Mon compte Devenir membre Newsletters

Le business au service d'une passion

Publié le par

L'offre disponible en matière de musique classique ne lui convenait pas. Poussé par la passion de l'entrepreneuriat et grâce à son expérience, Samer Roumieh s'associe alors avec Jean-Hugues Allard pour fonder Musiclassics.fr, un site de téléchargement de musique classique, haute définition.

Samer Roumieh aime la musique et surtout le classique. Grand collectionneur de guitares classiques de concert, guitariste de haut niveau, il connaît la musique, dans le sens propre, sur le bout des doigts. Rien d'étonnant donc, à l'entendre parler avec passion de Musiclassics.fr. Une aventure née d'un constat - la difficulté de trouver une offre de téléchargement de musique classique facile d'accès et de bonne qualité -, d'une passion - la musique classique -, et d'expériences concluantes dans l'entrepreneuriat et la gestion d'entreprise des nouvelles technologies. «Après avoir travaillé, en 1984, chez IBM, puis chez Computer Vision, je suis arrivé chez Motorola où j'ai rapidement été propulsé à la direction française. Early adopter, internaute fervent et passionné de nouvelles technologies, je me suis ensuite orienté vers le management de start-up avant d'accepter, en 2002, de reprendre les rênes de Miriad Technologies, une société de logiciels en difficulté», explique-t-il.

Confortablement installé dans des bureaux de la pépinière Contenus Numériques du XXe arrondissement de Paris, Samir Roumieh poursuit: «Après la vente de cette société en 2005, je me suis retrouvé plus ou moins libre.» L'occasion de faire un point sur sa vie, débutée à Beyrouth, ville qu'il a ensuite quittée (lors de la guerre civile) pour venir en France. Un long chemin qui le conduit sur les bancs de l'X, des Ponts-et- Chaussées et de l'Ensae, avant de se frotter à l'univers des NTIC.

L'opportunité salutaire, également, d'imaginer ce nouveau projet centré sur ses trois passions: la musique, l'Internet et l'entrepreneuriat. La mélodie ne va pas tarder à séduire Jean-Hugues Allard, un acteur incontournable de l'industrie musicale qu'il rencontre en 2006, au cours d'un dîner. L'homme aux contacts, exdirigeant, notamment, d'Erato, label classique et jazz de Warner, de Decca chez Philips ou de Sony Classical, «sans qui rien n'aurait été possible».

Le site prend alors forme à l'unisson des deux hommes. Car Samer Roumieh n'est pas un rêveur: «Une idée, une passion ne suffisent pas pour réussir une affaire. Mieux vaut être consommateur de ce que l'on veut vendre.» Dont acte. C'est en identifiant les difficultés rencontrées par un amateur de musique classique, que l'homme, adepte du téléchargement de musique depuis les débuts, mûrit son projet. Une plateforme qui offre un choix et une qualité sonore supérieure à ce que l'on trouve sur CD, tout en permettant de comparer et de classer les oeuvres facilement.

Pourtant, le pari n'est pas gagné d'avance. La clientèle à laquelle il s'adresse, avec une moyenne d'âge de 54 ans, n'est en effet pas la plus technophile... Grâce à une ergonomie adaptée, à un contenu éditorial produit par des spécialistes et à des conseils avisés, le site connaît toutefois un rapide succès. Et avec plus de 30 000 abonnés actuellement, la société de cinq salariés s'implantera, en 2010, sur le marché anglo-saxon: «Nous avons déjà effectué les investissements les plus lourds, la base de données et le contenu issus des bandes-originales des majors, que nous avons numérisés nous-mêmes», explique Samer Roumieh.

L'homme est confiant. Le marché de la musique classique, qui représente près d'un milliard d'euros au niveau mondial, devrait migrer rapidement du CD vers l'Internet: «D'ici à 2013, le CD deviendra un objet de collection», aime-t-il préciser. Les vinyles ne seront désormais plus seuls...

50 ans, marié, diplômé de Polytechnique et de l'Ensae.
1994 - Manager d'une division informatique, puis responsable France de Motorola.
2000 - Manager de transition dans des start-up. Il accompagne de jeunes entreprises des nouvelles technologies de l'information et de la communication.
2005 - Début du projet Musiclassics.fr, les fondamentaux sont mis en place.
2008 - Lancement commercial du site.
2009 - 30 000 abonnés
2010 - Lancement au Royaume-Uni.

Fabrice BUGNOT