Mon compte Devenir membre Newsletters

Le mobile, canal majeur pour Rue du Commerce

Publié le par

Rue du Commerce a renouvelé ses applications mobiles en misant sur une offre produits pléthorique et des outils de personnalisation. L'ambition: générer 50 % de son CA global depuis le canal de vente mobile d'ici à deux ans.

Peu de sites marchands peuvent se prévaloir d'avoir investi relativement tôt le mobile comme canal de vente. Rue du Commerce en fait partie. Dès 2008, le multigénéraliste sent le vent de révolution autour du commerce mobile et prend rapidement une décision: « Nous avons alors lancé notre première application à destination des terminaux d'Apple et Blackberry, se souvient Gauthier Picquart, p-dg de Rue du Commerce. La différence est qu'à l'époque, il n'était pas possible d'acheter depuis l'application. » Les mobinautes pouvaient seulement avoir accès aux catalogues produits, constituer un panier d'achat et se l'envoyer par mail ou choisir d'être contactés par un conseiller afin de finaliser leur achat. « On a tout de même enregistré 300 000 téléchargements en une seule année, puis ce chiffre a stagné. »

Pour autant, le p-dg de Rue du Commerce ne lâche pas facilement et croit avec force au potentiel du mobile, « d'ici deux ans, la majorité des ventes du site se feront par ce biais, tablettes comprises ». La priorité devient alors de renouveler toutes les applications existantes, avec une volonté claire: proposer un accès aux clients sur l'ensemble des produits commercialisés par Rue du Commerce.

Fin novembre 2012, les nouvelles applications pour iPhone et Android voient le jour, celle à destination des Blackberry est abandonnée, au profit d'une autre destinée aux Windows Phone. Résultat: le challenge est relevé, puisque les applications embarquent 2,5 millions de produits.

Mais cette prouesse peut néanmoins compliquer la navigation des utilisateurs à la recherche d'un produit précis. Du coup, l'accent est mis sur l'ergonomie, et chaque article vendu est présenté de façon claire, avec une photo et un descriptif détaillé, enrichi des avis d'internautes. Afin d'accéder directement à un produit, un moteur de recherche par mot-clé est à disposition, avec un certain nombre de filtres tels que: ventes flash, fourchette de prix, marques, etc. Mieux encore, il est possible de personnaliser la page d'accueil en fonction du profil et des préférences de l'utilisateur.

Les offres promotionnelles sont identiques à celles proposées sur le site internet, « mais, à terme, il y aura des offres exclusives pour les applications mobiles, explique Gauthier Picquart. Le champ des possibles est encore large, c'est pourquoi les applications seront en constante évolution ».

Concernant le processus de paiement, il comporte quatre étapes: le récapitulatif du panier, la vérification des coordonnées, le choix du mode de livraison et le paiement lui-même. Le mobinaute peut également suivre l'expédition de ses achats sur le site. « Les informations sont, en effet, traitées en temps réel sur les deux canaux, indique Gauthier Picquart. Il suffit à l'utilisateur de se connecter sur son compte pour accéder à toutes ces informations. »

Ce parti pris devrait permettre à Rue du Commerce de monter en puissance dans sa stratégie multi et cross canal. Le site ambitionne d'équiper en applications mobiles ses 7 millions de visiteurs mensuels d'ici à 18 mois, afin de générer, à l'horizon 2015, 50 % de son CA global (soit 291 millions d'euros sur l'exercice 2011 / 2012), grâce au commerce mobile.

Gauthier Picquart, p-dg de Rue du Commerce.

« D'ici deux ans, la majorité des ventes de Rue du Commerce se fera par le biais du m-commerce. »