Mon compte Devenir membre Newsletters

Les "Commerce Service Providers" : une nouvelle forme d'outsourcing

Publié le par

Aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, les Commerce Service providers (CSP) sont une nouvelle forme de prestataires de type ASP (Application Service Provider), externalisant la fonction vente on line pour les sites web. En France, Opéria, filiale de Bull, s'est créée sur ce modèle.


En septembre 2000, quatre anciens de la VPC et du groupe Bull créent Opéria avec deux idées maîtresses : livrer des sites de e-commerce clés en main et faire bénéficier les entreprises de leur expérience en matière de logistique, d'hébergement et de création de catalogues. Cette solution globale s'articule autour de plusieurs modules. Le premier est un catalogue en ligne, développé à partir d'outils Microsoft comme Site Server, la boutique virtuelle de l'éditeur américain. Ce catalogue électronique est obligatoirement géré en mode ASP, c'est-à-dire hébergé par Opéria et accessible à distance. « Nous avons étudié le marché et découvert que les solutions existantes étaient trop fermées. Or, le client doit s'approprier facilement la solution. Nous avons préféré développer un outil souple, peu coûteux que les PME puissent acquérir », détaille Pierre Chave, directeur des opérations. L'aspect logistique n'est pas oublié par la société de services, qui a développé des partenariats avec la Société Générale pour les transactions bancaires et Danzas pour le transport. Un système de points relais, où les internautes viendraient retirer leurs colis, permettra de mieux traiter les retours. « Le marchand va pouvoir choisir un mode de port et enfin faire payer le vrai prix au client final », assure Pierre Chave.

Troisième voie de l'e-commerce


Cette "troisième voie de l'e-commerce", selon la terminologie de la filiale de Bull, vise le B to B et le B to C. Une mise en route du site marchand externalisé revient environ à 250 000 F. Cette somme couvre la mise en ligne du catalogue électronique, un début de personnalisation, l'hébergement (à partir de 10 000 F par mois) plus des services en option comme la mise à disposition d'un manager pour le site (dont la partie variable de la rémunération est indexée sur la fréquentation) et le volet infogistique, y compris le transport et la livraison. Si Opéria compte recruter 300 sites en ligne dans les trois ans, pour l'instant, il ne possède qu'une seule référence, la CIV, PME Lilloise spécialisée dans les produits péri-informatiques et domotiques. Pierre Chave veut persuader les e-marchands du bien fondé de la démarche de sa société : « c'est une manière de se positionner sur un marché en devenir, celui de la sous-traitance globale des sites marchands, qui risque d'attirer les prestataires anglo-saxons, en avance dans ce domaine ».

Les anglo-saxons pratiquent déjà le CSP


Aux Etats-Unis, Iconomy s'affiche comme le "leader du marché des CSP". Il a ainsi mis en place l'outsourcing de la boutique virtuelle d'autobytel. com. Pour ediets. com (vente de produits diététiques, 3 millions d'abonnés à la news- letter et 150 000 abonnés payants), Iconomy a créé une infrastructure marchande. La société basée à Cambridge (Massachussets) annonce des délais allant de trois à six semaines pour la mise en route du site à un coût inférieur à 100 000 $ (700 000 F). Elle assure s'occuper de toute la chaîne marchande, jusqu'à la livraison et la gestion des retours. Vitessa, situé à Seattle, se présente aussi comme prestataire global, depuis l'infrastructure logicielle jusqu'à la supply chain. Basée sur le portail Virtual Merchant Exchange, l'offre de Vitessa est utilisée par des sociétés américaines comme NBC, Microsoft Press ou Critical Path. Ce prestataire a conclu des partenariats avec Vignette (pour la personnalisation de sites) et Teletech (e-CRM). A San Fransisco, CrossCommerce vise le même marché de l'outsourcing des solutions pour e-marchands en mode ASP. Cette solution semble plus logicielle que globale. On trouve ainsi comme utilisateurs de cette infrastructure le portail d'information CoVia et le programme d'affiliation E-ffinity. Enfin, le californien Escalate propose sa solution de vente en ligne intégrée. Parmi les clients, on trouve britannica.com (encyclopédie en lige) et Niman Ranch, (fournitures aux restaurants). Tous ces prestataires ont des bureaux en Grande-Bretagne, seul Escalate possède un bureau à la Défense.

Une offre globale et externalisé de e-commerce


Nom : Opéria Statut : filiale de Bull à 90 %. Capital : 250 KF. Partenaires : Danzas et Société Générale. Solution : externalisation complète et intégrée de la chaîne marchande d'un site. Hébergement, conception, infogérance, conseil, ERP : Bull, Bull Consulting et Osis Paiement sécurisé et crédit : Société Générale. Logistique (gestion des stocks, préparation de commandes, transport, distribution, gestion de retours, tracking) : Danzas. Mise en service : dix semaines. Coûts : frais fixes de mise en service plus variable mensuelle : 30 000 à 100 000 © (197 000 à 656 000 F) plus 15 000 © (98 000 F) par mois, hors livraisons. Durée minimum de location du site externalisé : six mois.

Les sites des CSP


www.crosscommerce.com www.iconomy.com www.escalate.com www.operia.com www.vitessa.com