne-Cloquet, le président de 123pret.com. Grâce à Internet, ils peuvent nouer un contact discret avec les banques, sans forcément s'engager. » En outre, la consultation des sites on line permet de tester l'état du marché et de faire le plein de conseils. A l'image des portails immobiliers, les sites de crédit en ligne proposent une foule d'informations pratiques sur la fiscalité ou les assurances. Sur panoranet.com ou surmeilleur-taux.com, on peut calculer ses mensualités de remboursement ou bien fixer un prêt en fonction des sommes que l'on peut débourser mensuellement. Pour sa part, eloaneurope.com emploie des cyberconsultants joignables en Numéro Azur (prix d'un appel local), pour répondre aux internautes. Séduits par tant de confort, les emprunteurs sont de plus en plus nombreux à s'aventurer sur le Net. « Nous espérions traiter de 200 à 500 dossiers par mois, confie Hervé Schricke de meilleurtaux.com, or, nous avons tout de suite dépassé les 3 000 demandes. » Face à ce phénomène, les grandes banques jouent pour le moment la carte de la prudence. Elles hésitent encore à lancer des taux spécifiques sur le Net pour ne pas court-circuiter leurs réseaux d'agences. L'essentiel du marché reste donc entre les mains d'intermédiaires qui "fournissent" des clients aux banques traditionnelles. Leurs commissions s'élèvent à environ 1 % des sommes empruntées mais ils peuvent aussi être rémunérés au "dossier" dès lors qu'ils mettent un client en relation avec une banque. Aujourd'hui, on estime que le crédit immobilier en ligne pèse environ 2 milliards de francs par an, soit moins de 1 % du montant total des crédits immobiliers. Le concept semble suffisamment prometteur pour attirer l'intérêt des investisseurs. Selectaux, par exemple, a souscrit deux augmentations de capital cette année, une première de 11 millions d'euros auprès de Chase Capital Partners et de CDC Innovation, une seconde de 3 Me auprès d'un fond d'investissement italien. De son côté, E-loan, le leader américain du crédit immobilier, s'est implanté sur le marché français en créant une filiale européenne et en rachetant Aacrédit, l'un des pionniers du secteur.

Le carnet d'adresses



Les portails


www.nexdom.com www.seloger.com www.immostreet.com www.explorimmo.com www.logement.org www.123immo.com www.universimmo.com www.sitimmo.fr www.minitelorama.com www.immobilier-belgique.com

Professionnels à particuliers


www.proapart.com

Entre particuliers


www.entreparticuliers.com www.pap.fr www.cyberannonces.com

Les réseaux d'agences


www.fnaim.fr www.orpi.com

Les locations saisonnières


www.locationsvacances.com www.abritel.fr

Les visites virtuelles


www.immovision.com www.immoenphoto.com www.immo-by-tel.com www.votre-immobilier.com www.webcamimmobilier.com

Les assurances


www.netassurances.com

La gestion de son bien


www.directgestion.fr

Les principaux sites


www.discountis.com www.123pret.com www.meilleurtaux.com www.credit-on-line.com www.panoranet.com www.cafpi.fr www.asapfi.com www.pretdirect.com www.selectaux.com