Mon compte Devenir membre Newsletters

Le site de la SNCF se transforme en agence de voyages

Publié le par

En s'alliant au portail américain de réservations expedia.com, la SNCF diversifie ses offres de services pour devenir un acteur complet du tourisme sur Internet.


La SNCF est une vieille dame qui possède pourtant encore bien du charme. Et, quand c'est un gros poisson américain qui y succombe, cela a d'autant plus de valeur. Le mariage conclu par la Société nationale des chemins de fer avec le portail de voyages américain Expedia, via sa holding Internet GL e-commerce, démontre en tout cas s'il en était besoin que le secteur du tourisme est plus que florissant sur Internet. Les deux partenaires ont créé, début septembre, une joint venture, détenue à hauteur de 53 % par SNCF GL e-commerce et de 47 % par Expedia, dont les services d'agence de voyages seront proposés aux internautes à travers le site voyages-sncf.com. Deux raisons ont présidé au choix d'Expedia, explique la direction de voyages-sncf.com. Son savoir-faire technologique et marketing et une offre de produits adaptée à la demande française, intégrant les accords conclus à l'échelle européenne et mondiale avec des partenaires du tourisme et des transports. « Nous possédons, d'autre part, le même souci du client », ajoute Mireille Faugère, présidente de GL e-commerce. De son côté, GL e-commerce apporte la notoriété de la marque ainsi que l'audience et l'expérience acquises avec le site de la SNCF. La nouvelle entité est dirigée par Denis Wathier, actuel directeur général de voyages-sncf.com, secondé par Marc Ruff, actuel directeur général d'Expedia France. « Il s'agit moins d'un repositionnement que d'un élargissement de notre secteur d'activité et du projet initial de création d'un portail du voyage ferroviaire », indique Mireille Faugère. Voyages-sncf.com continuera de mettre en avant le train tout en proposant aux internautes une offre complète pour préparer et acheter en ligne leurs voyages : réservation de billets d'avion, chambres d'hôtel, location de voiture, séjours... Et tous les services éditoriaux associés : informations touristiques, guide pratique, conseils et idées, météo, plans, etc. Le partenariat avec Expedia pose néanmoins à la SNCF le problème de l'équité vis-à-vis des autres acteurs du voyage, qu'ils soient en ligne ou non. Selon Mireille Faugère, si 80 % des ventes réalisées par la SNCF s'effectuent par des canaux propres, 20 % passent par les agences de voyages. Travelprice, Havas Voyages et Carlson WagonLit Travel ont été les premiers à intégrer sur leur site l'outil de réservation de billets de train "Ravel" proposé par la SNCF.

Bien contrôler sa distribution sur Internet


Ce changement, pour ne pas dire ce repositionnement, a été suggéré par les résultats d'enquêtes qualitatives et quantitatives que la SNCF a menées auprès des internautes de son site. Une très forte majorité d'entre eux déclarait que si le transporteur était capable d'apporter une qualité de service, ils seraient tout à fait disposés à commander d'autres prestations de voyages sur le site que des trajets en train. Mais l'ouverture de ce nouveau site correspond également au souci du transporteur de bien contrôler sa distribution sur Internet. Selon la direction, les canaux de réservation à distance représente- raient entre 16 et 18 % des ventes, avec une forte présence d'Internet. La société compte cette année réaliser sur Internet un chiffre d'affaires de 167 millions d'euros (1 100 MF) contre 600 MF en 2000. Ce qui représente 4 % du chiffre d'affaires de SNCF Grandes Lignes. La compagnie ambitionne de faire passer cette proportion à 10 % à l'horizon 2004-2005, tandis que les agences de voyages devraient représenter 10 % des ventes. Pour Expedia, au-delà de son implantation dans un pays où le train est en concurrence frontale avec l'avion, chose certes incongrue pour des Américains, ce partenariat avec la SNCF représente l'opportunité d'imposer encore un peu plus en Europe son modèle de e-tourisme. « En nous rapprochant de voyages-sncf.com, nous allons travailler avec le plus performant et le plus crédible des acteurs du e-tourisme en France, affirme Marc Ruff. C'est une belle union entre deux acteurs très complémentaires. Ensemble, nous souhaitons faire découvrir aux internautes français une toute nouvelle façon d'acheter leurs voyages en ligne, qui deviendra très vite leur référence par rapport au marché. »

Expedia en bref


Créée en octobre 1996 par Microsoft et cotée au Nasdaq depuis novembre 1999, Expedia Inc. figure au 7e rang des agents de voyages aux Etats-Unis. La société a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 2 600 millions d'euros pour l'exercice fiscal clos à fin juin 2001. Mais, surtout, Expedia affiche sur la même période un bénéfice net de 16,5 M€. Le site propose l'offre de 450 compagnies aériennes pour 700 000 tarifs spécialement négociés. Suite au rachat en mars 2000 de travelscape.com et cacationspot.com, Expedia annonçait, en mars 2001, le chiffre de 1 million de nuitées réservées sur le 1er trimestre de l'année en cours.